Connectez-vous S'inscrire

DH - COULIBALY et LE RODEO remportent leur duel face à VISTE et LE GIROU...

Dimanche 10 Avril 2016

Cette rencontre entre deux équipes du haut de tableau et aux défenses hermétiques avaient plusieurs intérêts. Savoir comment le leader allait réagir face à l'empêcheur de tourner en rond de notre élite régionale. Comment ce dernier et ses jeunes allaient se comporter face à l'armada de BB Aziz et enfin qui allait prendre une option dans le challenge des gants d'Or entre Coulibaly (Rodéo) et Viste (Girou). (par Bob Marley)


Si vous mettez une défense imperméable (neuf buts encaissé en vingt matches ) mise dans les meilleures conditions par une ouverture rapide du score vous vous doutez que la reprendre est une mission quasi impossible. Quand on ajoute à cela un groupe local qui passe complètement à côté du rendez-vous physique c'est plus que compliqué. Les premières minutes débutent sur un rythme de rencontre amicale sans rythme, sans contact sans intensité. Et donc dès la septième alors que les locaux n'y sont pas un ballon est repoussé trop faiblement par Viste l'oblige à commettre une faute sur Sid. Le penalty est normal. Sid le transforme bien que Viste le touche de la main gauche. Les conditions sont donc idéales pour le leader qui gère sans trop se fatiguer. Toujours aussi lénifiante la suite n'est pas emballant. Quelques fautes quand même des, palabres avec des visiteurs sûrs d'eux confortés dans leur système par une absence de révolte. Badet règne au milieu et remonte beaucoup de ballons.  

Le deuxième acte est un peu plus animé

Le constat fait au repos par Sébastien Salles oblige ses joueurs à enfin s'y coller. Mais c'est sans grand effet à cause d'un déchet énorme dans les passes, une "crainte" pour certains, et une grosse présence des Toulousains. Sid qui ne cadre pas, un opportunité de Claraco de la tête de peu à côté nous amène à la soixante-deuxième minute où l'écart aurait pu être causé. Dans la continuité d'une seule action une tête d'Aurier trouve l'équerre, Viste s'oppose à un tir de Badet et Laïb trouve le poteau droit. La malchance s'est invitée pour faire durer le suspense. Sow sacrifie son corps sur un tir puissant qui s'avérait dangereux. Le Rodéo ne creuse pas l'écart et souffre un peu de la vitesse de Braunwart. La fin de la rencontre est plus intéressante avec des Giroussiens qui se mettent vraiment à être collectifs mais se heurtent à un bloc défensif de qualité. Les visiteurs sont à leur tour dangereux par Aurier. Une victoire à minima mais qui propulse le Rodéo vers la CFA2.

Par BM

LES RÉACTIONS
Sébastien SALLES (entraîneur du Girou) à mon affirmation :"beaucoup moins d'intensité que d'habitude" a eu un gros soupir. "C'est la grosse et la grosse déception de la soirée. On n'a pas su conditionner les joueurs pour qu'ils mettent de l'intensité et pire que ça on a subi la leur. Ils ont une belle équipe, expérimentée, athlétique, solide qui sait bien gérer les matches de bout en bout. Ils nous ont montrés un peu la maîtrise pour gagner un match sans trop se fatiguer. Félicitation à eux, ils y vont tout droit, nous on a du chemin si on veut un jour leur ressembler (rire). Félicitation quand même aux joueurs pour la deuxième période on a essayé de les rebooster mais c'était tellement dur. J'espère que l'on va avoir plus de constance. "  

Romain GOREAU (capitaine du Girou) : "trente-cinq minutes pour entrer dans le match, comme l'a dit le coach à la mi-temps, pour mettre un peu de contacts, gagner des duels. Le penalty, je pense qu'il y est, cela nous casse un peu la tête. Contre une équipe comme ça c'est difficile de revenir. En deuxième période c'était un peu mieux, mais il nous manque ce petit brin de folie offensivement. Il faut qu'il y ait ce petit déclic pour faire changer un match, j'espère que ça va venir. Ce n'est pas trop grave contre le Rodéo on va dire. Pour les deux prochains matches contre Auch et Albi ce serait sympa de rectifier le tir et retrouver les vraies valeurs qui ont fait ce qu'on était depuis le début de saison et les années précédentes. Je pense que pendant trente-cinq minutes on les a oubliées." 

Mélanie BRICHE (entraîneur du Rodéo) : "on a la chance de mener rapidement sur un penalty logique, puis on a la maîtrise et la possession du jeu. On se projette bien vers l'avant, on est solide défensivement, on n'a pas d'occase contre nous lors du premier acte. dans le deuxième on s'est un peu enflammé. Nous avons eu l'occasion de creuser l'écart sans y réussir. C'est une victoire logique, ça nous met le deuxième bien loin derrière nous. C'est bien parti pour une montée. L'équipe en face n'a pas su poser le jeu,donner des solutions collectives juste quelques contres, mais on savait que le Girou joue comme ça bien solide et en contre. On a su répondre derrière parce qu'ils nous ont alignés deux petits "rapidos" (rire), on a eu chaud dans le dernier quart d'heure, on a su maîtriser."

Ibrahim SOW (capitaine du Rodéo) : "on sait gérer. On les a bien tenus parce qu'ils ont joué à fond eux aussi. On était en place, on les a contrés, on a loupe deux occases qui ont fait durer le suspense. C'est bien pour nous, même si c'est dommage pour le Girou. On continue et on verra. Nous sommes solidaires, on est costaud avec une bonne défense. La défense commence devant et finit derrière c'est pour ça que l'on est solide. Tout doucement on avance, on ne parle pas, on prend les rencontres une par une, on ne s'enflamme pas et on verra au bout."

LA FEUILLE DE MATCH
DH vingt-et-unième journée
Samedi 9 avril, 18 heures
Pechboniieur, stade municipal
GIROU / RODÉO 0-1 
Arbitre : M Ameur Bourasse, assisté de MM Bruno Bégué et Damien Tonon 
Avertissements : Prunet (32e), M. Goreau(55e), Once (60e) au Girou;  Laïb (32e), Sow (38e) au Rodéo
Buts : Sid (7e,sp) pour le Rodéo

GIROU : Viste- Oncé (Tho. Fernandez,60e), Prunet, M. Goreau, Rasolofoarinivo (Alang,70e), Claraco, R. Goreau (cap.), Gil, Ralison, Behilel (Braunwart,46e), Zéroual. Entraîneurs : Sébastien Salles, Jaoued Laqsil, Benjamin Montespan
RODÉO : Coulibaly- Viltard, Adjei, M.A. Faty, K. Aouada, Badet, Laïb, Sow (cap.), R. Aouada,  Sid, Aurier. Non entrés : Mbei, Sévérino, Helhal. Entraîneur : Mélanie Briche

Le Rodéo n'est plus qu'à quelques points d'une accession officielle (crédit photo DDM)
Le Rodéo n'est plus qu'à quelques points d'une accession officielle (crédit photo DDM)

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :