Connectez-vous S'inscrire

En aparté / Colomiers-Bastia - Hugo HANTZ : "Une expérience très riche et mouvementée"

Jeudi 23 Juillet 2020

Son nom est familier dans la région et Hugo Hantz perpétue la tradition. Fils de l'ancien entraîneur de Rodez, Le Mans, Montpellier ou encore Metz, le jeune homme de 22 ans est devenu analyste vidéo cet été au Sporting Club de Bastia (National), là où son père a laissé une empreinte indélébile. Il nous parle de sa nouvelle expérience mais également de son passage à Colomiers où il était la saison dernière en tant qu'entraîneur adjoint des U16 R1.


Qui êtes-vous ?
Je suis Hugo Hantz, j’ai 22 ans, originaire de l’Aveyron, où j’ai validé ma licence Staps Management du Sport. Je suis actuellement étudiant sur Toulouse en Master en école de commerce spécialisée dans le sport, à Amos.
 
Quel rapport entretenez-vous avec le football ?
Je suis né dans le football, mon père (Frédéric) était joueur et par la suite entraîneur, jusqu’à mes 18 ans, nous l’avons suivi dans la plupart de ses projets sportifs (Le Mans, Sochaux et Bastia). J’ai toujours joué en jeune à un niveau régional, puis à mes 18 ans j’ai décidé de mettre ma carrière de joueur entre parenthèses (rires), afin de mon consacrer uniquement au rôle d’entraîneur/éducateur.
 
Vous avez été entraîneur adjoint à l’US Colomiers Football, pouvez-vous nous en parler ?
Oui effectivement pour le compte de la saison 2019-2020, j’ai endossé le rôle d’entraîneur adjoint des U16 R1 à l’US Colomiers Football. C’est une première pour moi à tous les niveaux : première en tant qu’adjoint, première avec une équipe de jeune sur foot à 11 (j’étais responsable de la catégorie U13 les deux saisons précédentes à Onet-le-Château), première à un niveau régional, et une première expérience d’entraîneur en dehors de mes terre natales. J’étais en plus de cela en contrat Service Civique pour le club, ce qui m’a permis au-delà des entraînements de découvrir le fonctionnement d’un des meilleurs clubs formateur amateur de France.
Pour revenir sur la partie terrain, j’ai vécu une expérience très riche et mouvementée. Sur le plan sportif nous avons évité de justesse la relégation, avec un effectif qui n’a pas su véritablement s’imposer dans ce championnat. Un changement d’entraîneur à mi-saison, ce fût la une période de transition inédite pour moi, le nouveau coach (anciennement coach U15) devait s’appuyer sur moi. Mon rôle d’adjoint s’est alors décuplé. Il a fallu énormément échanger avec lui, il m’a accordé toute sa confiance, ce qui m’a permis d’évoluer encore une fois dans mon rôle d’adjoint. J’en tire évidement des enseignements de cette expérience, mais il n’en reste que du positif. En plus de cela, la crise sanitaire a mis fin au championnat de façon prématurée, mais c’était peut-être un mal pour un bien (rires).
Nous pouvons donc dire que c’était une saison compliquée mais formatrice, qui me permet aujourd’hui d’en sortir grandi, et pour cela, je tiens à remercier l’ensemble du club de m’avoir accordé sa confiance et de m’avoir permis d’être sous les couleurs columérines durant une saison.
 
Quelle a été votre plus beau souvenir lors de cette saison ?
Il est vrai que j’en ai dressé un portrait un peu morose (rires), mais il y a eu de beaux moments,. Celui qui me revient de façon spontanée c’est le match à Auch, une première pour le nouveau coach. Cela faisait 2 mois que l’on ne gagnait plus, on se déplace chez le deuxième, invaincu à domicile il me semble, et on l’emporte 1-0. On a eu chaud mais on l’a fait, c’était une véritable bouffée d’air frais pour l’ensemble du groupe.
 

Hugo Hantz (assis au centre) faisait partie du staff des U16 R1 de Colomiers la saison passée. (crédit: USC)
Hugo Hantz (assis au centre) faisait partie du staff des U16 R1 de Colomiers la saison passée. (crédit: USC)

"C’est un double rêve qui se réalise pour moi"

Quelles sont les qualités requises pour être entraîneur ?
La qualité numéro une selon moi c’est la capacité à s’adapter. Certes chaque entraîneur a sa façon de jouer, mais prendre en considération les coutumes des clubs, leur tradition, et leurs gènes, doit faire partie de la qualité d’un entraîneur s’il veut réussir.
La notion délégataire est aussi très importante, et se développe très bien dans le monde du sport, contrairement au monde entrepreneurial. Savoir déléguer, montre toute la confiance qu’un entraîneur à en lui et le partager auprès de son staff permet de faire ressortir le meilleur de chacun.
La troisième qualité, qui regroupe un peu les deux premières, c’est être à l’écoute. Selon moi, si l’on souhaite bien communiquer il faut avant tout connaitre les attentes d’un club, des joueurs, de son staff, de ses dirigeants, et cela passe par l’écoute.
 
Quelles sont les entraîneurs qui vous font rêver ?
Il y en a 2 qui me font rêver, non en fait il y en a 3 : Klopp, Guardiola et mon père (rires). En ce moment je regarde la série sur Amazon, « All or Nothing », sur Manchester City, et l’attitude de Guardiola, me rend admiratif de ce mec. Et je pense que Klopp est dans le même style, mais à l’allemande.
 
Quel est le poste que vous occupez actuellement ?
Je suis actuellement analyste vidéo pour le Sporting Club de Bastia, et c’est un double rêve qui se réalise pour moi. J’ai toujours rêvé d’intégrer un staff pro. Même si Bastia est promu en National cette année, il est organisé comme une structure professionnelle, et aspire à rejoindre l’élite dans un futur proche. Et en plus de cela c’était un rêve pour moi de rejoindre le Sporting.
C’est tout nouveau pour moi, je ne suis pas analyste de formation, mais je connais le club et la région. Je suis arrivé pour la reprise, le 29 Juin 2020, et je me sens déjà comme à la maison. Le staff est top avec moi, ils m’ont très bien intégré, les joueurs aussi.
C’est une véritable aventure qui s’annonce, et je suis très impatient que la saison commence pour vivre de l’intérieur, la vie au sein du Sporting Club de Bastia.
 
Le nom de famille Hantz n’est pas inconnu sur Bastia, n’est-ce pas ?
Effectivement, mon père a laissé son empreinte ici au Sporting. Ce fût de loin sa plus belle aventure sportive et pour toute la famille une véritable aventure humaine. Si je suis ici aujourd’hui, c’est sans aucun doute parce que m’on père a eu du succès, sinon jamais je n’aurais postulé (rires).
 

Hugo Hantz dans son nouveau rôle à Bastia avec le coach Mathieu Chabert. (crédit: LinkedIn - repro Footpy)
Hugo Hantz dans son nouveau rôle à Bastia avec le coach Mathieu Chabert. (crédit: LinkedIn - repro Footpy)

Victor Tramelli

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :