Connectez-vous S'inscrire

DH - Cédric GARCIA écœure le GIROU !

Dimanche 15 Janvier 2017

Avant la rencontre le staff local espérait que son groupe aurait la bonne idée de marquer les premiers pour se donner de la sérénité. Il a dû être très déçu car c'est exactement le contraire qui s'est produit. (par Bob Marley)


On a rarement vu le Girou entamer une rencontre complètement à l'envers et il a choisi le mauvais soir pour innover. Une poignée de minutes à peine écoulées et tous les plans tombaient à l'eau. Une passe trop molle de Baux à Rasolofoarinivo dont le retrait était lui aussi trop faible pour Moreira qui ne dégageait pas assez vite et se faisait contrer par le dos de Benouaret pour une ouverture du score idiote digne e vidéo gag. Les Revélois n'en demandaient pas tant et pouvaient éclater de joie. Le Girou a bien essayé d'entrer dans la partie mais sans suffisamment de précision pour y parvenir. En face, pour un dernier, il y a eu du jeu, des mouvements sans beaucoup de déchet. En posant le ballon les visiteurs rapides à une touche de balle parvenaient à doubler la mise. Avec un ami, dans la tribune Fréd Sémé de Castelnau on s'est dit que ça allait être très compliqué d'autant que cette réussite initiale allait certainement doper le dernier rempart. Ce fin technicien a vu juste parce que si le Girou n'a pu revenir au score c'est la faute du grand Cédric. Une frappe de Ngoumou pour se mettre en condition par une horizontale sur sa gauche et entamer un festival qui ira crescendo. Une autorité saine pour commander ses défenseurs (à contrario de celle du central). Ensuite un petit plongeon devant Ngoumou avant que à la fin d'un interminable temps additionnel il n'arrête un penalty sur sa droite de .... Ngoumou, toujours. Parce qu'il faut que je vous dise que le premier acte a duré cinquante-huit minutes, si,si presque une heure. Bon d'accord Moreira a été soigné deux fois et a fini en boitant, il y a bien eu quelques autres blessures mais treize minutes ? À tel point qu'avec Fréd on s'est demandé si le match n'allait pas se dérouler en une période unique de quatre vingt-dix minutes ! Mais non, ouf. 

Cédric Garcia chaud comme la braise fait le spectacle, continue de plus belle, et écœure tout un peuple

Pendant la pause on s'est posé la question d savoir si tous les arbitres du Languedoc étaient comme celui que nous avons vu à l'oeuvre. Si c'est le cas mauvais temps ! L'arbitre central a été malheureusement l'acteur le plus en vue de la rencontre, autoritaire à l'excès, provocateur, à la vois de stentor mal venue, loin des actions parce que certainement pas assez en forme pour suivre le rythme (peut-être aussi un léger surpoids qui n'arrange rien....), dégainant les biscottes à tout bout de champ, n'importe comment. Ce constat j'ai pu le faire de moi même mais il a été confirmé à une majorité écrasante par tous ceux avec qui j'ai discuté. Un mauvais vaudeville digne d'élections dans certain régimes totalitaires. Le retour des vestiaires a vu une attaque défense avec un Girou possesseur du ballon la plupart du temps mais les joueurs locaux se sont heurtés à Monsieur Garcia qui montrant l'exemple en digne capitaine a tout arrêté. Je ne ferai pas la liste de ses sauvetages pour ne pas faire pleurer tous ceux qui s'y sont cassés les dents, mais il y en a eu .... beaucoup. Et pas que des petits arrêts !  De plus monsieur le central a encore fait des siennes. Une touche signalée par l'assistant pour le Girou non sifflée (ballon sorti du terrain) Maxime Goreau trop généreux dans l'élan avec un tacle assez sévère transformé en rouge direct. Le jouer revélois a continué la rencontre ce qui prouve que si l'engagement du capitaine giroussien était spectaculaire il n'était pas violent. Revel procède par des contres mal finis par un manque de précision dans la dernière passe. Heureusement pou les locaux qui poussaient et ont failli se faire prendre à ce qu'ils savent si bien faire d'habitude (subir et contrer) C'eût été la fable de l'arroseur arrosé. Plusieurs autres sauvetages brillants plus tard jusqu'à l'approche du temps additionnel. Sur un ballon protégé par un défenseur pour accompagner la sortie en ballon mort Ngoumou écope d'un deuxième jaune, à la surprise générale et une bronca qui  traduit l'ire générale déferle de la tribune. Qu'est-ce qui est donc passé dans la tête du préposé au sifflet ?   Rasolofoarinivo monté aux avants postes doit encore se demander comment ses têtes n'ont pas fini au fond. Et oui je sais je "rapapiège" demandez plutôt à cause de qui ? Si vous avez la réponse il n'y a rien à gagner.. Bon un petit résumé pour finir : le Girou ne bonifie pas sa victoire à Saint-Alban et s'enfonce pendant que Revel avec ce second succès consécutif laisse la dernière place de la division en attendant la mise à jour du calendrier.

Par BM

LES RÉACTIONS 
Benjamin MONTESPAN (co- entraîneur du Girou) : "match catastrophe dans tous les sens du terme. On a loupé nos trente premières minutes. Le tournant c'est le penalty raté. On essaie de revenir,on pousse,  on a des occasions mais il faut féliciter le gardien de Revel qui a fait son taf et nous a empêchés de revenir. Le match s'est dégradé et on ne va pas féliciter les arbitres qui ne nous ont pas aidés à jouer au football, pour les deux équipes. Pour nous c'était trop sévère.... Si on parle foot c'était un match de fin de tableau de DH. On relance Revel, à nous maintenant de nous reprendre en mains, et ainsi de suite. Ça va être une très longue saison mais on va travailler pour se maintenir dans cette DH qui est très, très bizarre. Chaque match va être compliqué, il va falloir que l'on soit très fort mentalement, qu'on soit tous aux entraînements pour aller chercher ces points du maintien"

Maxime GOREAU (capitaine du Girou) : "frustrés d'avoir perdu à la maison. Mauvaise entame, on a manqué de sérieux je pense. On n'arrive pas à bonifie le résultat de Saint-Alban. Et puis on ne gagne pas à la maison, on n'arrive plus à être conquérant chez nous ce qui nous pénalise. Le penalty raté coûte cher et fait retourner le match. Après en seconde période on a cinq, six occasions, on ne les met pas non plus, on n'a rien pour nous. Et quand on ne marque pas.... À nous de voir si on est des hommes pour gagner les suivants. On va voir si on a du répondant ou pas.   

Sébastien VIDAL (entraîneur de Revel) : "on confirme en venant gagner ici et ça nous fait du bien comptablement. J'ai dit que tous les matches il faudrait prendre des points pour arriver à se sauver. L'état d'esprit y est, on a vu des garçons combatifs, solidaires. On a la réussite de pouvoir marquer tôt et de doubler la marque. Le penalty arrêté avant la mi-temps empêche le Girou de se rapprocher. On est très contents on reprend des points je ne sais pas si on sera encore dernier ce soir mais du moins on est tout près des autres après avoir été distancés il y a deux matches.Voilà, c'est une bonne chose. Rien n'est fait, on va commencer à peine les matches retour, il y a des point à prendre, il faudra grappiller, grappiller. Après je déplore quand même ces cartons rouges et jaunes qui polluent notre foot amateur qui nous condamne à avoir des joueurs suspendus et donc à piocher dans les équipes réserves et les U19 et après il y en a qui font es forfaits en jeunes parce qu'on n'a plus de joueurs. C'est dommage de prendre des cartons bêtement comme ça  a été le cas à Muret . On avait pris douze cartons alors qu'il n'y avait pas eu une faute méchante de la rencontre et là ce soir les cartons rouges sont sortis trop rapidement. On est des clubs amateurs il n'y a pas eu ... il y a eu plus d'engagement qu'à Muret certes mais de là à avoir quatre jaunes et eux six au bout d'un moment ça fait beaucoup. Bon nous on est très contents du résultat et j'espère que cale va continuer.  "

Cédric GARCIA (capitaine de Revel) : "J'avais demandé aux gars après le match contre Golfech d'enchaîner c'est chose faite. Il faut continuer dans cette voie. Les consignes étaient d'être solides, bien en place, d'arrêter de prendre des buts à la con. Cela fait deux fois que l'on ne prend pas de but, c'est une bonne chose. On n'a pas la maîtrise du sujet, ni du match mais c'est comme ça, on est là pour prendre des points, c'est notre objectif. C'est bon dans l'état d'esprit. On a fait face à des départs de joueurs qui n'ont pas voulu poursuivre l'aventure avec nous pour diverses raisons, Aujourd'hui on se retrouve avec des gars, avec nos forces en présence. Moi je suis prêt à aller à la guerre avec eux, comme eux avec moi. On se retrouve avec un objectif de maintien qu'il faut aller chercher." 

LA FEUILLE DE MATCH
DH, treizième journée
Samedi 14 janvier, dix-huit heures
Pechbonnieu, stade municipal
GIROU / REVEL 0-2
Arbitre : M Mohammed Berahhou, assisté de MM Steven Varnizy et Luc Barreau
Avertissements : Baux (37e), Rasolofoarinivo (48e), Ralison (71e), Ngoumou (85e), Tchaggény (86e) au Girou; Morales (27e), Roméro (60e), Auzepy (76e), Calmettes (90e) à Revel
Expulsions : M. Goreau (74e), Ngoumou (88e) au Girou
Buts : Benouaret (3e), Ramond (19e) pour Revel 

GIROU : A. Moreira-  Alonso, Baux (Prunet, 83e), Akaza (Tschaggény, 83e), Rasolofoarinivo, M. Goreau (cap.), Venton, Behilel (R. Goreau, 83e), Ngoumou, Ralison, Fréchou  Entraîneurs : Sébastien Salles, Jaoued Laqsil, Benjamin Montespan
REVEL : Cé. Garcia (cap.)-  Morales, Baldini, Correia, Auzepy, Badji, Blaineau (Boukachba, 46e) Calmettes, Benouaret (Lacombe, 71e), Ramond, Roméro. Non entré : Bernardeau. Entraîneur : Sébastien Vidal

Le grand retrouve son niveau au bon moment pour Revel
Le grand retrouve son niveau au bon moment pour Revel

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :