Connectez-vous S'inscrire

DH - Même le GIROU n'a pu gêner un BLAGNAC menant grand train !

Dimanche 20 Novembre 2016

Blagnac aurait-il la tête au championnat ou à la belle affiche qui l'attend en coupe de France ? Le Girou véritable tombeur de grosses têtes ferait-il du Girou une nouvelle fois ? Tant de questions que nombreux se posaient avant cette belle affiche de notre Division Honneur (par Bob Marley)


DH - Même le GIROU n'a pu gêner un BLAGNAC menant grand train !
Cela faisait un bon moment que je n'étais pas allé à Andromède mais je savais pertinemment que ma soirée serait plaisante, et ce pour plusieurs raisons.D'un point de vue égoïste même par temps froid la tribune de presse chauffée est un véritable délice. L'accueil de Magguy (euh, c'est bien comme ça qu'elle s'appelle ?) la maîtresse des lieux toujours aussi sympa. Cette zone est un lieu de passage et quelquefois d'arrêt prolongé de joueurs, éducateurs, ex entraîneurs .... ce qui permet de belles rencontres, j'en parlerai plus bas.  Et quand même parce que on y vient pour du foot, la certitude de voir du jeu. Je ne cesse de vanter dans mes présentations et débriefings cette équipe blagnacaise qui avec celle de Luzenac sont les plus belles formations de la DH. il n'y a qu'à se référer au classement, aux résultats, aux statistiques ! Les joueurs de Wilfried Niflore ont donc gagné pour le septième fois, en mode patron. Un score un peu étriqué qui aurait pu être tout autre tant les occasions ont été nombreuses, mais pas que du côté local. Faire la course en tête est la meilleure des façons de se rendre la tâche plus facile on le sait et rien ne pouvait mieux commencer qu'un but inscrit à la sixième minute sur, quasiment la première initiative. Afkir à droite centre plat du pied d' Ettien pour un un coït précoce mais délicieux. Et une poignée de secondes plus tard un deuxième orgasme aussi puissant s'est profilé mais cette fois Tanaskovic, Alexander de son prénom a tel le magicien d'Oz sorti la parade non pas nuptiale, mais cruciale pour éviter devant Sahiri  la déculottée. Le Girou est secoué, mais pas encore occis et remue comme un spermatozoïde en pleine forme, droit au but ! Comment Behilel ne peut-il transformer en extase l'offrande faite par Fréchou pour une égalisation jouissive ? Ballon d'égalisation ..... Moins de cinq minutes plus tard double pénétration avec Bacle sur Tanaskovic qui repousse sur Afkir qui se heurte à une superbe deuxième parade consécutive. Tanaskovic chaud comme la braise sur sa droite devant une tête de Afkir avant que le Girou par Ngoumou et Fréchou ne donnent à leur tour des chaleurs à Taïder.

Blagnac en toute quiétude 

Allez digressons ! Vous savez qu'au hasard de mes pérégrinations je croise, recroise des joueurs avec lesquels se nouent des relations ( rassurez-vous pas sexuelles ). Jérémy Brunerol fait partie de ces belles rencontres que je retrouve de temps en temps. Comme mes connaissances du foot sont limitées je suis heureux de trouver des personnes aptes à m'éclairer. Bon lui même m'a dit que je n'avais pas choisi les meilleurs. Vilain garnement, ou trop de modestie pour le gardien de la réserve de Colomiers, mais aussi entraîneur ds gardiennes au TFC. Dimanche, match au sommet entre son équipe et le leader de DHR Tournefeuille et donc pas de sortie en boite pour le dernier rempart columérains, c'est ce qu'il m'a affirmé, et je le crois, bien qu'il ait été sollicité par un autre résidant de la cabine de presse, Vincent Labenne éducateur des U13 blagnacais qui s'est mué en démon tentateur au visage d'angelot mais à la langue perfide. La pause a été salutaire aux locaux qui reprennent mezzo forte, poussant, mais toujours Tanaskovic décisif. Un ballon poussé que suit Ettien, Tanaskovic qui jaillit, touche le ballon, le joueur, et, penalty ! Mérité selon les uns, imaginaire selon les autres ! Ettien ne se pose pas de question existentielle pour un doublé. Le Girou a eu l'opportunité de réduire l'écart mais Behilel et Ralison ne seront pas plus efficace l'un que l'autre.

Par BM

LES RÉACTIONS
Wilfried NIFLORE (entraîneur de Blagnac) à ma question : "est-ce que tu n'as pas de regrets sur l'efficacité des tes attaquants ?" a souri et répondu : " ce soir on peut regretter le  ombre d'occasions qu'on a eues, on n'a pas été efficace offensivement. L'essentiel est là, la victoire est là, on a quand même marqué deux buts. Après si on ne s'était pas créé d'opportunités on aurait dit que ce n'est pas normal. C'est bien on s'est créé énormément d'occasions. J'ai confiance en mes attaquants. Le seul problème de la soirée, le seul regret c'est la blessure de N'Diaye, j'espère que ce n'est vraiment pas grave parce que c'est une pièce importante de l'effectif." Je lui ensuite demandé s'il avait fait tourner pour préserver des joueurs de danger par rapport aux cartons. "Honnêtement, non on est un groupe. J'ai pas fait la bêtise du tour précédent où j'avais laissé le même onze, donc il ne faut pas reproduire la même chose. Les joueurs qui sont entrés dans le groupe ont du talent aussi. On est un groupe vingt-deux, tout le monde doit participer au projet du club."

Oumar N'DIAYE (capitaine de Blagnac) : "on a fait une grosse entame ce soir face à une équipe du Girou solide avec des valeurs, qui ne lâche rien.On a su prendre le match par le bon bout, en se créant des occasions et en marquant assez rapidement ce qui nous a facilités la tâche. Le Girou s'est découvert et on a su mettre le deuxième but qui nous amis à l'abri en seconde période. On aurait pu concrétiser plus encore avec un peu plus de justesse technique et de concentration devant le but. Le boulot est fait, et bien fait. Nous avons réussi à rester concentrés après notre exploit en CDF. C'est de bon augure pour la suite, on continue notre série d'invincibilité en espérant finir 2016 avec zéro défaite." 

Sébastien SALLES (co-entraîneur du Girou) : "on n'a pas fait le match qu'on espérait faire, c'est pénible et c'est un peu dommage. Voilà on est en crise et c'est à nous de la surmonter. On prend la première occasion qu'ils ont et nous il nous en faut huit pour peut-être en mettre un. Ils en ont eu plein et ils auraient pu nous "tuer,  nous on en a quelques unes et on aurait pu marquer aussi La finition est notre mal en ce moment, c'est un peu la crise de confiance.On n'arrive pas à mettre un face à face, ils ont un grand ballon devant on leur donne un péno. Nous il faut piocher et même à quatre mètres du but, on tire à côté, on vrille, on tire au-dessus.. Il faut faire tourner ça, il n'y a que le travail qui le permettra j'ai confiance en mes joueurs pour ça. On sera là au prochain match."

Romain GOREAU (capitaine du Girou) : "compliqué contre une grosse équipe de Blagnac, on le savait. Maintenant quand on passe un quart d'heure en les regardant plus ou moins jouer, qu'on n'aligne pas deux passes on est sanctionnés par un but ce qui est arrivé. Après pour exister dans le foot il faut savoir marquer, ce que l'on ne fait pas depuis un bon moment. Ce soir cela a été criant avec des occases surtout en première période où ça a été ... enfin, bref ! Après on se désolidarise un peu, on s'énerve parce que en ce moment, je ne sais pas, le Girou c'est bizarre, il y a quelque chose. On est à cinq matches, six rouges les arbitres nous tutoient, nous parlent mal. Je n'ai rien contre les arbitres, est-ce qu'on est dans le collimateur ou pas, je me pose la question. Ça commence à devenir un peu usant, il faut arrêter. Nous on vient pour le plaisir du maillot et voilà, on n'est pas récompensés, on est énervés, on est frustrés. Mais ne vous inquiétez pas on va continuer à déranger jusqu'à la fin de l'année et les années futures, on sera toujours là !" 

LA FEUILLE DE MATCH
DH, huitième journée
Samedi 19 novembre, dix-huit heures
Blagnac complexe Andromède
BLAGNAC / GIROU 2-0
Arbitre : M  Metzger, assisté de MM Marais et Palaszek
Buts : Ettien (6e, 58e,sp) pour Blagnac
Avertissements :  Bacle (62e) à Blagnac;  Tanaskovic (57e), Rasolofoarinivo (80e), Alonso (90e) au Girou

BLAGNAC : A. Taîder- Arbaoui, Zelmat, Vivies, Sylla (Santistéva, 76e), O. N'Diaye (cap.), Sahiri (Bettayeb, 69e), Bacle, Afkir (Aouladchaib, 65e), Toto, Ettien Entraineurs : Wilfried Niflore, Bertrand Falcou
GIROU : Tanaskovic- Tschaggény, Prunet, Sarrau (M. Goreau, 40e), Claraco, Ralison (Aït Tgadirt, 79e) Rasolofoarinivo, R. Goreau (cap.), Ngoumou, Behilel (Alonso, 64e), Fréchou Entraineurs : Sébastien Salles, Joued Laqsil, Benjamin Montespan.

Dans le sillage d'un Oumar N'Diaye ayant retrouvé toutes ses jambes de la grande époque, Blagnac gagne sur tous les tableaux
Dans le sillage d'un Oumar N'Diaye ayant retrouvé toutes ses jambes de la grande époque, Blagnac gagne sur tous les tableaux

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :