Connectez-vous S'inscrire

En aparté / Balma - Les souvenirs de... Jérôme VIALA

Vendredi 22 Mai 2020

Passer 19 ans dans le même club, ça marque un homme. De quoi avoir des souvenirs gravés à vie. Alors, pour Footpy, Jérôme Viala se remémore les bons moments passés à Balma, qu'il vient de quitter pour signer à Quint-Fonsegrives. Séquence nostalgie.


Que retiens-tu de tes 19 ans à Balma ?
Il y a beaucoup de choses à retenir. D'abord en tant que joueur j'ai pu m'épanouir grâce à des éducateurs de qualités tels qu'Armand Monteiro (c'est d'ailleurs grâce à lui que j'ai intégré le BSC), Jean Yves Pene, Christophe Gomez, Patrick Agbotton, Madjid Alliche, Patrick Spica, Didier Meret... Du très beau monde ! Je regrette un petit peu d'avoir raccroché si jeune mais c'était pour me consacrer en tant qu'éducateur. Sur la partie entrainement, je retiens énormément de choses, en particulier une montée avec les moins de 15 ans de PL à HL et une double montée de 17 Excellence à 17 HL. Mais plus globalement ce que je retiens, c'est que j'ai rencontré des personnes formidables, que ce soit des joueurs, des parents, des membres du club et beaucoup d'autres personnes qui sont devenus des véritables amis. Le BSC est une véritable famille à laquelle je peux dire que je suis fier d'avoir appartenu et d'avoir contribué au fait qu'il est aujourd'hui un des meilleurs clubs de la région toulousaine.
 
De quoi es-tu le plus fier ?
D'un point de vue sportif, il y a bien évidemment cette double montée avec les 17 ans. C'était un challenge très compliqué. À l'époque les 15 ans étaient en Elite et les 17 en Excellence. Chaque année nous perdions une très bonne génération qui ne voulait pas jouer en Excellence. Il a fallu reconstruire, parfois partir jouer à 12 sans gardien et de réussir à remonter jusqu'en HL c'est vraiment une fierté. Je suis également fier d'avoir pu contribuer au développement de dizaines de joueurs que ce soit sur le plan footballistique mais également humain. Quand j'ai des joueurs que j'avais en U15 qui m’appellent et qu'on passe 1 heure au téléphone pour nous raconter les souvenirs ou quand je croise un ancien joueur dans la rue qui a un grand sourire et qui vient me dire bonjour, ou bien encore quand je reçois des messages de parents qui me remercient 10 ans après, il n’y a rien de plus qui peut faire plaisir à un éducateur. À partir de là on peut se dire que oui on a bien fait son boulot.
 
Ton meilleur souvenir ?
Bien évidemment en 19 ans il y en a plusieurs. Si je devais en choisir un je dirais un retour de match à l’extérieur toujours avec les 17 ans, on était au coude à coude au classement avec Colomiers, nous venions de gagner et nous attendions le résultat du match de Colomiers. Sur le périphérique, on apprend au téléphone que Colomiers a fait match nul et que nous sommes officiellement promus en HL. Je me rappelle encore du concert de klaxons en arrivant au stade où il y avait tout le club puisque l'équipe 1 jouait ce soir-là. On est descendu des voitures et on s'est sauté dans les bras avec mon adjoint Denis Garcia. S'en ai suivi une longueeee soirée. Un super souvenir.
 

Cette saison 2015/2016 avec les U17 restera un grand souvenir pour Jérôme. (crédit: J.V.)
Cette saison 2015/2016 avec les U17 restera un grand souvenir pour Jérôme. (crédit: J.V.)

"C'était un régal de le voir jouer et il pouvait nous faire gagner un match à lui tout seul"

Le meilleur match ?
C'est difficile d'en ressortir vraiment un mais je dirais un premier tour fédéral de coupe Gambardella à la maison contre le Stade Bordelais. Match difficile sur le papier contre une équipe première de HL en Aquitaine et qui jusque-là n'avait pas perdu un match. On avait bien préparé le match, on sentait qu'il y avait une atmosphère particulière et les garçons ont fait un match quasi parfait, on menait 3-0 à 30 minutes de la fin ce qui était incroyable, on avait l'impression que rien ne pouvait nous arriver. On s'est un peu fait peur sur la fin mais on est parvenu à se qualifier, ce qui nous a offert un 64e de finale contre un club pro à Clermont.
 
Le meilleur groupe que tu as dirigé ?
Tu me tends des pièges (rires). C'est compliqué de ressortir un groupe en particulier, il y a beaucoup de joueurs que j'ai eu la chance de suivre au fil de leur passage d'une catégorie à l'autre. Chaque groupe avait ses spécificités. D'un point de vue humain, progression, je dirais le groupe que j'avais en U17, des gamins formidables, on pouvait partir à la guerre avec eux. D'un point de vue purement foot, je dirais le dernier groupe que j'ai eu en U19. Quand ça voulait jouer, pas beaucoup d'équipes pouvaient nous battre.
 
Le joueur qui t'a le plus marqué ?
J'en ai vu passé des dizaines mais incontestablement je dirais Said Benrahma qui est aujourd'hui international algérien. J'ai eu la chance de l'avoir deux saisons en U15 et il était clairement au-dessus, c'était un régal de le voir jouer et il pouvait nous faire gagner un match à lui tout seul. Je ne suis pas étonné qu'il en soit arrivé à ce niveau aujourd'hui et en plus une très belle personne. Je pourrais citer aussi Florian Danho, aujourd'hui à Evian, une machine à buts, capable de faire tomber trois défenseurs d'un coup d'épaule et d'aller mettre le ballon au fond des filets. Dans un style complètement différent, il m'a plus marqué par ses blessures que par son niveau footballistique mais c'est Thibault Rigail, un super mec, un relais sur le terrain toujours important !
 
Le plus gros regret ?
Bien évidemment la saison 2018/2019 avec les U19. On fait une saison quasi parfaite et on échoue de très peu en perdant contre Colomiers à 2 matchs de la fin de la saison ce qui nous prive des barrages pour l'accession en National. C'est frustrant de faire une si belle saison et d'échouer sur la fin. Un gros sentiment d'inachevé.
 

Le groupe U19 qui s'est hissé en 64e de finale de la coupe Gambardella. (crédit: jmanz)
Le groupe U19 qui s'est hissé en 64e de finale de la coupe Gambardella. (crédit: jmanz)

"J'avais envie de découvrir le monde sénior, mais pas n'importe où et pas dans n'importe quelles conditions"

Un mot sur ta signature à Fonsegrives. Pourquoi ce projet ?
Je pense que j'avais fait le tour à Balma de ce que je pouvais donner. J'avais besoin d'un coup de pied aux fesses pour repartir de l'avant.  Il faut savoir se poser les bonnes questions et quand on a plus autant de plaisir qu'avant, c'est qu'il faut tourner la page. Du coup quand mon ami Jean-Marc Mirouze m'a appelé pour me présenter le projet, je n'ai pas hésité longtemps. Ce club est retombé bas mais tous les ingrédients sont réunis pour le faire repartir de l'avant, un très beau projet et un énorme challenge que je suis prêt à relever en retrouvant mon fidèle adjoint Denis Garcia qui reprend du service. J'avais envie de découvrir le monde sénior, mais pas n'importe où et pas dans n'importe quelles conditions, Fonsegrives me parait être la destination idéale.
 
Quels objectifs te fixes-tu ?
On sait où on met les pieds, il n'y a aucune surprise, le club repart quasiment de zéro et veut reconstruire sur de bonnes bases. L'objectif principal c'est avant tout d'avoir un effectif constitué de jeunes joueurs capables de s'investir sur un projet à long terme. Un groupe sain, qui a envie de progresser et de bien vivre sur et en dehors du terrain avec de vraies valeurs. Bien entendu je ne vais pas vous dire qu'on va jouer le bas du tableau au contraire, l'objectif sera également de faire remonter cette équipe le plus rapidement possible.
 
Pour finir, qui voudrais-tu remercier ?
Dans un premier temps je voudrais remercier le président de Balma Roger Cau qui m'a fait confiance durant ces nombreuses années, je continuerais de suivre assidûment les résultats des Rouges et Blancs.
Je remercie également toutes les personnes que j'ai pu côtoyer à Balma et qui m'ont beaucoup apporté, à savoir mes joueurs, les éducateurs et entraineurs, les dirigeants. En tant que voisin je viendrai vous faire un coucou de temps en temps parce que mine de rien vous allez me manquer. Un grand merci aussi à l'équipe Footpy qui permet de suivre et de faire vivre le football régional. Je passe le témoin à mon adjoint Denis Garcia pour qu'il nous raconte à son tour ses années balmanaises. Un grand merci à tous et à très vite.
 

Jérôme s'occupera des seniors de Quint-Fonsegrives avec son acolyte de toujours Denis Garcia. (crédit: FCQF)
Jérôme s'occupera des seniors de Quint-Fonsegrives avec son acolyte de toujours Denis Garcia. (crédit: FCQF)

F.C.

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :