Connectez-vous S'inscrire

En aparté - Que deviens-tu Mickaël LOZANO ? (Tolosa FC, Ramonville)

Samedi 18 Août 2018

Après le retour de la Dream Team, la rédaction de footpy a souhaité reprendre la rubrique "Que deviens-tu ?". Une belle occasion de poser un regard curieux sur les joueurs en fin de carrière qui se reconvertissent. Je me suis lancé dans l'aventure. À la suite d'un appel sur footpy j'ai eu quelques réponses qui se sont ajoutées aux trois ou quatre que nous connaissions. Je vais donc vous proposer un focus sur ces nouveaux entraîneurs. Vous allez donc découvrir une dizaine de personnalités différentes mais qui ont un point commun qui est la passion ! Et vous verrez qu'il y a de bons "clients" qui méritent le détour. Grâce à eux peut-être que le football redressera sa route et se remettra en ligne droite après quelques virages fatals autant que malheureux voire nauséabonds. (par Bob Marley)


Bonjour Mickaêl pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?
Je me présente je m'appelle Mickaël Lozano, je suis né le 23 octobre 1987 (bientot 31ans !) j'ai été joueur licencié au Tolosa FC pendant sept saisons (club dissous) et à Ramonville durant deux saisons et demies.

Vous avez décidé de mettre un terme à votre carrière sportive il y a peu, pourquoi ?
J'ai décidé de mettre ma carrière entre parenthèse pour cette saison car entre ma vie professionnelle et les responsabilités que j'ai au club, je n'ai malheureusement pas assez de temps pour effectuer les entraînements de joueurs. J'ai encore ma licence joueur pour cette saison mais je ne pense pas pouvoir y faire honneur cette année. Deux grosse blessures ne m'ont pas aidé dans mon évolution puisque à vingt-cinq et à vingt-six ans j'ai eu une rupture partielle du ligament croisé (non opérée sous les conseils d'un chirurgien) et l'année suivante ça a lâché complètement.. Deux années perdues qui m'ont fait réfléchir à la suite de ma carrière.

Comme de nombreux footballeurs vous n'avez pas abandonné le foot mais vous êtes passé de l'autre côté de la barrière en devenant entraîneur, pourquoi ?
Dans mon ancien club suite aux deux blessures que j'ai eues coup sur coup, j'ai remarqué que nos gardiens étaient laissés de côté. Ils ne prenaient plus de plaisir à venir s'entraîner. Ayant une relation particulière avec les gardiens surtout quand on est défenseur central comme moi et qui aime communiquer avec sa défense et son gardien je trouvais cela dommage. Je me suis donc intéressé, informé, et j'ai commencé à prendre des notes sur les "fameux" spécifiques de gardiens De fil en aiguille j'ai pris de plus en plus d'assurance dans mes entraînements que je proposais même si je n'avais aucun diplôme a ce moment là.

Vous avez un statut particulier au sein d'un staff, en étant autonome. Est-ce valorisant ?
En effet j'ai un statut particulier et je pense même encore plus que les coachs principaux des équipes. En arrivant à Ramonville j'étais autodidacte dans ce domaine et je remercie le président actuel de l'US Ramonville de m'avoir fait confiance il y a trois ans. Je suis actuellement à Ramonville et je m'occupe de l'ensemble des gardiens et gardiennes car nous avons une section féminine, des U13 jusqu'au seniors. Avec toutes ces gardiens et gardiennes, un énorme poids pèse sur moi car les coachs attendent de moi que leurs gardiens progressent, évoluent, mais c'est de la bonne pression c'est ce que j'aime.


"Je ne suis pas irremplaçable bien entendu mais mon rôle dans mon club est crucial pour mes gardiens."

Est-ce que vous croyez que cette étape est utile, importante voire cruciale, et bien sûr pourquoi ?
Je pense que cette reconversion pour ma part est utile, je ne suis pas coach d'une équipe de joueurs mais d'une équipe de gardiens. Après avoir passé des heures à regarder, écouter, être conseillé par de vrais coachs de gardiens, je me suis donné comme mission de transmettre mon savoir aux futurs jeunes qui nous remplaceront sur les terrains dans les années futures. Dans la région même au niveau national les spécifiques gardiens sont encore trop peu reconnus dans le monde amateur. Au niveau Ligue, chaque club à son coach de spécifique dans la plupart des cas mais au niveau départemental, il en manque toujours. Depuis quelques années la Ligue d'Occitanie a créé un diplôme pour cette filière au niveau Ligue et je trouve cela très bien. Je ne suis pas irremplaçable bien entendu mais mon rôle dans mon club est crucial pour mes gardiens, pour leur évolution à chacun, il est également important pour mon club et utile pour ma part car le gardien de but, jouant à haut niveau, il reste le dernier rempart et s'il a des lacunes, il peut vous faire perdre des points. De nos jours on en demande beaucoup aux gardiens. Véritable héros quand il sauve le penalty du un partout a la quatre vingt-douzième minute il peut passer pour un boulet s'il a fait une boulette sur la dernière action qui fait perdre le match.

Avez-vous des diplômes ? Si oui lesquels ? Si non envisagez-vous sérieusement d'en passer ?
Je n'ai pas encore de diplôme car quand j'ai commencé cette aventure de "l'autre côté de la barrière" les diplômes n'existaient pas. Quand je suis arrivé à Ramonville, on m'a proposé de passer ce fameux diplôme. J'ai donc le module 1 : découverte du gardien de but qui est axé sur les U6 jusqu'à U13. Le module 2 perfectionnement : des U15 à senior. Le 19 janvier prochain je passe la certification pour entraîneur des gardiens de but au siège de la ligue à Castelmaurou.

Pouvez-vous nous parler des différents entraîneurs qui vous ont marqué, s'il y a en. Vous ont-ils donné l'envie de suivre leur exemple ?
Je ne vais pas parler de coach principal mais d'un coach des gardiens qui m'a vraiment marqué qui est passé par la FCB Escola (centre de formation du FC Barcelone), qui a monté sa propre académie de gardien (zonaporters) qui a travaillé deux ans au CE Sadabell en 2015 et 2016 mais que j'ai perdu un peu de vue depuis qu'il est au FC Nordsjaelland au Danemark. Il s'agit de Iñaki Caña Pavón. Sa méthode pour faire des séances avec des exercices simples mais efficaces m'a beaucoup inspiré sur mes séances. Je m'inspire de ce coach qui a les plus hauts diplômes reconnu par l'UEFA.

Pensez-vous que cette reconversion est une suite logique ?
Une suite logique non Je n'étais pas du tout un gardien de but dans le football. Dans le handball oui mais c'est différent. Mais l'envie de découvrir, de partager, de transmettre mes savoirs aux futurs gardiens, c'est dans mes gènes.

Mickaël entouré des filles de Ramonville qui joueront en R1 la saison prochaine
Mickaël entouré des filles de Ramonville qui joueront en R1 la saison prochaine

"Les jeunes ont autant de questions que leurs aînés et il est de mon devoir de leur apporter cela."

Allez-vous vous inspirer des exemples que vous avez vécu, ou plus tard voudrez-vous imposer votre propre style ?
Quand vous êtes un jeune coach (trente ans), vous n'avez pas la science infuse, on ne sait pas tout et moi même j'en apprends tous les jours. Je regarde, je m'inspire, mais je donne également de mon style. J'aime avoir des gardiens très athlétiques donc mes séances sont en conséquence assez physiques. Les gardiens apprécient cela car ils ne se sentent pas délaissé. Que ce soit avec les jeunes où on apprend les gestes, les moins jeunes où on corrige des mauvaises habitudes ou avec les seniors où on fait de la correction en y ajoutant ma touche athlétique, les gardiens et gardiennes se sentent vraiment important pour leurs équipes respectives.

Pourvous un entraîneur doit-il être autoritaire ou à l'écoute ?
Pour ma part je suis très à l'écoute des conseils que peuvent me demander mes gardiens. Une correction de posture, répéter un mouvement, pourquoi faire ça de cette façon là ? Autant de demandes auxquelles je dois apporter des réponses claires et précises pour qu'ils puissent dans les séances suivantes et le jour de match, pouvoir reproduire ce mouvement. Avec les seniors c'est facile. Les jeunes ont autant de questions que leurs aînés et il est de mon devoir de leur apporter cela. Il faut quand même une certaine fermeté pendant la séance mais mes gardiens le savent et avant de démarrer la première séance de l'année, on effectue un échange ensemble en leur expliquant que je serai ferme pendant la séance tout en donnant des conseils et que je suis ouvert à eux quoiqu'il arrive.

Que peut-on vous souhaiter ?
Dans un premier temps d'avoir ma certification. Ensuite concernant mon avenir, le foot est pour moi une passion depuis l'age de cinq ans. Devenir entraîneur des gardiens en fait partie depuis maintenant  cinq ans. J'aimerais vivre de cette passion, d'être à la fois salarié et pratiquer ma passion. Je suis actuellement à Ramonville mais dans cinq ou dix ans où serai-je ? Nul ne peut le dire. Le foot va tellement vite de nos jours. Je suis bien dans ce club et dirigeants me font confiance et je les remercie.

On m'a déjà dis tu as pensé au TFC ? 
Bien entendu je n'ai pas dis non. Je sais qu'il faut des diplômes encore plus haut pour intégrer ce type de club. 

Entraîner un jour les gardiens de la section féminine, pourquoi pas ?
Tout le monde y pense c'est sûr, joueur comme entraîneur et c'est toujours valorisant de représenter l'équipe fanion de votre ville. Mais pour l'instant je suis à 200% pour mon club en tant que coach des gardiens et dirigeant de l'équipe 1 féminine que j'accompagne partout avec leur coach.

En conclusion  qu'avez-vous envie de nous dire ? 
Pour les joueurs qui pensent arrêter leur carrière en fin de saison dites-vous que votre "carrière" n'est pas finie, une reconversion est toujours possible. Ça demande de l'envie, du courage, de la patience et une certaine capacité à gérer ses émotions d'anciens joueurs. Il y a dix ans en arrière jamais je n'aurais pensé devenir coach et je le suis maintenant. Une page se tourne mais d'autres s'ouvrent devant vous.
Me concernant, trop peu de coaches spécifiques gardiens existent dans notre région et il faudrait que les clubs qui n'en ont pas se tournent vers ces futurs coachs de demain. Les gardiens en "retraite" doivent être aidés dans ces démarches là, et j'en suis sûr que ces gardiens seront de nouveaux épanouis de retrouver les terrains de l'autre côté de la barrière cette fois ci. Un grand merci à vous de vous faire découvrir ma passion.

Par BM

Mickaël a de grosses ambitions dans son nouveau rôle
Mickaël a de grosses ambitions dans son nouveau rôle

Bob Marley

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :