Connectez-vous S'inscrire

DH - Le GIROU contrarie les plans du RODÉO

Dimanche 29 Novembre 2015

Un match nul à Luc Primaube a suivi la qualification contre Perpignan pour le huitième tour de la coupe de France. Deux facteurs peuvent expliquer cette performance somme toute moyenne. Peut-être inconsciemment la tête un peu ailleurs, mais surtout une agressivité ( saine ) des Aveyronnais qui ont bousculé leurs hôtes. Le Girou qui entame ses travaux d'Hercule a lui pris deux points face à un Golfech bien affaibli, mais ce sont des unités importantes. Si les Toulousains veulent, légitimement, remonter en CFA2, les Giroussiens sont eux à la recherche de tous les points qui, le plus vite possible assureraient un maintien seul objectif avoué en championnat. (Par Bob Marley)


DH - Le GIROU contrarie les plans du RODÉO
Afin d'entamer la partie sportive une minute de silence a été observée à la mémoire de la maman de l'un de nos meilleurs arbitres, Ameur Bourasse. Minute très silencieuse, mais pour laquelle une fois de plus les règles de civilité ne sont qu'à moitié respectées dans la mesure où certains, souvent les mêmes, ne prennent pas la peine de lever leur fondement du siège sur lequel ils sont benoîtement posés. Les marques de respect sont formatées, n'en déplaise aux mal élevés ! Pour résumer cette rencontre il faut simplement dire que les Toulousains ont vendangé tellement d'occasions qu'en dresser la liste serait fastidieux. Non pas que le Girou ait subi une démonstration de football notamment en première période, mais quand même les joueurs du Rodéo sont très forts. Reprenons dans l'ordre. Le premier acte a été vivant, intéressant même. Pour enfoncer une porte ouverte, on a coutume de dire que pour avoir un bon match il faut être deux. Et ce soir il y avait deux bonnes équipes qui se sont livrées sans arrière pensée avec beaucoup de justesse et peu de fautes, malgré un engagement sain.   aux trois occasions que Benameur n'a pas concrétisées par manque de précision les Giroussiens ont répondu par un ballon qui a traïné dans la surface mais sur lequel Fréchou ne s'est pas jeté,et ce ce contrôle trop long de Zéroual qui s'était ouvert le chemin du but. Beaucoup de demi occasions comme ce centre devant le but de Viste que pas un Toulousain n'a convoité, ou cette tête que Viste est allé chercher sur sa gauche. Un score vierge à la mi-temps qui aurait dû ne pas l'être 
 
Un deuxième acte entièrement à l'avantage des locaux très dominateurs
 
Dès le retour des vestiaires les Toulousains envahissent (aucune allusion...) la partie de terrain adverse, sous la houlette d'un Sid qui à lui tout seul vaut le déplacement, multipliant les dribbles, les percussions.... Mais Viste a fait échec par quelques parades décisives aux attaques venant de toutes parts. Si le Girou n'a encaissé que cinq buts en neuf matches son dernier y est pour quelque chose.  Et ses adversaires na cadraient pas tout. Le Girou tentait bien de sortir quelques ballons mais là aussi quelques excès de précipitation ou des mauvais choix les ont rendus caduques. Au final les Toulousains viennent d'enchaîner deux nuls avec celui de Luc Primaube mais restent premiers à égalité avec Albi, ce qui est un moindre mal avant la réception de Bordeaux samedi au stade des Fontaines. Le Girou grappille ces unités précieuses après ce nouveau déplacement, et avant d'aller à Auch.

LES RÉACTIONS
Mélanie BRICHE (entraîneur de Toulouse Rodéo) : "deux matches consécutifs où on se crée beaucoup d'occasions mais où l'efficacité n'est pas au rendez-vous. Les joueurs passent plus de temps à parler et à râler qu'à jouer ensemble. Il faudra faire preuve de plus de solidarité et de collectif en coupe de France. On reçoit quand même une équipe de CFA même si elle est bas de classement. Il faut se ressaisir, les ocasses sont là, sauf que le réalisme n'y est pas. "
 
Abdelkarim SID (joueur de Toulouse Rodéo) : "c'est dommage, on a la possession pratiquement toute la deuxième période. On ne met pas ce but que l'on méritait amplement je pense. On a les occasions mais on ne les met pas. Mais lors du deuxième acte on a retrouvé la rage d'aller vers l'avant et de se procurer des opportunités. Il ne manque qu'à les concrétiser c'est notre pêché mignon depuis le début de la saison, mais on retrouve des vertus et c'est bien. On pense un peu au match de la semaine prochaine mais on sait que le championnat c'est le plus important pour lequel on a des objectifs à atteindre. On va tout faire pour les atteindre. Ce soir on ne fait pas un mauvais match mais on ne marque pas. La coupe de France c'est un bonus et on va tout faire pour passer le prochain tour aussi."
 
Sébastien SALLES  (entraîneur du Girou) : "tous les points sont bons à prendre. Beaucoup de solidarité. Ils ont eu quatre/cinq opportunité pour nous "tuer" et ils ne l'ont pas fait. Je m'attendais à ce que l'on soit un peu plus consistant au milieu pour essayer de les mettre un peu plus en difficulté ce que l'on n'a pas su faire en deuxième période. En première on a eu des occasions qui auraient pu être intéressantes on ne les a pas saisies. Mais on s'attaque à un roc ils seront premiers sans problème. On est content d'avoir pris deux point chez eux, je ne pense pas qu'il y en aura beaucoup qui le feront,  à part Rodez. Je suis fier des joueurs que je félicite." 
 
Paul TSCHAGGÉNY (joueur du Girou ) : "on a été solide on a écouté les consignes. Le Rodéo ça reste une très, très bonne équipe qui joue le premier rôle dans ce championnat. On rapporte deux bons points à l'extérieur qui plus est au Rodéo. Ce n'est que du bonus. Bien que l'on ait subi, qu'ils aient eu des occasions chacun dans ses lignes a fait son job, Flo (Viste NDLR) a été bon. Super ! Avant de venir on avait dans les têtes de gratter des points, de ne pas prendre de but surtout. Ce sont deux bons points pris."  

LA FEUILLE DE MATCH
DH, neuvième journée
Samedi 28 novembre, 18 heures
Toulouse, stade Robert Barran
TOULOUSE RODÉO / GIROU 0-0
Arbitre : M Mickaël Talavéra, assisté de MM Vincent Dubroca et Morgan Billaut  
Avertissements :  K. Aouada (59e), Cherfa (73e) au Rodéo; Bonafé (16e), Zéroual (49e) au Girou
 
RODÉO : Coulibaly- Viltard, Aït Had, Sow, Cherfa (cap.), Mbei, K. Aouada (R. Aouda,75e), Ounzar, Benameur (Laïb,80e), Sid, Niang (Adjei,76e). Entraîneur : Mélanie Briche. 
GIROU : Viste- Bonafé, Claraco, Tschaggény, Baux, M.Goreau, Gil (Sinaman,61e), R. Goreau (cap., Ngoumou,74e) Fréchou, Behilel, Zéroual (Bouis,68e). Entraîneurs : Sébastien Salles, Jaoued Laqsil et Benjamin Montespan.


Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :