Connectez-vous S'inscrire

D2 Féminines - La victoire pour le TFC, la descente pour MURET

Mardi 19 Mai 2015

A l'occasion de la fête du football féminin, le dernier match à domicile du TFC avait été délocalisé à Balma. Et le nombreux public aura pu assister à un festival de buts avec la victoire des Violettes 5-2 face à Muret, ce qui condamne les filles de Loïc Tokono à la relégation en DH. Les filles de Sylvain Delgado, elles, assurent quasiment leur quatrième place au classement avant un dernier déplacement à Marseille. (Par Dennis Bergkamp sur des photos de PB)


D2 Féminines - La victoire pour le TFC, la descente pour MURET
Pour une fête, ce fut un festival ! De buts tout d'abord avec, dès la première minute, l'ouverture du score par Castera sur un service palace de Barbance (1-0). Puis, l'égalisation immédiate de Muret avec ce cadeau majuscule de la gardienne "violette" Sarrazy qui offrait le ballon à l'avant-centre muretaine, Trévisan n'en demandant pas tant pour pousser le ballon dans le but vide (3e, 1-1). Il ne fallait donc pas arriver en retard au stade et réussir à trouver une place dans les tribunes bien remplies, ce qui fera dire à mon collègue arbitre Jérémy Fontaine qu'il n'avait jamais vu autant de monde dans la tribune découverte. Mais les deux buts rapides laissaient place à un festival de fautes techniques. De ballons perdues sur des dribbles à des passes ratées, tout y passait. Le TFC n'arrivait pas à poser son jeu, abusant même de longs ballons sur lesquels se régalait la portière muretaine Stribick. Les visiteuses, elles, étaient surtout venues bien défendre en essayant de jouer certains ballons de contre. L'un des seuls faits de cette première période réside dans l'abaissement des drapeaux publicitaires à l'effigie du foot féminin qui gênait la vue du match. Il y avait bien aussi les interventions assez rugueuses (et sanctionnées d'un carton jaune) de la milieu blaugrana Samso, sorte de Gennaro Gattuso au féminin, la taille en plus. Les jeunes supporteurs en herbe avaient beau taper sur leur tambour et chanter à la gloire des deux équipes, rien n'y faisait. Jusqu'à cette montée de Guitard sur le flanc droit qui adressait un centre au cordeau pour Castera. L'avant-centre toulousaine s'étendait de tout son long mais satellisait sa frappe (37e).

Castera fait le break

Bien secouées par leur coach Sylvain Delgado à la mi-temps, les filles du TFC revenaient avec d'autres intentions. Sur un centre de Barbance, très active et habile avec le ballon, Monicolle ne cadrait pas sa reprise en angle fermé (49e). Puis, une subtile déviation de Demarle, toujours projetée vers l'avant, pour Castera ne permettait pas à l'attaquante violette de doubler la mise (51e). Ce n'était que partie remise pour le TFC. On reprenait les mêmes filles mais on inversait les rôles. Servie à la limite du hors-jeu, Castera partait en profondeur et servait sur un plateau une Demarle seule au deuxième poteau qui n'avait plus qu'à pousser le cuir dans le but (53e, 2-1). Les "violettes" continuaient à pousser pour faire le break mais restaient sous la menace muretaine. Bien aidées par une Sarrazy peu sûre sur sa sortie, les visiteuses allaient voir la frappe de Berges contrée de justesse par la défense toulousaine (67e). Puis, entrée quelques minutes plus tôt, Naude profitait d'une mauvaise relance de l'arrière-garde locale pour lober la portière toulousaine d'une belle frappe de vingt-cinq mètres (73e, 2-2). Tout était à refaire pour les "violettes" qui continuaient à pousser. Sur un centre de Monicolle, Guitard se trouvait seule au deuxième poteau mais voyait sa frappe repoussée par un arrêt de grande classe de Stribick (77e). C'est alors qu'intervient la sauveuse du TFC Marie-Pierre Castera, ou « Mapi » pour ses coéquipières. Sa position: toujours à la limite du hors-jeu, sa destination : le but. Et elle allait le trouver par deux fois en deux minutes, en profitant tout d'abord d'un coup-franc rapidement joué par Pau avec Demarle qui servait l'avant-centre toulousaine pour reprendre l'avantage (78e, 3-2). Puis, Pau, auteure d'une entrée convaincante pleine d'énergie, offrait un caviar pour le triplé de Castera (80e, 4-2). La note était salée pour de courageuses Muretaines. Elle allait encore se corser avec Condon qui concluait la passe de Guitard, semble-t-il hors-jeu au départ de l'action (81e, 5-2). Malgré un dernier petit festival de Pau qui aurait mérité meilleur sort (84e), le score allait en rester là. Castera aura montré le chemin du succès à ses coéquipières, portant son total de buts à vingt-deux. Les Muretaines, elles, entérinaient une relégation en DH qui se profilait à l'horizon depuis quelque temps. Cruelle issue pour les filles de Loïc Tokono mais logique au vu d'un réveil trop tardif.

Par DB.

LES RÉACTIONS
José DA SILVA (responsable section féminine du TFC) : « Le reflet de la saison »
« Après une opération de féminisation à Blagnac en collaboration avec le district, nous avons réussi notre deuxième journée dédiée au foot féminin en délocalisant à Balma le match de notre équipe fanion. Cela dynamise et de met en lumière le foot féminin qui évolue de manière positive dans la région. Ces journées permettent aux connaisseurs du foot féminin de venir mais aussi aux non initiés de s'interroger positivement en découvrant un jeu léché, propre. Sur notre match, il est le reflet de notre saison. Toutes les équipes nous disent que nous avons le plus beau football mais nous nous mettons en difficulté. Nous loupons aussi énormément d'occasions, ce qui nous coûte. Ce n'est donc que partie remise pour retrouver le haut-niveau. A mon arrivée, le but était de reconstruire la section féminine en s'appuyant sur l'image que dégage le TFC du côté masculin, à savoir être un club formateur. Le club, ses dirigeants et tous les éducateurs sont dans cette même logique de travailler dans la stabilité et dans la formation. L'équipe ne connaîtra donc que peu de changements car elle possède un groupe homogène. »

Marie-Pierre CASTERA (attaquante et triple buteuse du TFC) : « Le public nombreux nous a motivées »
« En première période, nous avons eu du mal à respecter les consignes qui étaient d'écarter le jeu sur ce grand terrain. Nous les avons mieux appliquées dans le deuxième acte, ce qui nous a permis d'écarter le bloc adverse et de marquer. Pour ma part, je suis satisfaite de ma performance. J'étais un peu accrochée au classement des buteuses. Avec ce triplé, j'espère maintenant prendre le large. En tout cas, c'était une belle après-midi pour le football féminin. Cela a permis de le faire découvrir aux gens et pour nous d'avoir un public plus nombreux. Cela nous a motivées. »

Sylvain DELGADO (entraîneur du TFC) : « Un bilan mitigé »
« Par rapport au match, je suis un peu frustré car nous aurions pu nous mettre à l'abri plus tôt. Malgré une bonne entame, une erreur remet Muret de suite dans la rencontre. Puis, nous avons eu un faux rythme sans trop respecter les consignes d'écarter le jeu alors que nous les mettions le danger. Nous avons été mieux en seconde période. Nous avons réalisé des efforts plus importants, notamment dans la récupération du ballon. Nous avons aussi fait coulisser le jeu plus rapidement. Nous reprenons tout de même une belle frappe qui nous fait douter mais nous réagissons bien en faisant la différence à trois reprises. Ce fut en tout cas un bon dernier match à domicile devant un public nombreux, ce qui fait plaisir. Nous voulons terminer sur une bonne note à Marseille la semaine prochaine pour conclure une saison que je qualifierais de mitigée. Depuis que j'ai repris le groupe en janvier, nous manquons de régularité et d'efficacité offensive. Soit nous ne marquons pas nos occasions, soit nous laissons revenir nos adversaires. Nous sommes à notre place, faute d'avoir fait mieux. Il s'agit quand même d'une bonne expérience pour un groupe qui restera dans sa quasi totalité et sera quelque peu renforcé. Nous essaierons de viser plus haut. Le club doit retrouver sa place dans l'élite. »

Fayrouz BENYOUB (défenseur de Muret) : « Nous récoltons ce que nous semons »
« Nous n'avons pas été au top. Le troisième but nous a cassé le moral. Après ce but, tout s'est enchaîné contre nous. Nous récoltons ce que nous semons. Nous n'avons pas réalisé de bons matchs en début de saison en ne prenant pas les points lorsqu'il le fallait. Nous n'avons réussi à glaner des points que contre les grosses équipes. Maintenant, l'objectif pour Muret sera de remonter immédiatement. »

Loïc TOKONO (entraîneur de Muret) : « Nous aurons des regrets »
« Nous avions une fin de saison compliquée où nous n'avions pas notre destin en main et où nous devions gagner nos deux dernières rencontres. Malgré le couteau sous la gorge, nous voulions jouer notre chance à fond. Nous sommes donc déçus du résultat. Nous réalisons malgré tout soixante-dix minutes correctes où nous répondons présents en respectant assez bien les consignes. Le 2-2 reste miraculeux car nous faisons preuve d'efficacité en marquant sur nos deux occasions. Mais les dieux du foot ne sont pas forcément avec nous. Un coup-franc joué au mauvais endroit nous coûte le troisième but et nous a complètement désorganisés. Les deux derniers buts sont anecdotiques. Je ne remets pas en cause la victoire du TFC qui aura montré un beau visage et aura été un bel adversaire. La descente est maintenant entérinée. Nous aurons des regrets. Nous avons eu pas mal de tâtonnements au début, le temps que la mayonnaise prenne. Puis, nous avons pris conscience tardivement de la situation. Il nous aura manqué de la concentration, de la rigueur, de l'envie, peut-être un peu de maturité du fait d'un groupe jeune. Les filles n'ont pas aussi cette culture du haut-niveau pour se dépasser. C'est comme cela que nous perdons certains matchs à la quatre-vingt cinquième minute. Mes joueuses doivent se remettre en question pour espérer rejouer au moins en D2. Je dois aussi me remettre en cause, peut-être par rapport à certains de mes choix. Nous allons maintenant faire l'état des lieux avec les filles et avec le club aussi pour savoir si je poursuis ma mission. Nous devrons reconstruire une nouvelle fois. Il nous reste un match à jouer. Nous le jouerons à fond pour honorer nos couleurs et ramener quelque chose à nos supporters. »

LA FEUILLE DE MATCH
D2 Féminines, 21ème journée
Dimanche 17 mai 2015, 15h
Balma, stade municipal - terrain honneur
TFC / MURET 5-2
Arbitres: M. Stéphane Labat assisté de MM. Pierre Canil et Olivier N'Guessan.
Avertissements: Condon (65e) pour le TFC - Samso (21e) pour Muret.
Buts: Castera (1e, 78e, 80e), Demarle (53e), Condon (81e) pour le TFC - Trévisan (3e), Naude (73e) pour Muret.

TFC : Sarrazy - Guitard, Ritter (cap.), Palou, Alard, Asensio (Condon, 58e), Demarle (Cazes, 80e), Agard (Pau, 69e), Barbance, Monicolle, Castera. Entraîneur: Sylvain Delgado.
MURET : Stribick - Benezeth (Gouzin, 68e), Benyoub, Mitchaï (cap.), Vilmiaire (Blandino, 85e), Louge, Berges, Samso (Naude, 62e), Trévisan, Pavailler, Diop. Non entrée en jeu : Diaz. Entraîneur: Loïc Tokono.


D2 Féminines - La victoire pour le TFC, la descente pour MURET

Dennis Bergkamp, PB

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :