Connectez-vous S'inscrire

Féminines D1 – Valérie GAUVIN (Montpellier) « Je vais tout faire pour avoir la place de titulaire »

Jeudi 15 Août 2019

Depuis trois ans que la Women's Franch Cup existe, Valérie Gauvin répond toujours très gentiment à mes quelques questions. Très abordable, toujours souriante et disponible pour ses fans, Valérie en fait de même avec moi chaque année et pour les lecteurs et lectrices de Footpy. (Par Taribo West)



Elle était chez elle à Colomiers. Très demandée par les jeunes filles et fans du Montpellier Hérault, Valérie Gauvin prend des selfies, reçoit des cadeaux et garde la banane en toute circonstance. Alors que jeudi soir le bus attendait les dernières joueuses, l'avant-centre de l'équipe de France grattait quelques secondes, quelques minutes pour faire plaisir aux personnes qui lui demandaient une photo, un autographe ou juste un sourire.

Je ne sais pas si la comparaison avec Olivier Giroud lui convient, ça sera peut-être une de mes prochaines questions, mais on ne peut pas mettre de côté les similitudes entre le joueur de Chelsea et celle de Montpellier. Remplaçante à Montpellier la saison dernière mais titulaire en équipe de France où Corinne Diacre lui fait totalement confiance, Valérie a su s'imposer comme une des filles de bases dans le système de la sélectionneure.

Joueuse parfois décriée car, pour certains ou certaines, moins talentueuse qu'une Eugénie Le Sommer ou Marie-Antoinette Katoto, Valérie reste pour les spécialistes une avant-centre de très grande qualité. Elle est une joueuse efficace avec en moyenne plus d'un but tous les deux matchs. Egalement très précieuse quand elle garde le ballon dos au but pour permettre au bloc de remonter et de créer des décalages, elle ne ménage pas ses efforts à la pointe de l'attaque ce qui peut lui valoir parfois un petit manque de lucidité ou de chance dans le dernier geste. C'est une avant-centre de classe mondiale. Sur les deux matchs de la Women's French Cup elle était titulaire et à même jouée les quatre vingt-dix minutes de la finale en étant efficace et élue meilleure joueuse du match contre le Paris-Saint-Germain. On espère pour elle qu'elle a lancée sa saison et qu'elle va faire trembler les filets à chaque match pour emporter Montpellier sur le podium voir en Ligue des Champions.
Rencontre avec la sympathique Valérie Gauvin...

Valérie et la Coupe du Monde :
 

Comment as-tu décompressé après l'élimination en Coupe du Monde ?
J'ai pris des vacances en allant dans ma famille. J'ai pris des jours off, en profitant au maximum des vacances avant de reprendre avec mon club (Montpellier).

Au delà du résultat, as-tu senti l'engouement des français pour vous et des petites filles qui étaient derrière vous ?
Oui, franchement c'était énorme parce qu'il y avait beaucoup de personnes, l'ambiance était exceptionnelle dans tous les stades où on a joué. Ils étaient tous derrière nous même dans les moments difficiles. C'était vraiment particulier.


« Les médias continuent à s'intéresser encore plus au foot féminin »

Valérie et la Women's French Cup :

C'est la troisième édition de la Women's French Cup et Montpellier est toujours là. C'est devenu incontournable dans la préparation de Montpellier de venir ici ?
Ah oui, c'est important parce que déjà ça nous met deux matchs de préparation, contre de très bonnes équipes et étrangères qui plus est. Là, cette année on a joué contre Paris mais on a joué contre Chelsea qui est une très bonne équipe anglaise. C'est bien parce que cela nous lance pour la compét et nous permet de nous jauger avant de reprendre le championnat.

Est-ce que jouer contre le Bayern ou Chelsea c'est important par rapport au fait qu'elles pratiquent un style de jeu différent que Paris ou Lyon, et que vous aller rencontrer en D1 des équipes plus regroupées ?
Oui ,oui c'est très important car cela nous permet d'élargir notre palette aussi et de voir sur quoi on peut progresser. 

Tu es originaire de Toulouse, j'imagine que c'est important pour toi de jouer et de faire bonne figure, surtout que l'année dernière tu étais blessée. C'est important pour toi de jouer ici ?
L'année dernière oui j'étais blessée, c'est comme ça, ça arrive. Cela me fait très plaisir de revenir chez moi, de jouer devant des amis, devant la famille à un endroit que je connais bien.

Par rapport aux autres années, est-ce que tu sens que l’événement à évolué ?
Oui bien sûr, cela veut dire que les médias continuent à s'intéresser encore plus au foot féminin et prennent tout en compte. C'est un plus d'avoir des matchs de préparations télévisés, c'est bien pour le foot féminin en espérant que cela continue dans le futur.



« On a l'objectif de finir le plus haut possible »

Valérie et la saison 2019/2020 :

Vous avez un nouveau coach, qu'est-ce qu'il demande principalement à l'équipe ?
C'est surtout défensivement, sur le placement défensif où on travaille beaucoup défensivement. Il faut être tactiquement bien en bloc.

Sur les deux matchs que j'ai pût voir, vous réalisiez aussi un gros pressing dès le début de chaque période, c'est ça ?
Oui, exactement. De suite presser et aller chercher l'équipe.

La saison dernière tu n'étais pas toujours titulaire avec ton club, la priorité pour toi cette saison est d'être la buteuse de cette équipe ?
Oui, j'ai toujours eu cet objectif là. Ça n'a pas été le cas les saisons précédentes mais j'espère cette année montrer que j'ai passé un cap et que je suis présente. Je vais tout faire pour avoir la place de titulaire.
 

Et enfin collectivement quels sont les objectifs et les ambitions pour cette nouvelle saison ?

C'est déjà de finir dans le haut de tableau. Nous on a l'objectif de finir le plus haut possible et à nous de travailler dur, de mettre tous les ingrédients possible pour que l'on puisse atteindre nos objectifs.

 


Valérie GAUVIN

Née le 1er juin 1996 à Sainte-Clotilde (Réunion)

Poste sur le terrain : attaquante

Carrière de joueuse : Mirande, Toulouse FC, Montpellier

Sélections : équipe de France -16 ans, équipe de France – 17 ans, équipe de France – 20 ans, équipe de France A

Statistique : Toulouse 31 matchs pour 33 buts, Montpellier 75 matchs pour 42 buts, équipe de France – 16 ans 5 matchs pour 3 buts, équipe de France – 17 ans 9 matchs pour 9 buts, équipe de France – 20 ans 6 matchs pour 1 but, équipe de France A 24 matchs pour 12 buts.

Moyenne de buts/match : 100 buts pour 150 matchs soit 0,67 buts par match


Taribo West (taribowest@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :