Connectez-vous S'inscrire

D2 féminine - Nisrine DAOUDI (Cugnaux/Montauban) : "Les mentalités ont bien évolué concernant le football féminin..."

Jeudi 5 Mars 2020

Nisrine Daoudi, femme active multicarte se livre sans concession sur ses activités diverses et variées, ses projets pour l’avenir et nous accorde une info exclusive sur la suite de sa carrière footballistique.


Nisrine, tout le monde te connais dans le milieu du sport mais tu restes assez discrète quand il s’agit de parler de toi. Alors Nesrine, qui es-tu ?
Je m’appelle Nisrine Daoudi, j’ai 27 ans et je suis née dans le Tarn à Lavaur (81). Je suis diplômée d’un bac +5 MEEF pour être enseignante d’EPS et titulaire d’une licence Entraînement Sportif. Ma profession actuelle est chef de projet E-repro qui est une société d’impression dédiée aux étudiants. Je suis aussi préparatrice physique (coach personnel et joueuse de football à Montauban en deuxième division nationale (D2) et internationale marocaine. En parallèle, je suis responsable de l’école de football et responsable des féminines de la JS Cugnaux. Je suis présidente de l’Association Sans frontières Daoudi Nisrine et je m’investis actuellement dans une liste électorale à Ramonville.
  
Comme on peut le voir tu es une femme très active, parle nous des actions que tu mènes au sein de ton association ?
L’Association Sans Frontière Daoudi Nisrine (ASFDN) consiste à subvenir aux besoins des populations démunies. Nous avons réalisé des actions au Sénégal en leur fournissant des équipements sportifs, des vêtements et des colis alimentaires. Cet été nous sommes allés au Maroc pour apporter nos dons aux enfants des petits villages (affaires scolaires, vêtements, équipements sportifs et colis alimentaires). En France, nous réalisons des maraudes pour venir en aide aux personnes sans-abris. Cet apport de vêtement est en partie des dons réalisés par des joueurs et joueuses professionnels mais aussi des clubs de foot. Aujourd’hui, nous avons cette chance d’être soutenu par des joueurs tels que Karim Benzema, Issa Diop, Adrien Regattin ou encore Nicolas Anelka…. mais aussi féminines de l’Olympique Lyonnais comme Amel Majri, Delphine Cascarino, Sarah Bouhaddi ou Dzsenifer Marozsan.
  
Tu es également très investie dans le football local avec la responsabilité de l’école de foot de la JS Cugnaux, chère au président Dhalluin, mais tu es aussi la marraine du club de Briatexte, parles nous de ton rôle et des valeurs que tu véhicules auprès des jeunes futures pépites de notre football.
Mon rôle est avant tout le bon fonctionnement du club en ayant des éducateurs formés, qui sont capables de prendre en charge une équipe. Je gère également le développement du football féminin au sein du club. Les valeurs sur lesquelles j’insiste auprès de mes éducateurs sont le plaisir, le partage, l’esprit d’équipe, la discipline et la solidarité. Pour ma part c’est essentiel de pouvoir véhiculer ces valeurs pour avoir une même identité footballistique. J’accompagne les éducateurs depuis le début de saison afin de voir leur fonctionnement auprès des joueurs et joueuses car dans l’école de football ce sont des parents qui commencent à vouloir être éducateur. Je réalise des retours à la fin des séances pour corriger certains éléments. Pour former les joueurs et joueuses de demain cela passe par un éducateur qui dispose du matériel nécessaire pour pouvoir mettre en place sa séance. Ensuite je fais en sorte d’avoir des bilans de la part de mes éducateurs sur chaque week-end afin de voir s’il y a une évolution puisque je ne peux pas me rendre disponible tous les weekends avec mon statut de joueuse.
 

"Aider certains clubs pros féminins étrangers qui m’ont sollicité dans la gestion de leur recrutement"

Nisrine avec Jean-Louis Rieux de Lavernose Lherm
Nisrine avec Jean-Louis Rieux de Lavernose Lherm
Au niveau footballistique comment se passe ta saison en D2 Féminine du coté de Montauban ?
La saison à Montauban se passe bien malgré le fait que je n’ai pas pu me rendre disponible au début avec le lancement de l’entreprise familiale E-repro. Mon retour a été compliqué avec une blessure au deuxième match après ma reprise. Mais aujourd’hui je suis contente de revenir pour partager mes derniers instants de footballeuse avec cette équipe dont l’ambiance est superbe. À la fin de la saison, je souhaite prendre ma retraite afin de m’occuper de mes projets personnels et professionnels. Mon ambition aujourd’hui c’est d’aider certains clubs pros féminins étrangers qui m’ont sollicitée dans la gestion de leur recrutement. 
 
Plus généralement, quel regard portes-tu sur le football féminin dans notre région ainsi que sur le plan national ?
Je trouve que le football féminin s’est bien développé au sein de notre région mais que malheureusement il y a trop peu d’équipes professionnelles.  Sur le plan national, on peut voir que les meilleurs clubs sont ceux dont les présidents se préoccupent de la place des femmes dans le football. L’équilibre entre la structure féminine et masculine dans un club est important pour espérer atteindre ou se maintenir à haut niveau.  
 
Penses-tu que les mentalités ont évolué sur le football féminin depuis quelques années ?
Les mentalités ont bien évolué concernant le football féminin. Maintenant j’entends de plus en plus de personnes qui apprécient le football féminin et s’attachent à venir voir des matchs féminins.

Propos recueillis par RP
 

Avant Montauban Nisrine a aussi défendu les couleurs du TFC
Avant Montauban Nisrine a aussi défendu les couleurs du TFC

Romain Peybernes

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :