Connectez-vous S'inscrire

Gambardella (vidéo) - L'OM met fin à la belle aventure de BALMA

Jeudi 5 Mars 2015

Pas de miracle pour Balma qui perd 1-2 face à un OM peu flamboyant. La qualification était à la portée des jeunes du BSC mais il a manqué d’un peu d’audace et de physique pour espérer l’emporter (par W.H. sur des photos de Laurent Pagnon)


Gambardella (vidéo) - L'OM met fin à la belle aventure de BALMA
Pour la première fois de son histoire, le Balma Sporting Club accédait au 16ème de finale de la Coupe Gambardella. Et malheureusement cette page de l’histoire du club n’a pas eu lieu à domicile à cause des récentes intempéries. Mais au stade Jacques Montel de Saint-Jean difficile d’accueillir les centaines de spectateurs venus assister à la rencontre. Pas de tribune, et pire : un grillage entourant le terrain qui empêchait quiconque de voir plus des trois quarts du synthétique. Un goût de gâchis dans la bouche malgré le public nombreux. D’autant que le match n’a pas débuté de la meilleure des manières pour les locaux qui ont beaucoup respecté l’Olympique de Marseille lors de la première demi-heure. Après un raté de Porsan-Clémente qui ouvre trop son pied devant Victor Martel, on a pu sentir la défense balmanaise trop timide et peu sereine sur ses contrôles. Et même avec le vent dans le dos, les bourrasques n’aidaient pas à se rassurer. L’exemple en est donné avec la main dans sa surface de Jean-René Bidi qui est surpris par un centre anodin mais à la trajectoire changeante. Monsieur Mahaoud siffle logiquement penalty et Jérémie Porsan le transforme en prenant Martel à contre-pied (0-1).

L’OM était plus réaliste

Mais bonne nouvelle : l’OM patauge. Contre le vent, il a du mal à percuter, et à passer la dernière ligne adverse. Du coup, une seule tentative de loin est à noter de sa part. Du coup, Balma reprend courage et fait parler sa vitesse avec Diakité notamment qui gêne pas mal les Olympiens. La balle tourne mieux devant entre Bréant et Maury et finalement c’est ce dernier qui va égaliser sur un superbe coup franc légèrement excentré. Frappé à mi-hauteur, le ballon flirt avec le mur marseillais et le bon côté du poteau pour se lover finalement dans le petit filet. Le 1-1 est mérité puisque les deux équipes font quasiment jeu égal, c’est-à-dire que les gardiens n’ont pas beaucoup de travail. La pause ne change pas grand-chose à la physionomie de l’opposition, et Banfa Diakité continue de poser des problèmes, au point de se faire grossièrement bousculer par Touré qui le blesse sur un contre. Après quelques minutes de soins le jeune ailier assiste au second but marseillais inscrit par Clément Goguey. Le numéro six hérite d’un ballon venu de sa gauche alors que la défense du BSC est en ligne, sans sortir. Il profite de cette passivité plein axe pour lui aussi croiser et titiller le poteau de Martel qui se couche sans pouvoir effleurer le cuir. Une efficacité redoutable, un instant d’hésitation, et une dernière occasion pour Bidi qui pousse un peu trop loin son ballon avant d’être arrêté par Florian Escales… Voilà les raisons qui font regretter ce match à Balma. Oui l’équipe D’Honneur Ligue a su tenir tête à l’Olympique de Marseille et oui, ils n’avaient pas à rougir de la comparaison avec un centre de formation professionnel. Maintenant les jeunes, vous savez ce que vous valez et n’ayez pas peur de recommencer à viser haut dès l’année prochaine.

W.H

LES RÉACTIONS
Ahmed SLAMNIA (entraîneur de Balma) : « Fier de mes joueurs »
« L’objectif était de respecter cette équipe de Marseille en faisant le meilleur match possible et c’était le cas. Mais à chaud, le sentiment qui prédomine c’est la frustration parce que ça se joue sur des détails, mais je suis très fier de mes joueurs et du parcours qu’ils ont réalisé. Ce match va servir pour la suite et c’est surtout l’aboutissement d’un projet de quatre ans pendant lesquels tout un club a travaillé, et je suis fier de ça. »

Stéphane NADO (entraîneur de l’OM) : « Bravo à Balma »
« On s’est adapté aux conditions du match reporté en semaine. Certains des jeunes ont joué avec les pros contre Istres en amical à la Commanderie, il a fallu donc aussi gérer la récupération. Je dirais qu’on a joué avec les qualités du moment. Il faut féliciter cette équipe de Balma qui nous a donné du fil à retordre aujourd’hui et nous a fait douter. Bravo à eux. Sur notre contenu il y a matière à redire et on reviendra dessus à tête reposée parce qu’on s’est énervé pour pas grand-chose. C’est une de nos faiblesses sans doute due à la jeunesse du groupe qui compte quatre U17. En seconde période j’aurais voulu qu’on passe plus par les couloirs avec du rythme, mais on n’a pas eu la réussite souhaitée. Le côté positif c’est d’avoir su se reconcentrer pour marquer le second but et nous qualifier. »

Adam REMIL (joueur de Balma) : « On garde la tête haute »
« C’était un gros match mais il était à notre portée. Je m’attendais à beaucoup plus dur de la part des olympiens. Ça s’est joué sur des détails où l’expérience et le réalisme ont joué. Le fait que ce soit un club professionnel en face a aussi fait la différence, dans le sens où ils étaient beaucoup plus frais que nous sur la fin du match. On garde la tête haute et on sort fier de la compétition. Mais je sais que c’est une expérience qui va nous permettre de nous relancer encore plus forts en championnat. »

Clément GOGUEY (joueur de l’OM) : « Satisfait du résultat »
« Les conditions climatiques ont rendu ce match particulièrement difficile et c’est seulement en seconde période qu’on a eu le vent dans le dos et on a pu en profiter. Du coup on est satisfait du résultat mais moins de la manière d’autant qu’on n’a pas eu beaucoup d’occasions. Maintenant on va penser à la suite de la compétition en espérant recevoir enfin à domicile parce que ça fait trois fois qu’on se déplace. »

LA FEUILLE DE MATCH
Coupe Gambardella, 16ème de finale
Mercredi 4 mars 2015 à 15h
Saint-Jean, stade Jacques Montel, terrain synthétique
SC BALMA / OLYMPIQUE DE MARSEILLE 1-3
Arbitres : M Hakim Mahaoudi, assisté de MM Thomas Luczynski et Rémi Rubio
Avertissements : Diakité (83e) à Balma - Goguey (36e) et Touré (57e) à Marseille
Buts : Maury (37e) pour Balma - Porsan-Clémente (22e) et Goguey (70e) pour Marseille

BALMA : Martel, Venton, Ambadian (Bernaï, 90e+2), Djammen Nzepa, Pons (cap.), Tabora, Diakité, Boguet, Bréant (Rémil, 79e), Maury, Bidi (Prat, 88e) ; Remplaçants : Bessilé, Kouby ; Entraîneur : Ahmed Slamnia
MARSEILLE : Escales, Da Costa (Taieb, 60e), Sané (cap.), Dubois, Touré, Goguey, Chabrolle (Chriki, 86e), Lovera, Porsan-Clemente (Dogoui, 89e), Lopez, Boutobba ; Remplaçants : Felicianne, Madede ; Entraîneur : Stéphane Nado
Album photos, vidéo et reportage dans la journée

La joie des Marseillais satisfait d'avoir passé l'obstacle balmanais
La joie des Marseillais satisfait d'avoir passé l'obstacle balmanais


W.H

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :