Connectez-vous S'inscrire

DH (Régional 1) - Le TMFC nouveau leader, la première pour AUSSONNE, ALBI enchaîne, AUCH à l'arraché

Mercredi 6 Décembre 2017

Les rencontres Lourdes/Muret, Onet-le-Château/Golfech, Luc la Primaube/Rodez II ont été reportées à cause des conditions climatiques. Toulouse Métropole/Pradines, Aussonne/Revel auxquelles bravant la mort par congélation nous avons assisté et mis en ligne à peine quelques heures après le coup de sifflet final, il ne reste que deux matches à observer. (Par Bob Marley)


AUCH / GIROU 2-1 
Dans un match qui sonnait comme une session de rattrapage les Auscitains affichent d'entrée de jeu la volonté d'avoir la mainmise sur le ballon en étant appliqués dans la distribution et l'occupation du terrain. Mais il faudra également mettre du rythme pour espérer déstabiliser la défense du Girou. On attend le déclic il viendra à la trente-cinquième minute. Sur une faute concédée par le Girou et donc un coup-franc aux abords de sa surface, Auch prend possession des lieux. Ubatélo remisera au second poteau et obtiendra gain de cause, le ballon finissant sa course au fond des filets d'Ellien. Les efforts auscitains sont récompensés. Mais gare aux vieux démons sur des pertes de balle en milieu de terrain ! Dans le temps additionnel de la première période, Damien Graves doit s'employer en deux temps pour stopper la belle frappe plein axe du Girou. En seconde période, les Gersois continuent à proposer du jeu, accélèrent la manœuvre et auraient pu enfoncer le clou sur un beau pétard de Carrère (61e). Mais, un peu contre le cours des choses, une erreur de placement défensif permettra au Girou de revenir dans la partie sur un but de Bordin reprenant un centre d'Alonso (73e). Le dernier quart d'heure promet de belles passes d'armes. Galvanisé par ce retour au tableau d'affichage le Girou n'est pas loin de réaliser le hold-up parfait mais se heurtera à Graves qui sortira dans les pieds de Garau (75e) puis claquera le ballon juste au-dessus de la transversale (79e). Les coéquipiers de Péres n'abdiquent pas pour autant. Une frappe enroulée de Lannes (77e) ou une incursion du capitaine dans la surface (83e) sont à mettre à leur actif. On assiste à un vrai jeu de poker menteur alors que l'on s'approche du dénouement de cette rencontre. Qui aura le dernier mot ? Et c'est Péres (90e+3) qui, en vrai capitaine de route, réalise le dribble parfait lui permettant d'obtenir un coup franc dangereusement placé à l'angle droit de la surface de réparation. La suite… un petit flipper dans la zone de vérité et Alamo Mendes glisse enfin le cuir salvateur au fond des filets au bout du suspense. Auch s'impose dans le temps additionnel, à l'arraché, et se relance comptablement.

DH (Régional 1) - Le TMFC nouveau leader, la première pour AUSSONNE, ALBI enchaîne, AUCH à l'arraché
FLEURANCE / ALBI 0-3
Il faisait froid samedi soir au Stade Marius-Lacoste et au coup de sifflet final un vent glacial soufflait dans les vestiaires de l'ASFLS : une défaite amère faisant suite à un non-match total. Si une semaine plus tôt les partenaires de Dazzan avaient été capables de redresser la situation après avoir été menés 2-0 à Revel (2 à 2 à la fin), cette fois la machine n'a pas démarré. Aussi regrettable qu'étonnant. Si le masque était de sortie sur tous les visages, le vice-président fleurantin Julien Vigneau dressait lucidement le bilan : "C'est un sentiment partagé entre colère et frustration. On n'a pas pris les choses par le bon bout et ce qui devait arriver arriva. On passe à côté d'un match important qui aurait permis de bien se repositionner au classement. On n'a pas su réagir en équipe et je suis triste pour le club, le groupe et l'image que l'on a donnée ce soir. C'est un sérieux coup d'arrêt et j'espère que le groupe va prendre conscience d'une nécessaire réaction collective dans la durée en match comme à l'entraînement." Du côté des Albigeois, c'était "chaud" dans le vestiaire et dans la joie. Le défenseur Marat confiait : "Nous étions bien en place et on n'a jamais été trop inquiétés. Solidaires, on fait un bon match et on confirme notre victoire face au leader Lourdes. On avait décidé de se projeter rapidement vers l'avant en trouvant de la profondeur, et ça a payé. Cette victoire nous permet de bien nous replacer avant de recevoir Aussonne pour confirmer nos bonnes dispositions."
 

Fleurance n'a pas joué, euh enfin si, mais en fait, non !

Comme nous entrons dans une longue période où les reports risquent de s'enchaîner il va devenir difficile d'effectuer des analyses pointues sur la prise du leadership ou les resserrements éventuels... Et comme de plus mes commentaires peuvent heurter les plus fragiles je vais dorénavant faire un peu plus attention à ce que j'écris (ou pas ?). Les Toulousains à le faveur d'une victoire longue à se dessiner certes, mais nette s'installent provisoirement à la première place avec ce qui est intéressant maintenant le deuxième goal average de la division et la troisième attaque. Ce n'est pas une surprise compte-tenu des qualités de l'effectif qui doit maintenant les exprimer d'une manière plus régulière. Pradines a tenu plus de cinquante minutes avant de subir la loi du TMFC et d'un certain "Duke". Je ne crois pas que les Lotois comptaient sur ce déplacement pour grappiller quelque chose mais à la sortie l'addition est lourde et situe bien la différence de niveau.
Qu'Auch sur ses terres domine un Girou bien mixte avec beaucoup d'absents c'est assez logique. Mais il aura fallu pour les Gersois le temps additionnel pour y parvenir. Pour l'instant seul le résultat compte qui permet d'être toujours en embuscade. Fleurance n'a pas joué, euh enfin si, mais en fait, non !  Bref un non-match sans consistance et une déroute qui oblige à se poser des questions et demande une vive réaction. Les Albigeois bien sûr étaient ravis du bon coup qui confirme une belle série, à une exception près, et surfe sur une successions de succès qui permet de creuser un bel écart sur le clan des sept occupés à se battre pour survivre.  

Mise aux points...

Aussonne a enfin accroché un scalp à sa ceinture après avoir traversé un long désert à la recherche de son Eldorado. Menant deux fois au score, bousculant un hôte resté au vestiaire (étant donné la température polaire on aurait volontiers fait de même, bien qu'une supportrice locale a eu la gentillesse de porter des coussins), les locaux décidés et plaisants n'ont pu tourner au repos qu'avec un nul à cause d'absences ou de mauvais placements défensifs. Un deuxième acte très timide avec beaucoup d'approximations et de mauvaise passes (de part et d'autre mais un peu moins pour les Revélois), le cul entre deux chaises entre continuer à produire de jeu et la crainte de se faire surprendre les Aussonnais ont "joué" à se faire peur. Quand Revel, profitant d'une baisse physique de ses hôtes, a en fin de rencontre pris la possession du ballon, le coup n'est pas passé loin. Deux facteurs ont empêché les Lauragais de réussir un superbe hold-up. D'une part un manque inexplicable de réalisme, Hellard de l'autre. Puis le maître artilleur local a déclenché la liesse générale d'une superbe volée. Je me permets de transcrire les réactions de Cédric Garcia que j'ai comme ami sur un réseau social bleuté avec lequel j'ai échangé dans la soirée qui a suivi ce revers. "Vu le match on ne mérite pas mieux car pendant la première période nous avons été absents des débats. Nous ne sommes pas assez "tueurs", nous avons l'opportunité, nous ne l'avons pas saisie et nous avons été punis. Le groupe est jeune, il apprend chaque weekend. Même si c'est cruel on a quand même tendu le bâton pour se faire battre." Merci Cédric pour ces réactions pleine d'impartialité. Aussonne recolle un peu mais le chemin est encore long, tout autant que celui des Revélois. Depuis de nombreuses années pendant lesquelles je suis la DH (puis Régional 1), j'ai noué des relations avec certains joueurs, ou cadres, et j'ai de nombreux (ou peu suivant leur localisation) contacts dans quasiment tous les clubs. Au fil de nos rencontres et de nos échanges j'ai des informations sur lesquelles je m'appuie pour construire mes réactions et mes commentaires. Par "déontologie" et amitié je m'interdis de les nommer, ce qui quelquefois me met un peu en porte à faux. L'attitude plus ou moins objective (ou subjective de journalistes locaux, c'est selon) est flagrante. Permettez-moi de croire que je suis suffisamment échaudé par des "histoires" passées et donc suffisamment avisé pour que la mienne soit bien plus nuancée. Alors effectivement si je m'appuie sur des commentaires de spectateurs ou techniciens voire de joueurs ou encadrement du cru assis dans la tribune, c'est du pain béni pour moi. Cela émane aussi de joueurs présents sur le terrain qui se confient en off. Cela me permet d'écrire sous leurs sentiments des choses que je ne me permettrais pas autrement. Les termes employés scrutés à la lettre et vérifiés dans un dictionnaire sont importants. Qu'il est doux de le savoir, flatteur, réconfortant ! Si je publiais tout ce que l'on me confie ou tout ce que j'entends.... 

Par B.M.

Après s'être offert le scalp de Lourdes, Albi n'a pas tremblé à Fleurance. (crédit: EA / Footpy)
Après s'être offert le scalp de Lourdes, Albi n'a pas tremblé à Fleurance. (crédit: EA / Footpy)

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :