Connectez-vous S'inscrire

D2 féminine - Nesrine DAOUDI (TFC) : « On m’a contacté de Dubaï et des États-Unis pour m’aider dans mon opération caritative »

Jeudi 14 Avril 2016

On connaît Nesrine Daoudi joueuse du TFC et internationale marocaine. Mais « Nissou », c’est aussi une fille au grand cœur qui se démène pour aider une école de foot à Dakar en récoltants des équipements. (Par Socrates)


Quel a été le point de départ de ce projet ?
Tout a démarré en 2012 lors des éliminatoires de la Coupe d’Afrique avec le Maroc. Nous devions jouer contre le Sénégal à Dakar. Avant, pendant et même après les entraînements, des enfants venaient régulièrement nous voir pour nous demander à boire et pour leur donner des vêtements afin qu’ils puissent eux aussi jouer au foot. Je n’ai pas hésité longtemps. Je voulais les aider et je leur ai donné tout ce que je pouvais. Par la suite, un responsable de l’école de foot de Dakar, Salif N’Diaye, m’a contactée pour que je devienne la marraine de son association. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Mais c’était à la fois un honneur et une fierté. Comme je ne savais pas si j’allais revenir rapidement au Sénégal, je devais trouver une solution pour aider cette école de foot. Et finalement, après mûre réflexion, je me suis dit que je pouvais apporter ma pierre à l’édifice en récoltant des équipements de football. Aujourd’hui, cette école de football porte mon nom. Elle compte environ 300 membres, des poussins aux seniors. J’ai des contacts réguliers avec elle. Cependant, mon rêve serait de pouvoir retourner rapidement à Dakar.
 
Actuellement, tu as récolté combien d’affaires ?
J’en suis à une dizaine de ballons neufs, environ soixante-dix jeux de maillots, une quarantaine de shorts, une vingtaine de chasubles et une dizaine de crampons.
 
Comment analyses-tu ces chiffres ?
Je trouve ça énorme. Néanmoins, j’espère pouvoir en récolter encore plus. Je gère actuellement cette opération toute seule dans le sens où je récupère beaucoup d'affaire mais que c'est grâce aux dons que mon école arrive à vivre. Cela me prend beaucoup de temps. Mais ce n’est pas une contrainte, bien au contraire. Malgré tout, entre ce projet, mes études de Staps à Paul Sabatier (troisième année), les entraînements et les matches avec le TFC, je n’ai plus beaucoup de temps pour ma vie personnelle (rires). Si je peux apporter un peu de bonheur à cette école de foot, c’est le plus important.
 

"On a retrouvé un collectif, de l’enthousiasme, de la joie de vivre ensemble."

Jean-Louis Rieux, co-président de Lavernose Lherm, a apporté son aide à Nesrine
Jean-Louis Rieux, co-président de Lavernose Lherm, a apporté son aide à Nesrine
Comptes-tu officialiser ton opération en créant une association ?
Oui, j’y compte bien. Effectivement, pour l’instant, l’association n’existe pas officiellement. Mais depuis janvier, je me consacre à fond dans cette opération. Je souhaite mettre en place quelque chose de concret et non pas faire n’importe quoi dans la précipitation.
 
En tout cas, tu as déjà reçu pas mal de soutien.
Oui, c’est vrai, plusieurs personnes m’ont déjà apporté leur aide en me donnant généreusement des équipements. Certes, j’ai un petit réseau dans le football amateur. Mais je reçois beaucoup de mails de personnes que je ne connais pas. Petit à petit, le bouche à oreille fait son effet. On m’a contacté de Dubaï et des États-Unis pour m’aider dans mon opération caritative. Des pays comme le Congo ou le Mali m’ont également sollicité pour que je leur apporte de l’aide. En tout cas, voir autant de générosité, ça fait chaud au cœur. Et je tiens notamment à remercier les clubs de Ramonville, de Lavernose Lherm, de Narbonne et du TFC. Sans oublier l’université Paul Sabatier. Ainsi que tous les particuliers et même certains maires.
 
Pour t’aider, comment doit-on procéder ?
On peut directement m’envoyer un mail à l’adresse suivante : daoudi.nesrine@hotmail.fr. Ou aller sur les pages Facebook : https://www.facebook.com/nissou.daoudi,  
https://www.facebook.com/ecoledaoudinesrine
 
Pour conclure, un petit mot sur ta saison avec le TFC, avec qui tu restes sur une série de sept victoires consécutives.
Le début de saison a été un peu compliqué. Les résultats n’étaient pas à la hauteur de nos espérances. Mentalement, il y a eu des moments difficiles. Malgré tout, on a su se ressaisir. Le groupe a retrouvé l’envie et la motivation. Entre les joueuses, ça se passe vraiment bien. On a retrouvé un collectif, de l’enthousiasme, de la joie de vivre ensemble. Et forcément, sur le terrain, les résultats sont positifs. En ce qui concerne le classement, nous occupons actuellement la quatrième place. Finir sur le podium serait une belle satisfaction.
 
Par Socrates

NESRINE DAOUDI
Née le 10 janvier 1993 à Lavaur
Poste : milieu de terrain
Parcours : FC Graulhet, TFC, Muret, Portet Carrefour, TFC (depuis 2015)
Profession : étudiante, troisième année UFR STAPS (Paul Sabatier)
Internationale marocaine


Socrates

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :