Connectez-vous S'inscrire

DH - Un GIROU opportuniste vient à bout d'un bon ALBI

Dimanche 13 Décembre 2015

Ce sont deux équipes vaincues le weekend dernier qui se rencontrent à Pechbonnieu, dans une soirée qui s'annonce festive. La Une battue deux à zéro à Auch joue en lever de rideau de sa première réserve toujours invaincue, qui évolue en PL et qui joue derrière à vingt heures face au Mas Grenier leader de la poule C. Albi de son côté a été défait par un Luzenac plus mature. (par Bob Marley)


Deux ou trois petites choses avant de parler football. Les échos ouïs à droite et à gauche vantaient les qualités de l'équipe aligeoise et je n'ai pas été déçu, j'en parlerai plus loin. Ensuite j'ai eu le plaisir de faire la connaissance de monsieur Laurent Lejeune président d'Albi avec lequel j'ai pu discuter de longues minutes. Des instants intéressants, et la rencontre de quelqu'un de bien. Et un bémol pour finir mes digressions, mon carton qui hésite entre le jaune et le rouge envers quelques paroles entonnées par le Girou Kop. Tous ceux qui me connaissent savent l'attachement que j'ai pour le club de président Valenzuéla où j'ai de nombreux très bons potes. Mais hier soir je n'ai pas aimé que la meilleur public de la région tombe dan une facilité verbale assez malsaine avec des insultes. Qu'un certain chambrage par réseaux sociaux ait eu lieu avec le préparateur physique d'Albi n'excuse absolument ce que beaucoup dans la tribune ont interprété comme des dérapages verbaux inadmissible envers ce dirigeant et certains joueurs, en le regrettant fortement. Le premier d'entre eux étant André venu par deux fois demander, puis imposer le respect. Parenthèse refermée. Après deux ballons facilement captés par Rigaud, Albi pendant de longues minutes à montré l'image d'un groupe serein, sûr de lui, plaisant à voir évoluer. Aux commandes un très bon Martinez et deux solistes de qualités Houbaine et Gyebohao intenables, mais aucune occasion très nette, hormis bien entendu cette frappe sur le poteau gauche de Viste qui a semble-t-il suffisamment titillé le ballon du bout des doigts pour le détourner un chouia. Alors le reste du premier acte bien que vivant a manqué de ces frissons qui passent dans le dos quand le danger rôde. 

Albi faute, le Girou en profite 

Une précision, Albi n'est venu qu'avec deux remplaçants. L'absence le jour même d'un pion essentiel dont l'épouse a accouché, et des U19 laissés à la disposition de leur catégorie, ainsi que peut-être quelques  serrages de vis internes expliquent cela. Si le score nul à la pause est un peu flatteur pour les locaux compte-tenu de l'impression visuelle laissée par leur hôtes l'entame de la seconde est tonitruante pour le Girou. Le capitaine Lainsair en se faisant bousculer à l'épaule par le "colosse" Braunwart a fait le bonheur de Ngoumou qui en a profité pour marquer. Quelques instants après, l'autre moment pénible de la soirée avec une échauffourée assez longue avec à l'origine Gyebohao qu'il a été très difficile de calmer. Ce jeune (dix-huit ans) et longiligne (un mètre quatre vingt treize) jouer talentueux suivi de près par un certain club dont je tairai le nom a mal réagi à un choc. Un peu de maîtrise  serait ardemment souhaitée. Il faut noter que la match a été assez rugueux et haché. Mais heureusement les miracles existent sur tous les terrains avec des joueurs qui réinventent souvent l'histoire du paralytique auquel le Christ a dit : "lève toi et marche". Je me tords de couleur avec la cheville, le genou ou la jambe à moitié arrachés, et quelques instants plus tard, je cours comme un lapin toute douleur envolée. Qu'est-ce qu'il y a comme comédiens dans ce milieu, où comme l'a dit le grand philosophe Grég Giner :"le foot, c'est nul". Malgré une grosse possession du ballon les Albigeois n'arrivent pas à se mettre en position favorable. Leur défense montre des signes de fébrilité sur des contres en balançant en touches dans l'urgence. Le Girou manque de précision sur les derniers gestes pour concrétiser certains de ces contres, pendant qu'à son tour la défense locale pare au plus pressé comme elle peut. Lainser, dans le temps additionnel croise un peu trop le ballon de l'égalisation au grand plaisir de tout un peuple dont le soupir de soulagement a chassé tous les nuages. Le Girou continue à amasser le mégot qui va permettre de passer des vacances relativement tranquille, et Albi peu économe dilapide pour la seconde fois consécutive des unités.

Par BM

LES RÉACTIONS
Sébastien SALLES (entraîneur du Girou) : "paradoxalement c'est peut-être le match où on est le moins bon (rire) qu'on arrive à gagner. Je crois qu'on en avait un peu marre de se faire bouger comme on s'est fait bouger à Auch, à Luzenac et même au Rodéo comme il faut, même si on avait réussi à prendre un point. Le ras le bol ce soir c'est peut-être traduit avec trop de virulence. Il fallait gagner, les joueurs avaient à cœur de gagner, et sans la technique, sans le football j'ai envie de dire les quatre points font du bien avant les vacances. Je crois que sur l'ensemble des cinq matches qu'on a disputé avec toute la débauche d'énergie que l'on avait mise on méritait au moins un petit cadeau du sort (rire). Dans ce match on doit prendre des buts, mais oui, je crois qu'on doit en prendre, contrairement à d'autres rencontres. Ce soir on doit vraiment en prendre, le poteau, et à la fin une occasion où je me demande encore, .... je ne sais pas comment il fait ? tant mieux on reste encore solide, pourtant on avait encore changé la défense. Le plus gros souci actuel il est quand même d'être dangereux offensivement, depuis quelques matches on a beaucoup de mal. Peut-être que c'est l'adversité qui nous empêche de le faire, mais j'espère qu'on arrivera à corriger ça à la rentrée en conservant cette solidité."

Florent VISTE (gardien du Girou ) : "on fait une première période assez moyenne, Albi était pareil que nous donc le nul à la mi-temps était logique. E deuxième on a su marquer et quand on marque on sait tenir quand on  a quelque chose à défendre, les valeurs du Girou, quoi. On aime contrer , on a retrouvé Micka devant il apporte de la profondeur, et puis c'est tout le bloc qui monte après. On aime bien jouer comme ça, attendre, être en position d'attente et ensuite contre attaquer. On su prendre un point au Rodéo, on a failli à Auch, et à Golfech on méritait peut-être de prendre les quatre points, on finit sur une bonne note face à Albi, donc la série n'est pas si négative que ça. On va profiter des fêtes et tout le club en profite pour en souhaiter de bonnes à tout le monde. C'est une poule très compacte, tout le monde peut battre tout le monde c'est norrmal que cela soit serré, il va falloir être vigilant prendre les points quand ils viennent. Avec une bonne série on se replacera, et il y a plus de réception maintenant."  

Vincent PETIT ( entraîneur d'Albi ) : "on a essayé de poser le jeu sur un terrain compliqué, on sait qu'ici ce n'est pas facile. On sortait d'une défaite un peu bizarre contre Luzenac le semaine dernière. On n'est pas bien en ce moment. La coupe du Midi et la trêve arrivent à point nommé. J'ai beaucoup de joueurs jeunes, on fait des erreurs qui nous coûtent. On essaie tout le temps de faire du jeu mais il y en a encore deux ou trois qui se cachent. On est un peu dans le dur, il faut continuer a travailler et continuer à produire du jeu, cela passera par là. On a joué contre une équipe bien en place derrière ce qui est la cas de toutes les équipes qui contrent. Nous on essaie de jouer et on se fait avoir à le fin. On n'est pas bien en ce moment. . Ce n'est pas facile." 

Damien MARTINEZ (joueur d'Albi) : " on s'attendait à un déplacement difficile car on connaît le contexte avec ce public qui est super quand même. C'est le match qu'on attendait, équilibré. On fait une petite erreur sur le but, et après on a eu du mal à avoir des occasions pour revenir. On sait qu'ils prennent très peu de buts, ce qu'ils ont confirmé (rire). À part l'opportunité sur le poteau, c'est tout. Je pensais qu'il y allait avoir zéro/zéro mais on fait cette grosse erreur défensive. On est sur une dynamique pas terrible, vivement la trêve qui va nous faire du bien. Il va falloir que l'on remettre quelques choses en place."

LA FEUILLE DE MATCH
DH, onzième journée
Samedi 12 décembre, 18 heures
Pechbonnieu, stade municipal
GIROU / ALBI 1-0
Arbitre : M Ameur Bourasse, assiste de MM Matthias Moulinier et Julien Dauce
Avertissements :  Claraco (30), R. Goreau (52), M. Goreau (52), Bonafé (5e), Tschaggény (68) au Girou; Gyebohao (52), Martinez (78), Galonnier (90+3) à Albi
But : Ngoumou (47e) pour le Girou

GIROU : Viste - Bonafé, Claraco, Tschaggény, Rasolofoarinivo, (Zéroual,77), Bouis, Gil, R. Goreau (cap.), M. Goreau, Ngoumou (Fréchou,83), Braunwart (Behilel,70). Entraîneurs : Sébastien Salles. J. Laqsil et B. Montespan.
ALBI : Rigaud- Riuz, Marty, Laincer (cap.), Galonnier, Julia, Gyebohoa (Capou,75e), Hakizimana, Cestari, Martinez, Houbaine. Non entré : Maurice. Entraîneur : Vincent Petit

Seconde défaite pour Albi qui pouvait espérer mieux
Seconde défaite pour Albi qui pouvait espérer mieux

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :