Connectez-vous S'inscrire

Division 2 - L'ASPTT ALBI s'offre le derby de la peur aux dépens du TFC

Lundi 8 Octobre 2018

Après cinq journées, le TFC et l'ASPTT Albi sont loin de leurs objectifs respectifs et on peut dire déjà qu'ils ne joueront pas les premiers rôles cette saison quand on regarde l'adversité. Alors à l'image de Guingamp en Ligue 1 masculine, la finalité pour deux de nos représentants est l'obtention du maintien rapide et quoi de mieux qu'un derby pour lancer la saison ? (par JPB)


Un premier quart d'heure assez insipide. Les deux équipes semblaient fébriles, tétanisées par l'enjeu. Les blocs des deux équipes restaient bas, les joueuses avaient du mal à se projeter vers l'avant. En dehors de quelques sorties des gardiennes au pied sur des ballons longs, peu de situations dangereuses. Petit à petit Albi arrive à mettre en danger Toulouse par l'intermédiaire de Kirbach, sur son côté gauche qui met au supplice sa vis-à-vis Koutoupot en grande difficulté sur la première période. Kirbach par sa vitesse et ses centres du pied gauche apporte un danger réel devant le but toulousain, malheureusement soit par le manque de présence de ses coéquipières devant le but, soit par les bonnes sorties aériennes de Verdier, la gardienne de Toulouse, toutes ses actions sont vouées à l'échec. À noter également un coup franc lointain (vingt-sixième minute) de Rouzies qui sans la bonne sortie de Verdier aurait pu aboutir à l'ouverture du score. Même si sur cette première période il ne s'est pas passé grand chose, on a le sentiment que l'équipe d'Albi est légèrement au dessus et qu'il ne suffit pas de grand chose pour qu'elle prenne l'ascendant sur cette équipe touilousaine qui semble inoffensive. Mis à part une sortie manqué de la gardienne tarnaise Arsenieva qui provoqua un semblant d'occasion pour Toulouse a la demi-heure de jeu on peut pas dire que les Toulousaines se soit montrés dangereuses durant ce premier acte.

Albi finit par être récompensé

Changement d'attitude des Albigeoises à la reprise de la seconde période. Elles exercent un pressing beaucoup plus haut, plus agressives, l'entrée à la pause de Portillo n'est pas étrangère à cette métamorphose et deux minute après l'engagement (quarante-septième) Portillo récupère un ballon haut, glisse dans l'intervalle à Delonca qui du plat du pied met hors de portée de la gardienne sortie à sa rencontre. Le match semble débloqué même si les vieux démons du début réapparaissent par moment. Toulouse marque le coup. Les Toulousaines essaient de réagir mais le moral et la qualité ne sont pas au rendez vous. Albi est mieux mais sent que la différence au score est mince et se crispe défensivement. Heureusement que Bezombes est là dans l'interception pour enrayer les quelques velléités toulousaines. À la soixante-deuxième minute Delonca manque le break de peu. Après un crochet intérieur sa frappe vient buter sur la gardienne bien sortie à sa rencontre. Une sortie hasardeuse de Arsenieva à la soixante-dixième minute donne quelques frayeurs aux Tarnaises. En l'occurrence sur cette action l'équipe d'Albi n'a pas eu besoin de l'adversaire pour se mettre en danger, elle y est parvenu toute seule. À la soixante-seizième Verdier effectue une nouvelle sortie dans les pieds de Portillo et évite le pire à son équipe sur le fil du rasoir. À la quatre vingt-cinquième Delonca perd un nouveau duel avec la gardienne téféciste, le deuxième but n'est pas loin. Enfin survint à la quatre vingt-sixième minute la délivrance pour l'US d'Albi. Sur un centre venu de la droite Elinsky récupère un ballon dans la surface adverse, crochète une défenseuse et d'une frappe sèche sous la barre catapulte le ballon dans le but. Le match a basculé définitivement a la grande satisfaction de tous les Tarnais et Tarnaises présents ce soir pour encourager leur équipe.


LES PLUS ET LES MOINS DE JPB
- Dans ce match on peut retenir dans les rangs toulousains la prestation de Verdier (gardienne sûre notamment sur les sorties aériennes) Arcambal qui défensivement a sauvé quelques situations délicates et Garcia qui a essayé tant bien que mal de mettre le pied sur le ballon dans une équipe un peu à la dérive. Il est très surprenant de voir une équipe du TFC aujourd'hui à ce niveau, les lendemains risquent d'être difficile, l'orage qui s'est abattu sur Albi ce soir est peut-être un prémisse.
- Au niveau de la formation d'Albi, défensivement il est à noter l'excellente prestation de Bezombes (très bonne lecture des trajectoires, grand sens de l'anticipation). Il m'a été dit que c'était sa première titularisation à ce poste, son avenir est tout trouvé ! Michai sur son côté gauche a été solide et efficace, dommage qu'elle ne se projette pas assez offensivement. Au milieu la puissance de Rouzies a été utile pour son équipe, même si elle a joué trop bas en première période. En seconde, plus conquérante cela a été beaucoup mieux. Sur le plan offensif Kirbach a beaucoup provoqué en première période par sa vitesse, parfois pas sollicitée assez vite par ses partenaires. Elle a fait passer une mauvaise soirée à son adversaire direct. Le paradoxe Delonca ! Autant sa première période a été timorée, empruntée, pas dans le tempo du jeu, autant sa deuxième a été de qualité, décisive sur le premier but très important et très fluide utile et juste dans le jeu. Comme quoi le football à ses paradoxes... À la pause l'entraîneur peut se poser la question de la sortir, à la fin du match c'est un génie de pas l'avoir fait. Elle est remplacée à la quatre vingt-huitième alors que le risque avait disparu. L'entrée de Elinsky a été déterminante, sa fraîcheur et son but libérateur en ont été l'illustration. Une autre entrée en l'occurrence Portillo à été également déterminante à la pause. Cette joueuse a apporté ce dont avait besoin cette équipe, le pressing haut, en étant conquérante elle a entraîné toute son équipe derrière elle a jouer plus haut, attitude décisive qui a fait basculer le match.

CONCLUSION
Comme je vous le disais plus haut un violent orage a éclaté sur la ville d'Albi au cours de la deuxième période et à la fin du match qui a eu raison de mes enregistrements d'après-match, ce qui vous prive des réactions des coachs et autres. En général chez les Toulousaines, c'était un sentiments de grande déception, voir d'abattement avec un avenir assez sombre. Par contre chez les Tarnaises c'était une grande satisfaction et un grand soulagement. On peut penser que ce résultat qui les extirpe du fond du classement va apporter le mental et la confiance dans les rencontres à suivre et permettre d'enchaîner des résultats positifs.

Par JPB
jpb@footpy.fr


LA FEUILLE DE MATCH
Division 2 féminine, groupe B
Samedi 6 ocotbre à 19h30
Albi, Stade Maurice Rigaud
ASPTT ALBI / TFC 2-0
Arbitre : Mme Siham  Benmahammed, assitée de MM Moustafa Yagoub et Emmanuel Julien
Avertissements : Cazes (15éme) Rouzies (87éme) pour Albi
Buts : Delonca (47e), Elinsky (86e) pour Albi 

ALBI : Arsenieva, Michai, Cinotti (Portillo, 45e), PetitClerc, Rouzies, Koutoupot, Hanni, Cazes, Kirbach (Elinsky, 75e), Delonca (Morin, 88e), Bezombes Remplaçantes : Sidhoum, Renault
Entraîneur : Patrice Garrigues
TOULOUSE F C : Verdier, Delhonnelle, Arcambal (Bissey, 68e), Garcia, Diop, Benlazar, Pasquet, Manuel, Buscaylet, Mouly Remplaçantes : Toumy, Barth, Bissey, Berges, Minoues
Entraîneur : Adolphe Ogouyon.



JPB

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :