Connectez-vous S'inscrire

Haute-Garonne (finale) - LABÈGE s'adjuge la coupe du Conseil départemental contre SALIES-MANE II

Mardi 25 Juin 2019

Après avoir bâclé la fin du repas pour cause d'heure tardive de clôture de l'assemblée générale, un court déplacement au stade municipal de Saint-Jory pour assister à la finale de la coupe du Conseil département des équipes unes entre Labège et Salies Mane II (vous avez remarqué la C majuscule et le d minuscule à Conseil départemental qui est dû à la volonté du nouveau président de cette institution). (Par Bob Marley)


À mon arrivée dans le stade j'ai essayé de demander à un trio qui semblaient porter un T-shirt aux couleurs de Salies Mane des renseignements. Je me suis adressé à un monsieur qui disait que dans le Comminges on mangeait mieux qu'au District pour le même prix !  Peut-être qu'un jour il me prouvera la véracité de son assertion ? Jérôme Bordes puisque c'est de lui qu'il s'agit, dirigeant de Salies Mane est à mon avis le bout-en-train du club avec beaucoup d'humour et de dérision. Il m'a en tout cas bien fait sourire. Une belle chaleur mais une très petite chambrée sans animation sonore particulière (pas de trompette, ni pétards, ni oriflamme...). Une feuille de match papier à l'ancienne et un délégué toujours aussi disponible et accueillant. Qu'est-ce que j'ai dû faire chier mes voisins en leur demandant à plusieurs reprises si les Rouges étaient bien Labège ! Je vieillis mal, comme tout le monde. Une inversion du nom des équipes au-dessus de la compo des équipes a été très longue à parvenir à mon petit cerveau et lui faire admettre qui était qui.... L'entame de match a été poussive, molle, certainement due à la chaleur et au fait que depuis trois semaines il n'y a plus de compétition pour s'entretenir et être prêt. C'est Labège qui ouvre le score par Dedayre concrétisant une supériorité de taille et de poids face à des adversaires bien plus frêles et moins puissants (12e, 1-0). Puis une faute de Ferran en position de dernier défenseur entraîne une expulsion directe contestée par les supporteurs de Salies. M. Djendoubi l'excellent arbitre a pris ses responsabilités avec discernement. Certes c'est tôt dans le match mais après tout sa décision est tout à fait logique et normale. Si la physionomie de la rencontre en a été changée cela n'est en aucun cas la faute de l'arbitre mais peut-être à un placement défaillant du milieu et de la défense de Salies. Malgré la infériorité numérique Salies n'abdique pas et profite d'une main de Oussal dans sa surface pour obtenir un penalty transformé par Leite (27e, 1-1).
Le gardien de Salies qui ne manque pas de tonicité ni de vivacité manque par contre de taille. Si celle-ci n'est pas un gage absolu de capacité elle peut être par contre un handicap sur les ballons hauts. Il encaisse une sorte de lob relativement élevé sur lequel son déficit de centimètres a été rédhibitoire (2-1, 38e). Peu après Hoareau oblige Maille à se coucher sur sa droite. Même si les Salisiens ne sont pas dominés ils encaissent un troisième but peu avant la pause (42e, 3-1). À Labège il y a des qualités individuelles évidentes, de la taille, du poids mais aussi une certaine lourdeur et une relative absence de vitesse à part devant où les deux pointes sont véloces. Mais on a l'impression que quand il y a du danger les joueurs sont capables d'appuyer. L'écart au repos est logique compte-tenu de la supériorité numérique et de puissance.
 
Salies Mane fait mieux que se défendre mais manque cruellement de réalisme !
 
Le discours à la pause est efficace pour les protégés du président Aurélien Blanc. Juste un petit mot sur ce président jeune et dynamique avec qui avant mon départ j'ai pu converser et faire la connaissance de quelqu'un de sérieux sans prétention, connaisseur et lucide comme quand il m'a confessé la difficulté pour les Commingeois d'intégrer des joueurs. Le discours disais-je a un effet immédiat quand après un corner sur l'action suivante Hoareau réduit l'écart (56e, 3-2). Labège ronronne son football et laisse Salies Mane jouer son va tout. Peu avant l'heure de jeu Hoareau absolument seul à six mètres ne cadre pas. C'est ce que l'on appelle l'immanquable... mais quand on voit que les pros sont capables de la rater on ne peut pas le blâmer, juste avoir d'énormes regrets. Un éventuel retour au score aurait pimenté la suite, mais bon... Labège met un petit coup d'accélérateur pour, sur une double petite passe en retrait, planter la quatrième but (62e, 4-2). 
Si vous avez lu mon compte-rendu sur l'Assemblée Générale vous n'avez pas manqué de relever la phrase concernant l'attitude des bancs qui si elle n'est pas bonne sera sanctionnée. Et bien je vais inviter tous les éducateurs, entraîneurs et tutti quanti à imiter Houari Ben Mimoun qui a eu un comportement exemplaire tout au long de la rencontre. Déjà lors du premier acte quand il a "menacé" un de ses joueurs de la sortir s'il ne se taisait pas, puis quand il a abondé dans le sens de l'arbitre sur un hors-jeu qu'il a confirmé et plus tard en calmant l'un des siens qui avait tendance à s'énerver. Chapeau monsieur ! Un petit matelas de deux buts qui semblait suffisant pour retomber dans un ronron labègeois pendant que Salies Mane vendangeait à tout va ! Et oui les Noirs et Blancs ont eu les ballons pour claquer à plusieurs reprises. Mais de la même manière que c'était peut-être une de leurs plus mauvaises prestations de l'année ai-je ouï, leur pragmatisme a dû rester dans le bus. Hani expulsé pour contestation après un blanc alors qu'il ne restait que quelques instants a pu apprécier la superbe panenka réalisée par Mohamed Youssef transformant un penalty obtenu pour une faute d'un joueur de Salies Mane en position de dernier défenseur (90e, 5-2). Ce geste et la joie enfantine de Mohamed venu la fêter torse nu avec les supporteurs méritaient bien un carton jaune. 
Labège aux éléments solides, techniques, un gardien qui a fait la différence quand il le fallait, des attaquants de qualité, mérite son succès. Mais il est dommage que la supériorité numérique tout à fait justifiée ait faussé la suite tant Salies pourtant pas forcément dans un bon jour a tenté crânement ses chances minorées. 

Par Bob Marley
bobmarley@footpy.fr

LES RÉACTIONS  
Houari BEN MIMOUN (entraîneur de Labège) : "Cela n'efface pas la déception..." 
"Satisfait bien sûr en étant content des gars. Nous avons eu une saison compliquée, nous avons loupé la montée. Malgré tout nous avons gagné deux trophées dont on se contente. Même si cela n'efface pas la déception, on partira sur de bonnes bases l'année prochaine en essayant de jouer les premiers rôles pour finir en haut de tableau. On va dire que la saison finit assez bien même si on a un goût amer."

Baptiste LAFFONT (co-entraîneur de Salies Mane ) : "C'était dans nos cordes..."
"Je pense que, au niveau du spectacle, la finale aurait été plus sympathique à onze contre onze... La décision est peut-être un peu sévère, sur un duel en retard, certes... Cela aurait pu être un jaune et le spectacle n'aurait été que meilleur. C'était dans nos cordes, nous n'avons pas été ridicules et le score est lourd. D'entrée de jeu nous avons montré que l'on était capables de jouer et de proposer des choses intéressantes. Après il y a eu des espaces créés entre la chaleur et le fait de jouer à dix. C'est toujours compliqué. Nous avons l'action du 3-3 ce qui aurait été vraiment chouette. Cela aurait été intéressant de voir la réaction des deux formations en cas d'égalisation, mais c'est raté, c'est comme ça. On refera l'année prochaine !"

LA FEUILLE DE MATCH
Finale de la coupe du Conseil départemental des équipes unes
Samedi 23 juin 2019, 15h30
Saint-Jory, stade municipal
LABÈGE - SALIES MANE II 5-2 (MT 3-1)
Arbitres : M. Djelil Djendoubi, assisté de MM. Aouraf Marnissi Dasmi et Corentin Cazorla
Délégué : M. Fabrice Ponchel
Buts : Dedayre (12e, 42e), Hani (62e), Sibelahouel (38e), Youssef (90e, sp) pour Labège - Leite (27e, sp), Hoareau (56e) pour Salies Mane.
Avertissements : Da Silva (77e), Youssef (90e) à Labège - Leite (80e), Lagrange (88e) à Salies Mane. 
Carton blanc : Hani (90e) pour Labège.
Expulsions : Hani (90e) à Labège - Ferran (19e) à Salies Mane.

LABÈGE : Maille - Lemaître, Ababou, Hi. Ben Mimoun, Oussal, Ouattara, Anne (cap.), Sibelahouel, Dedayre, Hani, Youssef, Woto, Paupagua, H. Da Silva.
Entraîneurs : Houari Ben Mimoun, Daniel Blochs
SALIES MANE II : Marrot - Giaveri (cap.), Brungard, Ferran, C. Sanchez, Daspet, A. Da Costa, W. Duzac, Fronton, P. Hoareau, Leite, Lagrange, T. Duzac, Candotti.
Entraîneurs : Baptiste Laffont, Jean-Luc Lacomme.  

Labège célèbre sa victoire dans cette finale de coupe du Conseil départemental. (crédit: District de Haute-Garonne)
Labège célèbre sa victoire dans cette finale de coupe du Conseil départemental. (crédit: District de Haute-Garonne)

Bob Marley (bobmarley@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :