Connectez-vous S'inscrire

FFF/Ligue/Districts - Des MONTÉES et des DESCENTES quoi qu'il arrive, pas d'ARRÊT des championnats pour l'instant !

Vendredi 3 Avril 2020

Suite à une réunion de son Comité exécutif (Comex) qui s'est réuni ce vendredi matin, la Fédération Française de Football a décidé de communiquer sur la suite des compétitions et sur le soutien financier accordé aux clubs dont l'activité est à l'arrêt total depuis des semaines. Elle souhaite se donner encore du temps avant de trancher sur la poursuite ou non des compétitions, conservant l'espoir d'une reprise même partielle, mais elle prévient déjà qu'il n'y aura pas de saison blanche mais une saison avec des montées et des descentes ! (Par GG)


En ce vendredi 3 avril, notre Fédération vient de publier un long communiqué sur son site internet. Il faut dire que plusieurs districts avaient décidé un peu plus tôt dans la journée de prendre les devants, dévoilant la teneur des débats au sein de l'instance fédérale qui avait réuni en visioconférence son Comex dans la matinée. Vous trouverez en suivant les communiqués des districts de Loire et Haute-Loire, mais surtout le communiqué officiel de la FFF. En ce qui concerne les compétitions, les mots employés sont tous pesés dans les communiqués des districts, du fait d'une situation sanitaire un peu plus incertaine jour après jour : "Dans le cas, fort probable, d’une prorogation de la période de confinement au-delà du 15 avril, le Comex aura certainement à s’interroger sur la poursuite des compétitions en ligues et districts. La décision sera nationale. Pour les compétitions nationales gérées directement par la FFF, les décisions ne seront pas forcément les mêmes car extrêmement complexes sur un plan juridique, droit du travail et partenarial". Aussi incroyable que cela puisse l'être, la prise de décision est donc encore repoussée, malgré les nombreux appels de clubs de tout niveau pour trancher le débat au plus vite. Ce soir, la FFF prend le soin d'expliquer pourquoi elle se laisse encore du temps : "Le choix de reprendre ou non les compétitions reposera sur le seul intérêt général. Ne pas reprendre les championnats, alors que les conditions sanitaires le permettraient, pourrait être catastrophique sur le plan du rôle social que joue le football au sein de la société, tous les jours, sur l’ensemble du territoire. À ce stade de la crise sanitaire, il est encore difficile de se projeter dans la période post-pandémique. Mais la possibilité de reprise de nos championnats existe toujours. Il serait donc prématuré de prononcer aujourd’hui l’arrêt de la saison. La FFF prendra ainsi la décision de reprendre les championnats ou de les arrêter à l’issue de la période actuelle des mesures de confinement". 

Le football sera peut-être le seul sport collectif à reprendre la compétition en amateur... Mais quand ? (image illustration Pixnio)
Le football sera peut-être le seul sport collectif à reprendre la compétition en amateur... Mais quand ? (image illustration Pixnio)

"Un système avec montée et sans descente, la déclaration d’une saison blanche pour les championnats nationaux, est exclu"

En tout état de cause, si les championnats ne pouvaient pas reprendre, la FFF écarte sans ménagement deux scénarios : "Un système avec montée et sans descente, la déclaration d’une saison blanche pour les championnats nationaux, est exclu. Cette décision ne répondrait en effet à aucune logique sportive. Si le championnat en cours est réputé pouvoir délivrer un verdict dans un sens, il en est de même dans l’autre". Vous noterez le morceau de phrase "pour les championnats nationaux", qui pourrait ouvrir la porte à une adaptation au niveau régional ou départemental. Nous attendrons d'avoir des précisions de la Ligue de Football d'Occitanie et de ses districts, mais la suite du communiqué laisse penser que cette directive sera valable à tous les niveaux. Pour les modalités de ces montées et descentes, la Fédération souhaite définir des règles uniformes pour tout le territoire, comme l'ont expliqué certains présidents de districts dans la journée : "La FFF va déterminer des règlements spécifiques : un groupe de travail est déjà à pied d’œuvre. Quel que soit le principe adopté, il sera national, ne laissant aucune marge d’adaptation pour les ligues et les districts. Dans ces conditions, les appels et réclamations seront jugés sur la base de textes fédéraux applicables sur l’ensemble du territoire et outre-mer". C'est ce que confirme ce soir le communiqué de la Fédération pour qui, "quel que soit le sort des compétitions sur la fin de saison, les règles de fixation des classements seront établies au niveau national, et homogènes sur l’ensemble du territoire", sans préciser toutefois quand ces nouvelles dispositions seraient connues. On apprend aussi qu'une "réalisation partielle de la saison est envisagée", là aussi sans plus d'explications, et on a la confirmation surtout que les championnats régionaux et départementaux n'iront pas au-delà du 30 juin, quoi qu'il arrive.

A l'instar des résultats de ce sondage en ligne lancé par des éducateurs anonymes, de plus en plus de voix s'expriment pour réclamer l'arrêt des championnats (crédit : https://strawpoll.com/p7712kba/r)
A l'instar des résultats de ce sondage en ligne lancé par des éducateurs anonymes, de plus en plus de voix s'expriment pour réclamer l'arrêt des championnats (crédit : https://strawpoll.com/p7712kba/r)

Un fonds de solidarité exceptionnel dont on ne connaît toujours pas les contours

Le sujet du soutien financier aux clubs est essentiel. Le Comex s'est contenté de rappeler que le budget alloué au football amateur sur la saison était maintenu ainsi que la création d'un fonds de solidarité, sans annoncer de montant, malgré l'appel d'un millier de clubs pour que la FFF face des annonces concrètes et massives pour les 15000 clubs amateurs (voir l'appel du président de Saint-Priest notamment ). Peu de précisions pour l'instant mais une tentative maladroite de tempérer l'impact financier pour les clubs, retranscrite dans les communiqués des deux présidents de district : "La FFF envisage de créer un fond de solidarité, abondé par la FFF, les ligues et districts, ouvrant droit à un « avoir » auprès de la ligue et/ou du district pour leurs dépenses (licences, cotisations, engagement…) de début de saison prochaine. Un groupe de travail a été constitué pour évaluer les pertes réelles des clubs. Avec l’arrêt des compétitions, les clubs ont certes perdu les recettes des buvettes, mais ont, en contrepartie, économisé des frais liés aux compétitions : frais d’arbitrage, amendes disciplinaires et réglementaires, frais de déplacement. Le Comex est parfaitement conscient que le mois de juin représente, avec les tournois et différentes manifestations, une période stratégique en terme financier pour les clubs : tout dépendra des conditions du déconfinement et des possibilités ou non de jouer d’ici la fin de saison. [...] A ce stade de la réflexion, le Comex n’envisage pas de remboursement d’une partie des licences, comme demandé dans certaines ligues ; en revanche il maintient toutes les aides et dotations aux ligues, districts et clubs, déjà programmées".

Le calendrier électoral des Districts, Ligues et de la FFF est bousculé

Le communiqué de la FFF n'est pas beaucoup plus prolixe puisqu'il indique simplement que "le fonds de solidarité supplémentaire sera mis en place dans les prochaines semaines pour venir en soutien des clubs amateurs parmi les plus impactés économiquement par les retombées de cette crise sanitaire". D'après le journal L'Equipe , l'enveloppe de cette aide au redémarrage pourrait flirter avec les douze millions d'euros, avec l'espoir d'aller jusqu'à quinze millions en tapant dans les réserves financières de la FFF, des Ligues et des Districts. A mettre en perspective avec les annonces fin mars de la Fédération Française de Rugby qui promettait trente-cinq millions d’euros d’aide exceptionnelle pour 1900 clubs. Parmi les autres informations du jour, on retiendra qu'il n'y a pas eu d'hésitation en revanche concernant la décision de décaler dans le temps les assemblées électives qui devaient avoir lieu à partir du mois de juin prochain. Il est donc acté le report des élections au mois de mars 2021 pour la Fédération, en janvier 2021 pour les Ligues et, au plus tard, mi-décembre 2020 pour les districts. Ces derniers pourront malgré tout organiser des assemblées générales en juin, sauf contre indication de l’Etat, mais non électives donc. L’assemblée financière, ordinairement programmée à l’automne, pourra être également une assemblée élective. Avec toutes ces annonces, on attend vos réactions sur notre forum !

Par G.G.
 

Le Président de la FFF veut se laisser le temps de préparer la suite, au risque d'agacer encore un peu plus sa base (crédit : archives Footpy)
Le Président de la FFF veut se laisser le temps de préparer la suite, au risque d'agacer encore un peu plus sa base (crédit : archives Footpy)

G.G.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :