Connectez-vous S'inscrire

DH (vidéo) - Un GIROU renversant face à un SAINT-JO à la sauce TFC !

Lundi 29 Février 2016

Déjà décisif une semaine plus tôt sur la pelouse de Muret, Micka Braunwart a récidivé à Pierre-Cahuzac au terme d’un match complètement fou (2-3). Une victoire qui permet à l’OGFC de gratter deux places supplémentaires pour se retrouver au deuxième rang, à onze longueurs du Rodéo. (par Socrates)


Cette fois, il n’était pas titulaire. Mais peu importe. Un ballon en profondeur lui aura suffi pour faire la différence ! Contre Muret (0-1), Micka Braunwart nous avait régalés peu avant la pause avec une reprise sans contrôle du gauche dans la surface sur un service parfait de N'Goumou Minpole. Contre Saint-Jo, parti à la limite du hors-jeu, il aura attendu les ultimes secondes de la rencontre pour délivrer les siens au terme d’une course folle de trente mètres et d’un tir du gauche à ras de terre qui ne laissait aucune chance à Vogt, le portier toulousain (90+2). Ce dernier coupable d’une sortie hasardeuse deux minutes plus tôt sur un coup franc de Boudjemaa. Un «cadeau » que ne laissait pas passer cap’tain Goreau, opportuniste dans la zone de vérité avec une frappe du droit sous la transversale (2-2, 90e). Vous l’aurez compris, le Girou est revenu de très loin pour décrocher sa septième victoire du championnat. Pourtant, à moins d’un quart d’heure de la fin et le deuxième but toulousain signé Justin (2-1, 76e), à la réception d’un centre de N’Diaye, les quatre points ne semblaient pas pouvoir échapper aux protégés de Freddy Ouvret. 
 
Viste a fait le show

Les hommes de Saint-Jo qui pouvaient surtout regretter leur première période avec une multitude d’occasions pour un seul but marqué. Au départ de l’action, Viste relâchait une frappe de Doukaini et N’Diaye finissait le travail à bout portant en poussant le cuir au fond des filets (0-1, 27e). Malgré cette « petite » erreur, le gardien du Girou aura été l’un des grands bonhommes du match avec plusieurs parades décisives. On retiendra notamment ses deux exploits sur la même action, d’abord sur un tir de trente mètres de Perez côté gauche et dans la foulée devant N’Diaye (21e). Ou encore ce sauvetage sous sa transversale sur un centre-tir de Fayt-Garcia côté droit (34e). Si les Toulousains manquaient clairement de lucidité dans la finition, le Girou pouvait compter sur l’audace de Claraco qui nous régalait avec une volée du droit de vingt-cinq mètres en pleine lucarne (1-1, 37e). Huitième du classement avant sa victoire à Muret, l’OGFC réalise une superbe opération en se retrouvant désormais derrière le Rodéo. Certes, avec onze points de retard. Mais maintenant on le sait. Avec le Girou, rien n’est impossible. 
 
Par Socrates

LES RÉACTIONS
Romain GOREAU (capitaine du Girou) : « C’est encore une victoire à la Girou… »
«On revient de très loin. C’est encore une victoire à la Girou (rires.) Mais ce succès n'est vraiment pas immérité. Nous avions misé sur les contre-attaques avec quatre joueurs à vocation offensive. Et ça a payé.»
 
Benjamin MONTESPAN (co-entraîneur du Girou) : « Le maintien reste notre priorité et pour l’instant c’est plutôt bien parti… »
«A 2-1, on y croyait toujours. Et les garçons ont encore démontré leur force de caractère. Avec ce succès, on se retrouve à la deuxième place du classement. Le maintien reste notre priorité et pour l’instant c’est plutôt bien parti (sourire). Néanmoins, plus sérieusement, il faut garder la tête sur les épaules et surtout confirmer dès samedi prochain à la maison contre Rodez.»

LA FEUILLE DE MATCH
DH, match en retard de la 12e journée
Samedi 27 février 2016, 18h
Toulouse, stade Pierre-Cahuzac
TOULOUSE SAINT-JO / GIROU 2-3
Arbitres : M Ameur Bourasse assisté de MM Bruno Begue et Guenaël Vallarcher.
Avertissements : Diaz Rodriguez (54e)  à Toulouse Saint-Jo – Claraco (6e) au Girou 
Buts : N'Diaye (27e) et Justin (76e) pour Toulouse Saint-Jo – Claraco (37e), R. Goreau (90e) et Braunwart (90+2) pour le Girou 
 
TOULOUSE SAINT-JO : Vogt – Pérez, Diaz Rodriguez, Sène, Fayt-Garcia, Manga (cap.), Migliore, Belhouari (Dezon, 63e), N'Diaye, Doukaini (Saci, 90+1), Yahaya (Justin, 63e). Entraîneur : Frédéric Ouvret.
GIROU : Viste – Prunet, Sarrau, Tschaggény, Once, Claraco, R. Goreau (cap.), Zéroual (Boudjemaa, 78e), Behilel (M. Goreau, 83e), N'Goumou Minpole, Ralison Rakotoarinia (Braunwart, 65e). Entraîneurs : Jaouad Laqsil et Benjamin Montespan.

Grosse opération pour un Girou toujours aussi Girou.
Grosse opération pour un Girou toujours aussi Girou.

Après une grosse erreur sur le premier but, le trio arbitral a eu le grand mérite de bien se reprendre dans cette rencontre.
Après une grosse erreur sur le premier but, le trio arbitral a eu le grand mérite de bien se reprendre dans cette rencontre.

Saint-Jo à l'image du TFC s'est auto-mutilé dans les arrêts de jeu de ce match
Saint-Jo à l'image du TFC s'est auto-mutilé dans les arrêts de jeu de ce match

Socrates

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :