Connectez-vous S'inscrire

Féminine - Magaly VINCENT (TFC) : « Dans les moments difficiles, j’ai pu compter sur ma famille »

Jeudi 9 Juin 2016

Le 22 mai à Aussonne, elle remportait la Coupe du Midi avec le TFC (victoire 2-1 contre Muret). Mais un an plus tôt, Magaly Vincent pensait arrêter le football. Pour footpy.fr, celle qui a découvert cette saison le poste d’attaquante dresse le bilan de son cru 2015-2016. (Par Socrates)


Avec un peu de recul, comment analysez-vous cette finale de Coupe du Midi ?
Je repense tout d’abord à cette forte pluie que l’on a subie une bonne partie de la rencontre. Avec de telles conditions climatiques, la tâche s’annonçait compliquée pour les deux équipes. Il y avait de la tension. Je pense que nous avons eu un peu de mal à rentrer dans cette finale. À la pause, le discours du coach nous a fait du bien. Il nous a rassurées. J’ai la chance d’inscrire notre second but. Et on a réussi à tenir bon jusqu’au bout. À l’arrivée, cette victoire est la cerise sur le gâteau de notre beau parcours en championnat.
 
Justement, en DH, que retenez-vous au terme de ces seize journées ?
En début de saison, on ne misait pas trop sur nous. Au final, nous terminons quatrièmes et c’est une belle satisfaction. On a su créer un vrai collectif. Dans les gros matches, l’équipe a toujours été à la hauteur. Je ne retiens que du positif.
 
Vous avez d’ailleurs évolué au poste d’attaquante.
Le coach, Nicolas Castanier, a réussi à me convaincre que je pouvais relever ce défi car à la base je suis arrière. Pour ma première saison à ce poste, je crois que je ne m'en suis pas trop mal sortie (rires) avec près d’une vingtaine de buts. Mon expérience en défense m’a sans aucun doute aidée pour apprivoiser ce nouveau rôle, notamment dans les appels en profondeur. Et malgré les périodes de doutes, j’ai toujours eu le soutien de mes coéquipières et du staff.

"Quand on est blessée, on est mis sur le côté et on a le sentiment que personne ne pense à vous."

En 2015, vous pensiez arrêter le football. Comment cette idée a-t-elle germé dans votre tête ?
Avant 2015-2016, je restais sur deux saisons très compliquées, dont une sans jouer, en raison d’une pubalgie. J’ai vraiment touché le fond. Il y a eu une grosse remise en question. Dans ce genre de situation, on vous oublie vite. Quand on est blessée, on est mis sur le côté et on a le sentiment que personne ne pense à vous. Heureusement, dans les moments difficiles, j’ai pu compter sur ma famille. J’en ai bavé pour revenir. Et j’en profite pour remercier ma mère, ma sœur et mon copain. Ils ont toujours été là pour moi et m’ont donné la force pour revenir à un bon niveau. Et je remercie aussi mes partenaires et tout le staff du TFC, en particulier Nicolas Castanier qui a su me convaincre pour revenir et m’engager dans cette belle aventure. Sans oublier aussi Didier Subtil.
 
Vous serez donc opérationnelle pour la prochaine saison ?
Oh oui (rires). J’ai déjà hâte de reprendre. J’ai envie de continuer avec cette équipe de DH. On a réussi à faire quelque chose d’énorme. Je ne veux pas m’arrêter là. Je suis persuadée qu’il y a encore de belles émotions à vivre avec les « Violettes ».

Par Socrates

MAGALY VINCENT
Née le 25/11/1989
1m67 – 60 kg
Poste : attaquante
Parcours : TFC (depuis 12 ans)
Profession : responsable de magasin à Espace Foot


Socrates

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :