Connectez-vous S'inscrire

Formation - Paul RAYMOND (Balma, Worldetect) : "Le concept est bien ficelé et il y a tout pour le développer encore plus."

Samedi 9 Février 2019

Nous ne présentons plus Paul Raymond ! Vrai passionné de foot et grand serviteur de celui-ci depuis des années dans notre région. Aujourd'hui ce retraité met son expérience au service de l'équipe fanion de Balma mais surtout en étant la cheville ouvrière de l'Académie Worldetect qui a élu domicile depuis une année sur les installations balmanaises. Et quand on voit le plaisir que prend PR, on ne peut que souhaiter bon vent à cette académie, surtout quand on voit l’enthousiasme, la passion et la compétence des gens qui l’animent au quotidien... Rencontre avec le toujours jeune Paul Raymond.


Paul après avoir été en formation à Nantes, il arrive sur Toulouse où on le retrouve joueur au TAC sous l’ère d’Henri Mach (figure emblématique de ce club), puis deux saisons à Libourne et retour dans quelques clubs de la région. En 1992, il est recruté par Francis Fernandez en tant qu’éducateur à la préformation du TFC jusqu’en 2008, où il s’est enrichi au contact de Gérard Rabier, Georges Vanstralen, Erick Monbaerts, Alain Casanova et biens d’autres sans oublier ses amis, Alain Giresse, Raymond Camus et Mickael Debeve. Ensuite on le retrouve en tant qu’entraîneur adjoint et entraîneur des gardiens à Cugnaux (CFA2) avec Eric Taborda qu’il suivra à Balma en tant qu’adjoint avant de devenir responsable technique de ce club. Actuellement toujours à Balma comme adjoint de Fabrice Dubois avec la N3.

Une organisation bien huilée à la Worldetect ! 

Paul ayant aujourd’hui la disponibilité d’un retraité des hôpitaux de Toulouse (38 ans de bons et loyaux services, excusez du peu) est un pion essentiel auprès de l’Académie de Balma, concept de Guillaume Lovergne « La Worldetect ». Cette Académie, démarrée sur le site de Balma il y a un an (janvier 2018), qui compte aujourd’hui vingt stagiaires, fonctionne avec des entraînements quotidiens (du lundi au vendredi) de 9 h 45 à 11 h 45. Les repas sont pris au club House de Balma. De 13 h 30 à 15 h 30 suivi scolaire par le CNED avec un accompagnateur et un professeur pour les étudiants, travail intérimaire pour les majeurs. Retour en appartements en fin d’après-midi avec repas à emporter. Il est à noter que certains garçons sont éducateurs dans des clubs de la région et que des matchs sont régulièrement organisés contre des clubs de Toulouse et de la région.

L’organigramme de cette Académie est :
- Dubois Fabrice : Directeur
- Raymond Paul : Entraîneur, responsable terrain et séances d’entraînement.
- Salles Sébastien : entraîneur adjoint.
- Marjoux Bryan : entraîneur adjoint et responsable pédagogique (suivi scolaire et accompagnement).
- Plus un préparateur physique intervenant.


"Se rapprocher d’un fonctionnement Classe Football."

Pour rappel comment s’est faite à l’origine l’implantation de cette académie sur Balma, en accord avec la municipalité et le club local ?
L’académie s’est faite par opportunités, échanges et volonté de tous les acteurs de tenter une aventure avec un projet original dans la région. Une rencontre et des échanges entre le Directeur actuel Fabrice Dubois et le concepteur, fondateur et investisseur du projet Guillaume Lovergne.

L’académie fonctionne depuis un an, quelle a été son évolution depuis l’origine jusqu’à  ce jour ?
Elle progresse chaque semaine depuis un an, que ce soit au niveau des stagiaires, du staff et de tout son fonctionnement bien entendu (logistique, suivi scolaire pour les jeunes et formation pour les adultes).

Penses-tu quelle puisse se développer encore et devenir plus importante en nombre de stagiaires, aujourd’hui 20 stagiaires, et quelle transformation cela imposerait au niveau des structures et de son encadrement, jusqu’où pourrait-elle aller ?
L’académie dépend beaucoup de son créateur et à ce jour son objectif est de pérenniser ce concept et de l’associer à un club régional pour optimiser son apprentissage. Se rapprocher d’un fonctionnement Classe Football. L’an prochain, deux promotions de quinze joueurs en sont les objectifs, ce qui ne nécessiterait pas obligatoirement une transformation au niveau de l’encadrement et des structures d’accueil.

Pour les stagiaires qui la fréquentent quel est l’intérêt majeur d’une telle structure ?
Les stagiaires viennent de toute la France et au-delà puisque il y a deux Belges parmi l’effectif. Ils recherchent avant tout une structure qui leur permet de s’entraîner tous les jours dans de bonnes conditions pour progresser. En parallèle, ils ont un projet de formation ou des études par correspondance suivant les profils.


"Comment ne pas être enthousiaste quand on a la chance de s’entraîner tous les matins avec un staff de quatre personnes sur un bon terrain."

Comment se fait le recrutement des stagiaires, ils sont originaires de toute la France ? 
Ils sont tous recrutés par détection sur toute la France. Il y a environ sept mille jeunes qui sont vus chaque année et ce concept leur offre une chance de réaliser un projet autour du football, dans un environnement différent de leur quotidien sur une période ponctuelle.

Cette structure implantée localement peut-elle amener un plus aux clubs voisins et notamment à celui qui l’accueille, à savoir Balma ?
Oui cette académie apporte beaucoup au club accueillant à tous les niveaux. Les accords de fonctionnement, ajoutés aux retombées en terme image et animation sont très positifs.

Es-tu satisfait du fonctionnement actuel de l’académie, et penses-tu qu’on pourrait lui apporter des améliorations ?
Il y a toujours des améliorations à apporter quand on s’occupe d’une académie qui fonctionne sept jours sur sept et 24 h sur 24. Le concept est bien ficelé et il y a tout pour le développer encore plus. En tout cas à ce jour, tout ce qui s’est passé sur un an est extrêmement positif. L’amélioration qui pourrait lui être apporté c’est au niveau de la médiatisation, la connaissance plus approfondie des composantes du football régional à son égard.

J’ai assisté à plusieurs séances d’entraînement, très intéressantes par ailleurs, et j’ai été surpris par le sérieux et l’enthousiasme des participants, quel est ton sentiment sur ce comportement ?
Chaque séance se passe bien car comme tu as pu le constater les joueurs ont cette envie de progrès. Ils savent ce qu’on leur demande et font tout pour l’accomplir. Comment ne pas être enthousiaste quand on a la chance de s’entraîner tous les matins avec un staff de quatre personnes sur un bon terrain. Les conditions sont optimales.

Quand on fait le point sur le fonctionnement et ce qui en découle, on peut penser que le coût doit être élevé, les pouvoirs publics aident suffisamment ce genre de démarche ?
Le coût de cette académie n’est pas si élevé que ça pour une prise en charge totale de chaque stagiaire. De l’hébergement en appart-hôtel, la nutrition par un traiteur, un staff dynamique et rigoureux, plus toutes les activités annexes, les équipements et les formations. Cela reste dans la limite. Le dossier est suivi par le ministère du travail et les aides seront plus conséquentes dans le futur. Les démarches sont en cours.

L’objectif des gens qui s’occupe de l’académie avec toi, ont surement l’ambition et la volonté de pérenniser une telle structure, êtes vous confiants et optimistes pour l’avenir ?
Des discussions sont en cours pour la saison prochaine, afin de renforcer ce projet et le faire vivre, car l’aventure est quand même une belle expérience, ce qui nous rend optimiste pour la suite.

Le staff de la Worldetect et un invité de marque en la personne d'Alain Giresse, venu en voisin.
Le staff de la Worldetect et un invité de marque en la personne d'Alain Giresse, venu en voisin.

JPB (jpb@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :