Connectez-vous S'inscrire

Instances - Le district de l'AVEYRON va se doter d'infrastructures pour aborder le futur avec ambition !

Jeudi 29 Novembre 2018

Tout juste à la moitié de son mandant, le Président du District de l'Aveyron Football Arnaud Delpal compte bien faire avancer l'instance de ce département, quitte parfois à faire grincer des dents (par Ralf Reffief)


Instances - Le district de l'AVEYRON va se doter d'infrastructures pour aborder le futur avec ambition !
Elu en juin 2016, après quatre années de Présidence sous la bannière de Christian Salères, membre actuel de notre ligue Occitanie de Football, Arnaud Delpal, le Président du district Aveyron Football met tout en œuvre pour faire de cette instance locale, un vecteur dynamique de notre sport sur son département qu’est l’Aveyron, comptant pas moins de 12000 licenciés. A la moitié de son mandat, Delpal compte bien faire avancer rapidement l’instance Aveyronnaise, prendre en fait le train tant qu’il passe, avant qu’il ne soit trop tard, au lieu de rester à quai sans pouvoir mener à bien certains dossiers. Parmi ceux-là, le changement de locaux pour le district de l’Aveyron. Installé sur la commune du Monastère, qui avait généreusement offert le terrain en 1991 sous la mandature de Guy Enjalbert, Arnaud Delpal souhaite investir de nouveaux locaux plus fonctionnels et répondant d’avantages aux ambitions du football de demain. La motivation de ce déménagement, des stages de formations à l'avenir sur l'Aveyron, le département entant situé au cœur de la région Occitanie, sur un vaste territoire, qui pourrait donc à l’avenir soulager des formations devenues trop lointaines du côté que se soit sur la ville Toulouse ou Montpellier pour certains clubs. Pour cela, l’instance devait pouvoir offrir de nouvelles infrastructures pour proposer de telles ambitions. Dans le lancement du projet, face aux clubs, il y avait déjà la vente des locaux actuels du district. Estimés à 330 000 euros, après un vote des clubs Aveyronnais lors de la dernière assemblée générale, ce dernier partira tout droit dans les mains d’une entreprise de transport à la fin de cette saison.

Les plans de la Mairie d'Onet Le Château sur le futur site du district de l'Aveyron de football
Les plans de la Mairie d'Onet Le Château sur le futur site du district de l'Aveyron de football

La future maison des clubs du District

Du coup, dès le mois de juin 2019, l’ensemble du personnel et des bénévoles travaillant pour l’instance, devront investir des locaux provisoires sur la commune d’Onet Le Château. Car c’est bien cette commune qui a été retenue, cette dernière étant opposée à celle de Rodez. Pour cette dernière, la municipalité Ruthénoise proposait ainsi le site de Vabre (où se trouve le RAF) en investissant les locaux actuels du SRA, jouxtant ceux de l’ancien centre équestre. Ce qui aura fait pencher la balance dans ce dossier, se sont justement les infrastructures, comme la construction d’un stade synthétique nouvelle génération sur Onet, sur le site de La roque et aussi la mise à disposition du lycée Agricole pour l’hébergement et la restauration, le tout sur un seul site. D'ailleurs, lors de la remise des trophées sportifs par la ville d’Onet Le Château, Le Maire Jean Philippe Kerioslan a confirmé cette nouvelle, et dans le même temps, à quelques mètres de là, Arnaud Delpal en faisait de même après la mise au vote du projet lors de l’Assemblée générale financière au Privilège sur la commune d'Onet du district de l'Aveyron. C’est donc bien sur ce site de La Roque à Onet, que l’instance Aveyronnaise devrait prendre ses marques pour la saison 2020/2021, sur un bâtiment de plein pied, afin de permettre aussi au passage, l’accès aux personnes à mobilités réduites. Reste donc à parler du financement. Le coût de ce nouveau bâtiment est estimé à environ 790 000 euros. Pour cela, le Président Aveyron pourra s’appuyer sur les 330 000 euros de la vente des locaux actuels, aux 150 000 euros de subventions de la FFF pour la mise en place d'un nouveau projet, un emprunt d’un montant de 100 000 euros sera également établi et enfin, tous les clubs du département de l’Aveyron participeront donc à hauteur de 30 000 euros, soit 1 euro par licenciés. Vous avez donc fait le calcul, il reste à trouver la somme de 180 000 euros aux niveaux des collectivités, qu’elles soient départementales ou régionales. Lors du vote de cette présentation de finance de la nouvelle maison du football, car le Président Delpal est clair à ce sujet, ce sera la maison des clubs Aveyronnais, afin que chacun puisse échanger, partager et avancer au sein de cette nouvelle structure plus conviviale, même si certains clubs se sont abstenus, ne voyant peut-être pas dans ce projet un intérêt quelconque, à moins que le financement d'un tel montant fasse peur, comme le soulignait le Président du club du Monastère, évoquant la possibilité d’un refus, ou d’une subvention moindre auprès des collectivités, qui du coup aurait pour effet de faire grimper la ligne « emprunt » et déséquilibrer ainsi les finances de l’instance qui affiche, il faut le souligner, à ce jour une bonne santé, contrairement à d’autres structures fédérales du football.

Le district Aveyron Football va toujours de l'avant dans la "com" (montage Footpy.fr)
Le district Aveyron Football va toujours de l'avant dans la "com" (montage Footpy.fr)

"Il était temps, au-delà de nos divergences et opinions humaines et sportives, d’avancer, afin de travailler sereinement et de sortir de cette crise"

Alors qu’est-ce qui pourrait bloqué dans ce projet, mis à part le fait que quelques clubs se soient abstenus lors de ce vote du futur projet de bâtiment du district Aveyron Football. Simplement l’argent?. Il est vrai qu’à l’heure des « gilets jaunes » et des oppositions gouvernementales face à la population, les clubs pourraient laisser transparaître une certaine peur concernant une éventuelle fragilité financière, en ces périodes difficiles, ne voyant par là même, aucun intérêt à rebondir de la sorte. Pourtant, en replongeant dans les archives de 1991, lors du déplacement de ce district à l’époque, du centre-ville de Rodez vers Le Monastère, les dents grinçaient déjà dans les mêmes préoccupations. Tout cela n’a pas empêché le DAF (District Aveyron Football) de se développer et progresser, même si parfois il y a eu quelques turbulences, mais infimes par rapport à d’autres districts ou ligues. Il est vrai qu’en tendant l’oreille ici et là, le déménagement des locaux n’est pas la seule excuse pour s’opposer ou critiquer cette initiative d’Arnaud Delpal. Certains préparent déjà à mi-mandature son éventuel remplacement en coulisse, à l'image parfois de la politique, pour d’autres une amertume du soutien du Président lors du vote envers Jean Claude Couailles à la tête de la ligue Occitanie, alors que ce dernier soutenait les opposants lors des fusions des ligues Midi-Pyrénées et Languedoc Roussillon. A ce sujet, Arnaud Delpal est clair, il l’a répété devant Footpy, s’il en était encore besoin : « La ligue ayant traversé une grave crise, bloquant ainsi plusieurs dossiers et l’avancement de divers projets dans l’intérêt du football, il était temps, au-delà de nos divergences et opinions humaines et sportives, d’avancer, afin de travailler sereinement et de sortir de cette crise. Jean-Claude a donc maintenant le temps de nous montrer ce qu’il faut faire pour avancer rapidement en rattrapant surtout le retard déjà accumulé ». Arnaud Delpal, qui du coup, lors de la dernière assemblée générale de la LFO, a été nommé Vice-Président de la Ligue Occitanie de football. Bref, des raisons il en existera toujours, pour n’importe quel dossier ou projet, reste néanmoins à nos yeux, que Delpal fait tout pour donner une nouvelle image du football dans son département, un bon commercial comme nous l'ont dit certains clubs, même s’il est parfois difficile de satisfaire 12 000 licenciés, ainsi que tous les bénévoles de l’instance. D’énormes progrès furent réalisés depuis sa prise à la présidence, comme la communication, l’apport financier de partenaires privés au sein du District, l’évolution et la modernisation des finales de la Coupe de l’Aveyron qui suscite toujours autant de monde, entre 3000 et 4000 personnes au stade Paul Lignon de Rodez, sans compter le travail mis en place avec la commission technique départementale sur tout le territoire Aveyronnais. Arnaud Delpal a encore plein d’autres projets d’ici la fin de sa mandature pour construire et faire avancer le football Aveyronnais, et régional de par ses nouvelles fonctions à la Ligue, mais pas sur que tout cela soulève des « chasubles jaunes » révolutionnaires d’ici-là au district de l’Aveyron de football tant l'instance montre parfois la voie à d'autres instances dans sa gestion au quotidien !

Les bénévoles du district de l'Aveyron toujours sur le terrain pour construire le football de demain
Les bénévoles du district de l'Aveyron toujours sur le terrain pour construire le football de demain

Ralf Reffief

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :