Connectez-vous S'inscrire

D2 féminine - Cédric BERTRAND (Montauban): "L'équipe a été plus solide défensivement"

Jeudi 16 Mai 2019

Pour sa deuxième saison en D2 féminine, le groupe montalbanais a su gagner en maturité et monter en puissance pour arriver à une honorable huitième place. De bon augure pour le responsable de la section féminine, Cédric Bertrand. (Par Le Lensois)


Par rapport à la saison dernière, l'équipe est en progression, quels ont été les facteurs de cette évolution ?
Le staff avait identifié l'an dernier les postes sur lesquels nous devions nous renforcer, notamment défensivement. L'équipe a été plus solide sur ce plan-là, surtout au début du championnat, ce qui nous a placé dans une spirale positive. Nous avons abordé cette saison en sachant qu'il'y aurait trois descentes et un barragiste et donc que l'entrée dans ce championnat serait déterminante. Bien sûr, le travail mené par Soraya (Belkadi, coach) en profondeur depuis quatre saisons est un facteur de réussite non négligeable.

Votre équipe a-t-elle assimilé l'écart entre la R1 et la D2 selon vous ?
Effectivement, les joueuses étaient prêtes dès le début de la saison avec deux victoires et un nul, nous n'avons pas eu le temps de réglage qu'il avait fallu l'année précédente. Le groupe s'est aussi renforcé avec des joueuses ayant déjà connu ce niveau, ce qui a permis d'être de suite compétitif. 

Quels ont été les points forts de votre formation ?
Un des points forts de l'équipe réside dans sa détermination et sa capacité de réaction. Il ne faut pas oublier que l'on sort de deux saisons marathon : celle de la montée qui s'était terminée par les barrages d'accession le 28 juin, et celle de la saison précédente où les filles ont joué les barrages de maintien le 18 juin. Deux saisons longues avec peu de vacances. L'objectif était de ne pas revivre ce scénario une troisième année et pour cela il fallait être compétitif dès l'entame. L'autre point fort a été notre capacité à marquer, nous avons marqué contre toutes les équipes de la poule (sauf l'OM). Tant que nous avons été solides défensivement, cette capacité à convertir nos occasions a été déterminante.


Malgré l'hécatombe de blessures, les filles de Montauban sont restées solidaires pour aller chercher une belle huitième place. (crédit: MIca GBM)
Malgré l'hécatombe de blessures, les filles de Montauban sont restées solidaires pour aller chercher une belle huitième place. (crédit: MIca GBM)

"L'arrivée des clubs pros dans le foot féminin rebat les cartes"

Et niveau points faibles ?
Le point faible, à mon sens, est lié à la quantité de notre effectif. Les blessures multiples ont à un moment donné été préjudiciables. Nous avons eu cette saison un nombre de blessures graves que je n'avais jamais connu en quinze ans de football féminin, avec des joueuses indisponibles pour un an et demi, d'autres pas sûres de pouvoir reprendre le football. Une série noire ! Quand il faut alimenter trois équipes qui jouent à un bon niveau de compétition, il faut fatalement faire des choix. C'est un aspect que l'on doit travailler.

Quelles sont vos perspectives pour la saison prochaine ?
Le groupe B ou l'on se trouve va encore se renforcer notamment avec la descente de Rodez. L'arrivée des clubs pros dans le foot féminin rebat les cartes, cette année le FC Nantes et le RC Strasbourg jouent les barrages. Nous sommes dans ce groupe  les seuls avec Ambilly à ne pas avoir connu la D1 féminine. Le niveau s'élève chaque année. Une fois ce constat fait, on ne se place pas en victime expiatoire. A nous d'être judicieux d'abord dans notre recrutement. On va également avoir des conditions de travail qui vont nettement s'améliorer avec un nouveau complexe et puis nous avons avec Soraya une coach ambitieuse et qui connaît bien ce niveau. Nous avons goûté cette année le plaisir d'être dans les premières places une grande partie de la saison. S'y maintenir jusqu'à la fin de la saison reste un objectif raisonnable pour la saison prochaine.

Pensez-vous pouvoir mettre des moyens supplémentaires pour y arriver ?
Cette question-là est plus du registre du président et de la cellule parteneriat-sponsoring.

Recueillis par Le Lensois
lelensois@footpy.fr


Avec l'arrivée massive des clubs pros, comme ici Saint-Etienne, Montauban fait figure de petit poucet. Mais le club ne manque pas d'idée pour bousculer la hiérarchie. (crédit: Mica GBM)
Avec l'arrivée massive des clubs pros, comme ici Saint-Etienne, Montauban fait figure de petit poucet. Mais le club ne manque pas d'idée pour bousculer la hiérarchie. (crédit: Mica GBM)

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :