Connectez-vous S'inscrire

En aparté - Que deviens-tu Damien ROBERT ? (Tinqueux, Stade de Reims, Troyes, Epernay, Rodéo, Luzenac, Blagnac, Aussonne)

Jeudi 13 Septembre 2018

À l'annonce de sa retraite, il y a eu beaucoup de regrets de la part de ses actuels dirigeants et anciens coéquipiers mais pas des gardiens de but de la région qui voyaient là l'arrêt d'un cauchemar. Et oui, toutes les belles choses ont une fin et l'un des meilleurs buteurs de l'histoire du foot régional a raccroché les crampons mais pas pour quitter le paysage footballistique puisque le garçon a décidé de prendre une autre voie, comme il nous l'explique (par BM)


Bonjour Damien, peux-tu te présenter en quelques mots ? 
Robert Damien, je suis né le 22/08/1983 à Reims (Marne). J’ai évolué au SC Tinqueux, Stade de Reims, ESTAC (Troyes), RC Épernay, Rodéo, Luzenac, Blagnac et Aussonne.

Tu as décidé de mettre un terme à ta carrière sportive il y a peu, pourquoi ? 
J’ai décidé d’arrêter ma carrière de joueur car mon corps m’a dit stop. L’envie était toujours là mais les douleurs d’anciennes blessures ont resurgi et j’ai donc décidé de stopper avant de trop tirer sur la corde et de faire la saison de trop.

Comme de nombreux footballeurs tu n'as pas abandonné le foot mais tu es passé de l'autre côté de la barrière en devenant entraîneur, pourquoi ? 
C’était une évidence pour moi de rester dans le foot. J’aime ce sport et transmettre ce que l’on m’a donné était une évidence pour moi. Le club m’a donné cette opportunité alors que je n’ai fait que deux saisons ici en tant que joueur, je le remercie de m’avoir permis de commencer une nouvelle carrière.

Dans un premier temps tu vas être adjoint d'un coach (Frédéric Larrieu), est-ce un choix ? Et qu'est-ce que cela t'apportera ?
Le fait de commencer avec Fred Larrieu ne peut être que du bonus. Il a déjà une longue carrière d’entraîneur avec pas mal de montées à la clé. Et pour une première dans un nouveau rôle pour moi c’est top car je suis dans le staff d’un groupe qui évolue en R1, dans un club où l’on peut bosser sereinement. Donc ce n’est que du bonheur !

Est-ce que tu crois que cette étape est utile, importante voire cruciale, et bien sûr pourquoi ? 
Le fait d’être adjoint de Fred est une bonne chose pour moi. J’ai une certaine liberté pour intervenir, conseiller, prendre des séances et même des discours d’avant match. C’est une bonne chose car on échange beaucoup et il peut donc me conseiller sur pas mal de points.

Après une carrière bien remplie, dont plus de 250 matchs au niveau national, il a tiré sa révérence en mai dernier à Golfech (crédit: footpy)
Après une carrière bien remplie, dont plus de 250 matchs au niveau national, il a tiré sa révérence en mai dernier à Golfech (crédit: footpy)

"Celui qui m’a marqué le plus de son management, ses séances et ses discours, c’est Christophe Pelissier."

As-tu des diplômes ? Si oui lesquels ? Si non envisages-tu sérieusement d'en passer ? 
J’ai commencé à passer mes diplômes quand j’étais joueur à Épernay. J’ai passé l’initiateur 1, le 2, l’animateur senior et j’ai eu le tronc commun du BE1. Je compte passer le plus de diplômes possible afin de pouvoir exercer par la suite dans les règles.

Peux-tu nous parler des différents entraîneurs qui t'ont marqué, s'il y a en ? T'ont-ils donné l'envie de suivre leur exemple ? 
Je pense que tous les entraîneurs que j’ai eu m'ont marqué. Que se soit à un niveau inférieur ou à un très bon niveau, chacun a su m’apporter différentes choses dans chaque domaine que doit emmagasiner un joueur. Mais celui qui m’a marqué le plus dans son management, ses séances et ses discours, c’est Christophe Pélissier. Même si je ne l’ai eu que six mois, c’est du très haut niveau de coaching. La preuve aujourd’hui il évolue en Ligue 1.

Penses-tu que cette reconversion est une suite logique ? 
Cette reconversion pour moi est tout à fait logique. Ça faisait depuis un moment que l’idée me trottait dans la tête. J’ai toujours échangé avec mes entraîneurs sur les séances qu’ils faisaient. Quand, comment, pourquoi, dans quel but ? C’est quelque chose qui m’a toujours attiré. Et rester au contact d’un groupe après sa carrière de joueur est quelque chose de top.

Vas-tu t'inspirer des exemples que tu as vécus, ou plus tard voudras-tu imposer ton propre style ? 
Je vais essayer de transmettre le meilleur de ce qu’on m’a appris. Il faut se servir du meilleur qu’on a reçu pour le retransmettre. Pour le moment oui je vais m’appuyer sur ces exemples tout en incorporant ma propre vision du foot.

Pour toi un entraîneur doit-il être autoritaire ou à l'écoute ? 
Le fait d’être entraîneur est totalement différent de celui de joueur. Gérer un groupe sur une saison est difficile car on est seul. Il faut savoir être autoritaire et à l’écoute des joueurs sans trop exagérer non plus. À partir du moment où le groupe et le staff se font confiance, il ne sert à rien d’être un tyran. Le fait d’être deux aide beaucoup sur ces points car cela permet d’échanger un peu plus avec les joueurs.

Souvent parmi les meilleurs buteurs quand il était joueur, nul doute qu'il va beaucoup apporter au secteur offensif aussonnais en tant que coach (crédit: DDM, Michel Viala)
Souvent parmi les meilleurs buteurs quand il était joueur, nul doute qu'il va beaucoup apporter au secteur offensif aussonnais en tant que coach (crédit: DDM, Michel Viala)

"Je ne suis pas là pour faire beau ou de la figuration."

Le choix que tu fais de franchir la pas est-il destiné à exister dans la durée ? D'ailleurs à ce sujet la direction d'une équipe passe-t-elle de plus en plus impérativement par des binômes ? Si oui, pourquoi ?
Si j’ai décidé de franchir le cap c’est bien sûr pour le faire dans la durée. Je ne suis pas là pour faire beau ou de la figuration. J’ai des objectifs aussi. On verra s'ils seront remplis ou pas dans l’avenir. Et que ce soit seul ou à deux, cela m’est égal car à partir du moment où le duo s’entend bien cela ne dérange aucunement d’entraîner avec quelqu’un. Il est plus facile d’être avec un binôme car l’on peut travailler différemment sur des séances. Cela permet aussi d’échanger et savoir si l’on est dans la vérité ou pas. Seul, je pense qu’on a pas le même recul sur soi-même.

Tu étais attaquant vas-tu faire des spécifiques particuliers ?
Il est évident du fait du poste que j’occupais, des spécifiques vont être mis en place afin de faire travailler les offensifs devant le but, les déplacements, tout ce qui peut servir à un attaquant. Je vais essayer d’apporter cela aux mecs.

Que peut-on te souhaiter ? 
À moi en particulier rien de spécial. Juste une bonne saison au groupe et à ce club qui le mérite largement. Les mecs bossent bien durant cette préparation et le club, les dirigeants, les bénévoles, mettent tout en œuvre pour que l’on soit dans les meilleures conditions.

En conclusion, qu'as-tu envie de nous dire ? 
J’aimerais vous remercier de consacrer du temps personnel au foot amateur et vous souhaiter le meilleur pour cette saison.

Par BM

Sa carrière de joueur étant derrière lui, Damien va maintenant regarder le futur en tant que coach (crédit: DDM, archives)
Sa carrière de joueur étant derrière lui, Damien va maintenant regarder le futur en tant que coach (crédit: DDM, archives)

Bob Marley

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :