Connectez-vous S'inscrire

Indoor Liga Classico - Sydney EDOUARD (Warrior’s) : «Je n’ai que des marathoniens qui savent bien utiliser leurs pieds »

Jeudi 23 Juin 2016

Deux ans après, ils ont remis ça ! Après son titre décroché en 2014, l’équipe des Warrior’s a récidivé le 6 juin en s’offrant une nouvelle Liga Classico Foot. Président-joueur, Sydney Edouard dresse le bilan de cette belle aventure. (Par Socrates)


Avec un peu de recul, comment analyses-tu cette victoire ?
C'est une victoire en finale contre le champion sortant, les Savates, dans un match très serré. Mais à l'image de la saison, nous avons su rester solidaires et nous ne nous sommes pas affolés même quand nous étions menés sept à cinq en début de seconde période. Cela nous a permis de revenir et de prendre le large sur la fin.  Il y avait une opposition de style entre les Savates qui défendent bas et évoluent en contre-attaque de manière très efficace, et nous qui essayons de faire tourner le ballon pour créer une ouverture. En tout cas, c'était un très beau match de la part des deux équipes.
 
Quel était votre objectif en début de championnat ?
L'objectif était de prendre du plaisir. Lors de la dernière édition, nous avions galéré et malgré notre bonne fin de saison nous avions échoué pour un point pour nous qualifier. Donc l'objectif était simple, gagner chaque match les uns après les autres sans calculer et en s'amusant. Mais bien sûr, l'objectif reste quand même de gagner la coupe à la fin.
 
Que retiens-tu sur votre niveau de jeu durant toute la compétition ?
Je retiens que quels que soient les joueurs présents les lundis, nous avons à chaque fois donné le meilleur de nous-mêmes en appliquant les consignes. Et au fil du championnat, les automatismes se créant, nous sommes montés en puissance. Et puis nous avons terminé cette édition en restant invaincu avec un seul match nul. Donc je pense que la victoire est méritée.
 
Quelle a été votre principale force ?
La principale force est que, hormis Sofiane Megrou et moi-même, je n'ai que des "marathoniens" qui savent bien utiliser leurs pieds. À ce jeu, la différence se fait dans le mouvement offensif. Je pense que n'importe quelle équipe peut bien défendre mais pour attaquer et proposer des solutions, des combinaisons, c'est plus compliqué dans un espace réduit. Et je crois que sur ce point-là, nous avons été très efficaces.

"Au départ, je participais à ce tournoi avec mon entreprise mais on s'est vite rendu compte que le niveau était élevé."

Quel a été votre meilleur match ?
Évidemment la finale car l'enjeu n'est pas le même et du coup, forcément, c'est plus dur. Mais sinon, le plus abouti a été en phase de poule contre "Les Collègues". Avant de les jouer, on avait vu leur classement (3e) et on s'attendait à un match compliqué. Hors, à la mi-temps, on mène 12 à 0 (victoire finale 18 à 5). Je crois que lors de cette première période, nous avions tout réussi, aussi bien offensivement que défensivement.
 
Quel a été votre match le plus poussif ?
Contre les Amis de Champreux, on est accroché et on fait match nul 15 à 15. Mais le point positif est que même dans un mauvais jour on a réussi à ne pas perdre même si ce soir-là on a encaissé vraiment trop de buts. Mais cela a permis de remobiliser tout le monde pour la fin de championnat.
 
Comment est née cette équipe des Warrior's ?
Au départ, je participais à ce tournoi avec mon entreprise mais on s'est vite rendu compte que le niveau était élevé. Donc nous avons décidé avec les plus motivés de repartir sur une équipe avec un noyau de joueurs issus de l'entreprise et des joueurs venus de l'extérieur (pour la plupart de l’Aveyron, merci Axel Salandre). On a créé une association afin de pouvoir financer notre petite équipe et pour notre première participation on a gagné. Et c'est comme ça que je suis devenu président-joueur-gardien-journaliste des Warrior's. En fait, depuis la création, on fait venir les amis des amis et ensuite on devient amis. Et on se retrouve avec des personnes venues d'un peu partout, de toutes les cultures autour d'un ballon pour s'amuser.
 
Ce titre 2016 a-t-il une saveur particulière par rapport au premier décroché en 2014 ?
Oui c'est diffèrent car personnellement lors du premier titre pour la finale j'étais en vacances en Martinique et j'avais dû suivre la finale au téléphone. Donc pour le deuxième, c'était très sympa d'être avec les copains pour soulever la coupe.
 
Pensez-vous déjà à la prochaine édition du tournoi ?
Oui forcément car il faut avoir un groupe constitué pour la reprise en septembre. Et les aléas de la vie font que certains  joueurs doivent arrêter. J’en profite d'ailleurs pour remercier notre fidèle capitaine depuis le début de l'aventure, Ludovic Da Silva, qui va nous quitter pour rentrer en Aveyron. Mais le positif est que d'autres anciens reviennent, donc nous sommes impatients de repartir pour une nouvelle saison avec un groupe sensiblement similaire et dans la même philosophie.
 
Pour conclure, qui voudrais-tu remercier ?
Tout d'abord, un grand merci à notre sponsor, Air Cost Control. Ensuite, je tiens à remercier Laurent Cuesta et le Classico foot pour ce championnat toujours aussi sympa à jouer. Les arbitres, car il faut avoir énormément de patience pour supporter les râleurs (dont moi). Je remercie aussi toutes les équipes inscrites. J'ai participé à sept éditions et le niveau augmente vraiment à chaque fois. Je remercie bien sûr les joueurs : Sofiane Megrou, Axel Sallandre, Ludovic Da Silva, Thibault Vieilledent, Aymeric Destrebecq, Nelson Sané, Maxime Rouzies, Mathieu Commere, Vivien Jakubyszyn, Guillaume Fenasse, Egon Jensen. J'ai kiffé grâce à vous. Les "anciennes gloires" Alexandre Ibanez, Sylvain Gomez, Florian Vigues, Thibaut Oglio et Adrien Galan pour leurs encouragements tout au long de la saison. Et enfin un grand merci à ma fille Lilly et à ma femme Marie pour leur patience durant la saison.
 
Par Socrates

Sydney Edouard (debout, 2e en partant de la gauche) et sa team
Sydney Edouard (debout, 2e en partant de la gauche) et sa team

Socrates

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :