Connectez-vous S'inscrire

FFF/Ligue/Districts - Pour le GOUVERNEMENT, pas de football avant SEPTEMBRE ?

Mardi 28 Avril 2020

Le Premier ministre a présenté ce mardi les grandes lignes de sa stratégie de déconfinement à partir du 11 mai. A cette date, si elle n'est pas repoussée, le gouvernement a exclu un retour immédiat à une vie normale : la sortie du confinement, en vigueur depuis le 17 mars, va donc être progressive, notamment pour la vie sociale et le sport.


Dans son allocution solennelle, devant une Assemblée Nationale en mode "confinée" (75 députés maximum), Edouard Philippe a présenté une stratégie très progressive afin d'éviter "le risque d'une seconde vague (...), d'un reconfinement, qui est un risque sérieux". Le ton a été vite donné avec une série de restrictions qui vont perdurer au-delà du 11 mai et au moins jusqu'au 2 juin, si tout va bien. Pour la partie qui nous intéresse le plus, le Premier ministre autorisera la reprise du sport à titre individuel mais pas du sport collectif. Du coup, "il sera possible de pratiquer une activité sportive en plein air en respectant les règles de distanciation sociale". Plus aucune attestation ne sera alors demandée, au-delà d’une heure et dans un rayon de plus d’un kilomètre du domicile, comme c'est le cas actuellement. Mais "il sera impossible en revanche de pratiquer le sport dans des lieux couverts, ni des sports collectifs, ni des sports de contact". Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront tous limités à 10 personnes, pour une durée non précisée. Pour beaucoup d'observateurs, cela signifie qu'il ne devrait pas y avoir de reprise des entraînements collectifs avant un bon moment, au moins plusieurs semaines. D'autant que le début du déconfinement n'est même pas encore certain. "Si les indicateurs (de santé) ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai", a prévenu Edouard Philippe. C'est le 7 mai que la décision définitive de déconfiner à partir du 11 sera prise.

Tous les regards sont maintenant tournés vers le 87 boulevard de Grenelle, siège de la Fédération Française de Football (crédit : FFF/Richard Loyant)
Tous les regards sont maintenant tournés vers le 87 boulevard de Grenelle, siège de la Fédération Française de Football (crédit : FFF/Richard Loyant)
Des annonces qui vont forcer la FFF à mettre un terme à la saison de National 1 et de D1 Féminine

Le Premier ministre a aussi indiqué lors de son allocution que les saisons 2019/2020 de Ligue 1 et Ligue 2 ne reprendront pas. Il a pris cet exemple, sans doute pas par hasard compte tenu du triste spectacle donné par nos instances officielles depuis le début de la crise sanitaire, avec des prises de décision souvent tardives et de nombreuses hésitations. "Les grandes manifestations sportives et culturelles, tous les événements réunissant plus de 5000 participants et qui doivent être organisés en avance ne pourront se tenir avant le mois de septembre. La saison de football ne pourra pas reprendre", a-t-il expliqué. Une nouvelle fois devant le fait accompli, la Fédération Française de Football devrait logiquement mettre un terme aussi aux championnats amateurs de National 1 et de D1 Féminine.

Les clubs amateurs pourront-ils revoir leurs joueurs sur le carré vert au mois de juin ?

Rien n'est moins sûr. L'espoir de retrouver les terrains avant l'été, quitte à faire des séances en petit groupe, avec des mesures strictes (distanciation sociale, masques...), semble mince. La plupart des tournois de fin de saison sont de toute manière déjà annulés par les organisateurs ou sont en passe de l'être. Mais sera-t-il possible de faire des détections au mois de juin ou de se retrouver une dernière fois avant la trêve estivale ? Quel va être l'impact sur la préparation de la saison prochaine, notamment pour les championnats nationaux amateurs qui reprennent les entraînements collectifs habituellement début juillet ? Le Premier ministre a donné rendez-vous à la fin du mois de mai pour envisager une "nouvelle phase" à compter du 2 juin, peut-être avec des adaptations de ces mesures département par département. On attend maintenant la réaction de la Fédération Française de Football, de la Ligue et de nos districts.

L'espoir de retrouver les terrains avant l'été est mince (image illustration Pixnio)
L'espoir de retrouver les terrains avant l'été est mince (image illustration Pixnio)

G.G.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :