Connectez-vous S'inscrire

D2 Futsal – Le PLAISANCE ALL STARS se fait corriger par DIJON

Lundi 14 Octobre 2019

Plaisance-du-Touch recevait une équipe en plein doute qui a perdu ses premiers matchs. Dijon a pourtant fait montre de plus de solidité et de percussion que son hôte et s’est imposé largement. Récit d’une opposition qui semblait pourtant à portée du groupe de Jesus Azurmendi (par W.H.).


Plaisance prend son temps pour gagner du terrain pour chaque remontée de balle mais a du mal à se positionner pour le dernier geste. A contrario, leur repli défensif est rapide et précis, il faut bien ça pour contrer les contres rapides de Dijon qui abuse de son arme offensive qu’est Abdelillah. Mais à force de buter vainement sur les Dijonnais, Plaisance se prend un nouveau contre cette fois fatal, de la part de Jérémy Mouillon qui se fait le but tout seul en portant le ballon et allant tirer sous les jambes d’Anthony Pallares (0-1, 13e). En plus d’un excellent gardien en face, les Haut-Garonnais ont un problème de timing dans les déplacements qui ne leur permet pas de trouver la faille. Batoura Keita est le plus remuant devant, mais ses tirs sont hors-cadre ou trouvent les montants. Heureusement, Batoura trouve enfin l’ouverture sur un corner joué en retrait où il attendait patiemment à neuf mètres de placer en force une reprise qui crucifie Makogonov (1-1, 20e). Ce sera le seul instant de faiblesse du gardien auteur d’une superbe partie.

Plaisance perd pied

La deuxième période est plus poussive, l’entrée en jeu de Toto donne du sang neuf aux locaux. Mais si le ballon circule mieux, aucun finisseur ne peut s’exprimer devant la cage. Encore une fois, Dijon fait parler la poudre après un contre rapidement mené par le gardien via une relance rapide vers Tom Broux qui passe à Damien Lauret pour renverser le jeu, seul il a le temps de mitrailler Pallares (1-2, 30e). Vingt secondes plus tard, le All Stars n’est pas remis de sa déception que Broux frappe seul cette fois-ci et fait déjà le break (1-3, 30e). Plaisance se réveille et montre un peu plus les dents, mais ses tentatives restent imprécises. El Kassri se démène, néanmoins peu de solutions s’offrent à lui. Le travail de harcèlement paye pour rester haut sur le terrain, la conséquence est qu’à la moindre perte de balle, une incursion dijonnaise peut faire mal. Et ce qui devait arriver arriva : Tom Broux se fait bousculer plein axe après être parti dans le dos des Noirs, et obtient un coup-franc que Jérémy Mouillon transforme (1-4, 34e). Malgré le "powerplay" (supériorité numérique), les attaques de Plaisance sont trop brouillonnes. Et c’est alors qu’il n’y a pas de gardien, à une minute de la fin, que l’équipe encaisse le cinquième but par Damien Lanappe, puis le sixième par Lauret. La fin de match est tumultueuse et malheureusement le pourtant expérimenté Adel Hedili écope, après le coup de sifflet final, d’un deuxième carton jaune synonyme d’expulsion, qui pénalisera son équipe pour la suite du championnat. Ce match est parfait pour redonner confiance aux visiteurs, mais qui au contraire risque de plomber le moral du PAS. Qui de l’aveu de son entraîneur, n’a pas encore suffisamment d’automatisme et d’expérience pour espérer faire beaucoup mieux à l’heure actuelle.
                                           
W.H.

Plaisance a encore du travail qui l'attend (crédit: WH / Footpy)
Plaisance a encore du travail qui l'attend (crédit: WH / Footpy)

LES RÉACTIONS
Jesus AZURMENDI
(entraîneur de Plaisance) : « On a joué plus avec le cœur qu’avec la tête »
« On savait que Dijon avait de l’expérience contrairement à nous qui sommes une équipe en construction. En plus, plusieurs joueurs de chez nous sont suspendus et ces manques se font sentir. Lors de la première période nous avons pourtant été meilleurs que Dijon mais sans être efficaces devant le but. En deuxième période nous avons fait le siège devant la défense adverse mais nous étions toujours dos au but à cause d’un manque de détermination dans les duels je pense. Les deux buts encaissés rapidement nous ont fait mal et on a réagi en jouant plus avec le cœur qu’avec la tête. On a manqué alors d’organisation. Il nous faut encore un peu de temps pour travailler ces situations. Pendant notre "powerplay", nous avons aussi mal géré notre possession. Lors des matchs amicaux ça se passait parfaitement, mais le championnat c’est une autre histoire. Nous n’avons pas encore la maturité nécessaire, mais je suis confiant : ça va venir. »

Paul ROCHEFORT (entraîneur de Dijon) : « Bien maîtrisé jusqu’à la fin »
« En première période nous avions les occasions pour leur faire encore plus mal mais on ne les met pas et on leur laisse aussi des occasions ce qui fait que c’était serré. En deuxième période on a concrétisé la différence avec deux buts rapides. Plaisance a beaucoup pressé mais on arrivait à bien s’en sortir, même pendant leur "powerplay". C’était bien maîtrisé jusqu’à la fin malgré quelques ratés. Il aurait fallu tuer le match plus rapidement encore. Heureusement nous sommes restés solides. Cette victoire fait du bien dans un calendrier compliqué contre deux grosses équipes à Beaucaire et contre Kingersheim. Par contre il y avait de bonnes choses vues dans ces deux matches et de nouvelles choses se mettent encore en place. Aujourd’hui ça a payé. »

LA FEUILLE DE MATCH
D2 Futsal – Troisième journée
Samedi 12 octobre 2019, 16 heures
Plaisance-Du-Touch, Gymnase Jules Verne
PLAISANCE ALL STARS / FC DIJON CLENAY 1-6 (MT : 1-1)
Arbitres :
M. Damien Vasse assisté de M. Adrien Crumois
Buts : Keita (20e) pour Plaisance - Mouillon (13e, 34e), Lauret (30e, 39e), Broux (30e), Lanappe (39e) pour Dijon
Avertissements : Bouzid (18e), Keita (32e), Hedhili (34e, 40e) à Plaisance - Mouillon (12e), Lanappe (40e) à Dijon.
Expulsion : Hedhili (40e) à Plaisance

PLAISANCE : Paillares – Aberkan, Keita, Toto, El Kassri, Correia, Hedhili, Bouzid, Laouar, Luangxaysonkham.
Entraineur : Jesus Azurmendi
DIJON : Makogonov – Lauret, Simoncic (cap.), Zahaf, Moullon, Abdelillah, Lanappe, Broux, Daurelle.
Entraineur: Paul Rochefort.

Dijon a su garder la tête froide (crédit : WH / Footpy)
Dijon a su garder la tête froide (crédit : WH / Footpy)

W.H.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :