Connectez-vous S'inscrire

Haute-Garonne - Julien PEREZ (ex-TMFC) : « J’ai vraiment senti un projet bien clair »

Vendredi 19 Juillet 2019

Après les départs de Michel Ivancic à Saint-Simon et de Freddy Ouvret à Luzenac, c’est Julien Perez, une autre figure emblématique du TMFC (et de Saint-Jo) qui a décidé de changer d’air. Le défenseur a choisi de rejoindre l’Isle-en-Dodon où il retrouvera son « frère » Romuald Ajas. (Par Socrates)


Pour quelles raisons as-tu décidé de quitter le TMFC ?
J’ai décidé de quitter le club car je ne me suis pas entendu avec le nouveau bureau sur leur façon de voir certaines choses sur le plan collectif et individuel. Je pense qu’ils n’ont pas fait ce qu’il faut pour conserver des mecs importants de cette année et prendre certaines recrues primordiales pour vraiment être armés. Par exemple, laisser partir Doukaini à Castanet , Kandili à Balma et laisser échapper Kanon à Saint-Estève.

As-tu eu plusieurs propositions ou ton choix était clair de rejoindre l’Isle-en-Dodon ?
J’ai eu deux propositions de clubs de R1, ils se reconnaîtront, et l’Isle-en-Dodon. Je tenais à remercier ces clubs qui m’ont contacté et avec qui j’ai eu de superbes échanges. Mais quand le président de l’Isle-en-Dodon, Monsieur Sarniguet, m’a téléphoné, le courant est très bien passé et j’ai vraiment senti dans son discours un projet bien clair.


"Il faut toujours se remettre en question pour avancer"

Julien regrette le départ de Kevin Kandili à Balma. (crédit: J.P.)
Julien regrette le départ de Kevin Kandili à Balma. (crédit: J.P.)

Avec du recul, comment analyses-tu la saison 2018/2019 du TMFC ?
Sur le plan collectif, le bilan est très mitigé avec notre deuxième partie de saison. Il y a vraiment de quoi avoir de gros regrets. Car quand on gagne 4-3 à Carcassonne, 2-1 à Perpignan, 6-0 contre Luzenac et 5-1 contre L’Union, les gens qui ne connaissent pas le foot diront que ce sont des résultats normaux compte tenu de notre standing. Mais pas du tout. Rien n’est acquis d’avance. Il faut toujours se remettre en question pour avancer.

À titre personnel, comment juges-tu tes performances durant cette saison ?
Je pense avoir fait une bonne saison, honorable. On peut toujours compter sur moi. Les joueurs ou entraîneurs qui connaissent le football savent pourquoi je dis cela. Bien évidemment qu’on peut toujours mieux faire et à n’importe quel âge. Mais on est rien sans nos coéquipiers ou copains dans le rectangle vert.


"Je pense qu’ils (Michel Ivancic, Fred Ouvret, Jean-Michel et François) méritaient une montée"

Julien aurait aimé apporter une montée à Fred Ouvret. (crédit: J.P.)
Julien aurait aimé apporter une montée à Fred Ouvret. (crédit: J.P.)

Entre tes différents passages à Saint-Jo et ton aventure au TMFC, quels sont tes meilleurs et moins bons souvenirs avec ces deux clubs ?
Je repense à Saint-Jo où on a loupé la montée pendant plusieurs années. Le souvenir qui fait mal, c’est ce match à Castanet où on est vraiment bien dans cette rencontre, on ouvre le score logiquement mais on se fait égaliser sur une erreur bête d’appréciation et de marquage et on laisse échapper la montée. Le second souvenir qui fait mal, c’est ce match de coupe de France contre Montauban chez nous où on leur donne la victoire bêtement et on laisse passer la qualification du huitième tour. Heureusement que l’on a obtenu cette coupe du Midi contre Cazères avec des gars dans l’équipe comme Mathias Torrent, Claude Manga, Morgan Fénech,  Romain Fayt-Garcia, Fabien Migliore, Ben Yahaya, "le Duke", Bouba N’Diaye, Yassine Belhouari, Romain Saci et bien d’autres. Et avec le TMFC, pour la première année de ce club, on a remporté dans la foulée une autre coupe du Midi. Mais sous un nom de club différent. Pas beau ça (rires). Je suis également satisfait d’avoir donné ces deux trophées à Michel Ivancic, Fred Ouvret, Jean-Michel et François. Même si je pense qu’ils méritaient une montée.

Plus globalement, quel est ton ressenti sur le niveau de ce championnat de R1 ?
Le niveau de ce championnat de R1 était élevé car chaque équipe possède de grandes forces. Mais on s’est aperçu que si collectivement tu ne faisais qu’un, rien ne pouvait t’arriver.


"Je vais aussi retrouver mon « frère » Romuald Ajas"

Julien remercie sa femme Fleur et ses enfants Aïnhoa et Leo de lui laisser jouir de sa passion. (crédit: J.P.)
Julien remercie sa femme Fleur et ses enfants Aïnhoa et Leo de lui laisser jouir de sa passion. (crédit: J.P.)

Quelles sont tes ambitions avec ton nouveau club ?
Je vais dans un club familial où il fait bon vivre et où il y a vraiment des ambitions. Je vais essayer d’apporter ma pierre à l’édifice pour franchir un palier avec ce club car je pense qu’il n’est pas au niveau où il est aujourd’hui. Je vais aussi retrouver mon « frère » Romuald Ajas avec qui je n’ai plus joué depuis quelques années. Donc c’est super.

Un dernier mot pour conclure ?
Merci à toi Socrates de m’avoir sollicité pour cette interview et merci à Footpy. J’aimerai remercier ma femme Fleur et mes enfants Aïnhoa et Léo qui me laissent continuer à faire ma passion depuis de nombreuses années. Merci aussi à mon papa qui m’aide beaucoup au quotidien pour garder ses petits-enfants. À bientôt sur les terrains et bonne saison à tous.

Recueillis par Socrates
socrates@footpy.fr


Julien Perez capitaine du TMFC, une image qui appartient au passé. (crédit: J.P.)
Julien Perez capitaine du TMFC, une image qui appartient au passé. (crédit: J.P.)

Socrates (socrates@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :