Connectez-vous S'inscrire

En aparté - L'ITW "Première Fois" de... Benoit ASSADI (Lorient, Locminé, Fonsorbes)

Mercredi 8 Avril 2020

Vainqueur de Koh-Lanta en 2016, l'ancien gardien du FC Lorient a retrouvé après trois ans sans toucher un ballon le chemin des terrains en signant à Fonsorbes. Nous avons profité de cette période où son emploi du temps est plus calme pour qu'il inaugure une nouvelle rubrique sur Footpy, l'ITW "première fois"...


Ton premier match en club et à quel âge ?
C’était au SM Châtillon dans le 92 je pense, à 5 ans sur les petits plateaux.
 
Ton premier entraîneur ?
Mon père.
 
Ta première chaussure à crampons quelle marque ?
Oula !! Ça doit être une paire trop grande style Décathlon ou Go Sport, ma mère m’achetait toujours des paires avec 4-5 pointures en plus pour qu’elles durent plus longtemps (rires).
 
La première fois que tu as pris un carton ?
Carton jaune en benjamin avec Châtillon, j’avais dit à l’arbitre d’aller chez l’opticien. C’était notre période « branleurs » avec mes potes avant le match, on s’était dit qu’on devait tous avoir un jaune pendant ce match. On a réussi !
 
La première fois où tu as été champion ?
C’est arrivé tard, avec la réserve du FC Lorient on était monté de CFA2 à CFA.
 
La première fois où tu as été voir un match de Ligue 1 ?

A Lorient, pour les jeunes du centre, on était obligé d’aller voir les match des pros, et quand on t’oblige à 17 ans en hiver un samedi soir à aller voir un Lorient/Troyes, ça pique !!
 
La première fois que tu as acheté un maillot ?
L’année dernière pour l’anniversaire d’un pote, bien évidemment un maillot de l’OM ! 
 
La première fois où le foot t'as fait pleuré ?
À 12-13 ans j’avais fait les tests pour intégrer l’INF Clairefontaine. J’étais dans les 5 derniers gardiens, c’était Franck Raviot à l’époque qui gérait les jeunes et il a décidé de ne pas me prendre. J’ai pleuré. Et pire, en 16 ans nationaux avec Lorient, on va jouer contre Clairefontaine. Donc, j’y vais revanchard pour lui prouver qu’il s’est trompé, tous mes potes de Paris jouent en face, mes parents sont venus me voir et là... deux boulettes et on perd 2-0. Arrêt buffet !!! Les larmes sont revenues.

Se jeter au sol lui avait manqué après un début de carrière prometteur (crédit photo FB)
Se jeter au sol lui avait manqué après un début de carrière prometteur (crédit photo FB)

"J’allais signer mon contrat pro dans le bureau de Christian Gourcuff et en montant les escaliers: les ligaments croisés."

Ta première idole ?
Vedran Runje  (international croate, passé par Marseille), c’est lui qui m’a donné envie de devenir gardien. Avec du recul je me dis que j’aurais dû viser un peu plus haut pour pouvoir faire carrière...
 
Ta première fois où tu ne te souviens pas d’une soirée (arrosée avec modération...) après une victoire ?
 J’ai pas assez gagné pour ça je crois. Je me souviens de tout.

Ta première blessure ?
Alors là, c’est vraiment incroyable parce que j’allais signer mon contrat pro dans le bureau de Christian Gourcuff et en montant les escaliers: les ligaments croisés.

Ta première grosse excuse bidon pour louper un match (ne mens pas on sait que ç'a existé...) ?
Cris Serrani se cache derrière cette question vous ne m’aurez pas comme ça !

Ta première fois où tu as eu peur sur un terrain ?
En 14 fédéraux on jouait à Ivry avec mon club de Montrouge et là mon défenseur met un coup de genou dans la tête de leur attaquant dans la surface, leur attaquant part en crise d’épilepsie. Heureusement il n’y a pas eu de drame.
 
Ta première fois où tu as joué devant un public qui paye son entrée ?
Je crois que ce sont les phases finales de coupe nationale avec la sélection Île de France ça devait être payant ça.
 
Ta première grosse défaite ?
Ma première je ne sais plus mais ma pire c’était Locminé/Rennes B, on avait pris 5 ou 6-0 !
 
Ta première interview foot ?
Pour Ouest France sûrement.

Les repères reviennent petit à petit dans le but fonsorbais (crédit photo FB)
Les repères reviennent petit à petit dans le but fonsorbais (crédit photo FB)

EN BONUS

Benoît Assadi nous livre ses sensations sur le confinement et sa reprise de la pratique du football.

Comment se passe ton confinement ?
Écoute, ça va on s’occupe de notre fils qui commence à marcher donc c’est du sport et on continue de bosser de chez nous. On a la santé donc tout va bien.

Tu as signé à l‘Avenir Fonsorbais. L'adaptation a-t-elle été facile ?
Au début, cela a été très difficile parce que j’ai eu affaire à Xavier Bedos qui donne des rendez-vous dans des endroits fermés... Mais après ça s’est bien passé oui.

Sportivement, as-tu retrouvé tes sensations après pas mal de temps sans jouer ?
Non je suis encore à la ramasse mais après trois ans d’arrêt. Il faut bien au moins une année pour retrouver les sensations.

Un souhait pour cette fin de saison si elle n‘est pas déjà terminée ?
Que les deux équipes de Fonsorbes montent.

Benoît reprend goût à commander ses coéquipiers après ses aventures dans l'île (crédit photo FB)
Benoît reprend goût à commander ses coéquipiers après ses aventures dans l'île (crédit photo FB)

La Rédaction

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :