Connectez-vous S'inscrire

Gambardella (1er tour fédéral) - Un MURET déterminé sort l’invincible BALMA

Lundi 17 Décembre 2018

Lors d’un match maîtrisé de bout en bout, Muret s’est qualifié pour les trente-deuxièmes de finale de la coupe Gambardella ce dimanche en faisant tomber pour la première fois de la saison Balma. Un succès amplement mérité tant une équipe voulait plus la victoire que l’autre. Et un beau cadeau de Noël pour les Muretains et pour leur nouveau coach Patrick Casanovas. (par Dennis Bergkamp)


Il fallait être un mordu de foot pour braver le mauvais temps ce dimanche. Mais quand l’affiche proposée est aussi belle sur le papier que sur le terrain, le jeu en vaut la chandelle. Et Muret a montré qu’il avait les crocs lors de ce derby de la périphérie toulousaine. Après un revers concédé en championnat sur la plus petite des marges il y a quelques semaines (0-1), les Muretains avaient une grosse envie de prendre leur revanche et de passer ce premier tour fédéral de Gambardella. Et les joueurs de Patrick Casanovas, tout frais arrivé au club, se mettent de suite au diapason. Reynaud est dans la plupart des bons coups. Quand il lâche son ballon, soit il écrase sa frappe (7e), soit Chelle est trop court pour pousser le ballon au fond (24e). Malgré tout, Balma maîtrise le match. Mais abusant de longs ballons, le BSC se heurte à une solide défense orchestrée par un très bon Cau. Sur une longue balle cependant, Marguin dévie pour Giresse qui frappe mais Ajas repousse sur le poteau. Faty qui a bien suivi pense ouvrir le score mais il est hors-jeu (13e). Diaby, lui, pique trop sa tête sur un corner alors qu’il était seul (25e). Au-delà de ces occasions, les Balmanais semblaient gênés et tendus dans le jeu, tant par les conditions rendues difficiles par la pluie et la quasi nuit (alors qu’on était en début d’après-midi !) que par l’impact mis par les Muretains dans les duels à l’image d’un Madi Rama omniprésent dans les duels alors qu’il rend deux têtes à Belesi ! Et cette présence muretaine dans les duels a de lourdes conséquences. De nombreuses récupérations qui permettent aux locaux de partir vers l’avant et de faire mouche par Chelle, bien servi dans l’axe par Reynaud, qui trompe Florens venu à son encontre (34e, 1-0). Déjà visible en début de rencontre, l’agacement balmanais se perçoit de plus en plus chez les joueurs. Legrand (37e) et Guede (45e) tentent bien de remettre leur équipe dans le droit chemin mais rien n’y fait.

Le réalisme muretain

En entame de seconde période, Balma revient avec de meilleures intentions. Les joueurs de Jérôme Viala, qui a effectué un changement offensif rapide, partent de l’avant et campent globalement dans le camp muretain. Mais ni Giresse, ni son remplaçant Machado ne font la différence. Et à trop s’exposer à une inefficacité offensive, on s’expose au réalisme de l’adversaire. Chelle s’amuse de Reiki sur le côté droit et sert au deuxième poteau Guillossou qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond (63e, 2-0). Ce deuxième but donne des ailes aux locaux qui commencent de plus en plus de croire en l’exploit. Le match part dans une certaine folie où l’arbitre M. Jablonski laisse beaucoup jouer malgré de nombreux contacts. Dans les dix dernières minutes, Balma tente son va-tout. Sy frappe de loin mais Ajas reste toujours impérial (83e). L’ailier balmanais continue de donner le tournis à l’arrière-garde muretaine mais son centre à destination de Diaby est enlevé par Dasylva (86e). Malgré cette pression, les garçons de Patrick Casanovas résistent fort bien pour aller glaner un succès totalement mérité. La joie s’empare alors de tout un stade. Joueurs et amis peuvent partager un moment de bonheur. Ils en espèrent bien d’autres, à commencer par un prochain tour de Gambardella qu’ils attendent avec impatience. Espérons que le soleil (malgré une percée tardive en signe du destin) soit au rendez-vous.

Par Dennis Bergkamp
dennisbergkamp@footpy.fr


LES RÉACTIONS
Patrick CASANOVAS (entraîneur de Muret) : « Les joueurs me gâtent »
« Les joueurs font une belle partie. Je suis très satisfait de leur prestation. Je suis fier d’eux. Je suis arrivé il y a deux semaines donc c’est un peu comme un rêve. Ils me gâtent tout comme le club. Dans la semaine, on n’a pas parlé du match. On l’a préparé comme une rencontre de championnat. Les joueurs ont fait ce qu’il fallait pour l’emporter. Maintenant, on prendra le tirage comme il sera. On est le dernier club de R1 en course (pour le côté Midi-Pyrénées) donc c’est une fierté. Tout tient à eux pour aller le plus loin possible. En tout cas, merci pour le club que les autres équipes aient joué le jeu afin que je dispose de tout l’effectif. »

Idriss HASSINI (entraîneur de la R3 de Muret et ancien coach des U19) : « Content pour cette jeune génération »
« Je suis content pour les joueurs et pour Patrick qui nous a rejoint. C’est vrai que tout le monde a joué le jeu cette semaine, de la N3 aux U19, pour mettre dans les meilleures conditions les équipes. Je suis ravi que toutes les équipes de foot à 11 du club aient gagné ce week-end. Ça montre que le travail paie. Je suis également content pour les garçons car c’est une jeune génération de 2001. On n’avait que deux U19 deuxième année. Patrick a réalisé du bon boulot durant la semaine et le mérite lui revient. Et merci à Footpy de suivre les événements des U19. Ça fait plaisir. »

Jérôme VIALA (entraîneur de Balma) : « On n’a pas existé »
« On aurait aimé passer un tour de plus mais notre première défaite devait arriver à un moment. Félicitations en tout cas à Muret pour sa qualification qui est amplement méritée. De notre côté, on n’a pas mis tous les ingrédients pour passer lors de cette rencontre. Il y a donc beaucoup de regrets car on n’a pas existé. On n’a pas été présent pour un événement que certains joueront peut-être qu’une fois dans leur carrière. On n’a peut-être pas eu une préparation idéale mais ça n’explique pas tout. Il va falloir remonter le moral des joueurs car ils sont abattus. Le match de Rodez tombe bien car on va essayer de repartir de l’avant. En tout cas, on doit se remettre au boulot car certains doivent penser qu’en étant premiers, on peut gagner tous les matchs. On est pourtant attendu à chaque rencontre donc si on n’élève pas notre niveau de jeu, ça ne passera pas. Mais j’ai confiance en mon groupe pour réagir. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe Gambardella, Premier tout fédéral
Dimanche 16 décembre 2018
Muret, complexe sportif Nelson Paillou n°5
MURET / BALMA 2-0 (MT : 1-0)
Buts : Chelle (34e), Guillossou (63e) pour Muret
Arbitres : M. Clément Jablonski assisté de MM. Gaëtan Calvo et Maroin Bourasse.
Avertissements : Chelle (45e), Capitao (45e), Madi Rama (54e) pour Muret - Diaby (35e), Belesi (58e), Faty (73e) pour Balma.

MURET : Ajas (cap.) – Capitao, Daras, Dasylva, Cau, Copez, Chelle (Belarbi, 87e), Madi Rama, Marcant (Delasse, 79e), Amri, Reynaud (Guillossou, 57e). Non entré en jeu : Tahar.
Entraîneur : Patrick Casanovas
BALMA : Florens – Beliandjou (Fontenilles, 85e), Reiki, Diaby, Tatlot (cap.), Belesi (Gbayoro, 65e), Faty, Giresse (Machado, 54e), Marguin, Legrand, Guede. Non entrés en jeu : Faucon, Marty
Entraîneur : Jérôme Viala

La joie des Muretains après leur succès mérité contre Balma. (crédit: DB / Footpy)
La joie des Muretains après leur succès mérité contre Balma. (crédit: DB / Footpy)

Dennis Bergkamp

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :