Connectez-vous S'inscrire

International Futsal Cup - Yacine TOUIL (UJS Toulouse) : « Le partage et l’échange au-delà de la compétition »

Samedi 27 Janvier 2018

La deuxième édition de l’International Futsal Cup commence dès aujourd’hui et son créateur et homme à tout faire a pris de son précieux temps pour nous parler de cet évènement déjà majeur. Yacine Touil, secrétaire du club de l’UJS Toulouse, nous explique ses objectifs et ses motivations qui font que seize clubs européens pros comme amateurs se réunissent pour la bonne cause. Vous aussi venez voir les jeunes de l’OM, l’OL, Arsenal, l’Inter Milan ou encore les tenants du titre de Torcy au Petit Palais des Sports de Toulouse ces samedi et dimanche (par W.H.).


Quel est votre rôle dans cette aventure ?
Nous avons mis en place toute la logistique autour de l’accueil des équipes en termes d’hébergement, de restauration, des familles d’accueil. Mon rôle a été de coordonner tout ça. L’idée a germé depuis deux ans et elle a été réalisée grâce à toute une équipe de bénévoles au sein du club de l’UJS. Tout avait été anticipé et une fois que toute l’équipe a compris comment organiser un tournoi, grâce à nos expériences passées, nous avons pu concrétiser très vite cette idée.

Quelle était votre idée de départ ?
Nous voulions créer un événement pour promouvoir la pratique du futsal et l’associer à un objectif solidaire. A travers l’association Sans Frontière Daoudi Nisrine, nous collectons des équipements scolaires et sportifs pour les redistribuer dans des pays comme le Sénégal ou le Congo. Dans ces deux facettes, nous retrouvons ces valeurs de partage et d’échange, au-delà de l’aspect compétition.

Qu’avez-vous appris de la première édition ?
Il ne va pas y avoir de grands changements si ce n’est que nous passons sur un tournoi en deux jours pour être moins dans l’urgence. Nous voulons faire au moins aussi bien que l’année dernière, si ce n’est mieux. Mais l’année dernière la première édition s’est plutôt bien passée et nous ne faisons qu’améliorer des détails. En augmentant le nombre d’équipes et avec un seul terrain au Petit Palais des Sports, la solution d’un tournoi en deux temps est la bonne décision je pense.

Avez-vous eu des retours des participants ?
Oui et ils sont plutôt bons. Les clubs de l’année dernière que nous avons réinvités sont présents cette année. Et les clubs supplémentaires pour l’édition 2018 ont dit oui tout de suite. C’est un tournoi unique en son genre pour les U10. Et c’est une idée qui semble plaire à tous, grands clubs européens comme les amateurs.

Qui succédera à l'US Torcy, vainqueur de la première édition de l'International Futsal Cup ? (crédit: Marie Campion)
Qui succédera à l'US Torcy, vainqueur de la première édition de l'International Futsal Cup ? (crédit: Marie Campion)

"J’ai dû refuser au dernier moment Manchester City par exemple, car le tournoi était complet"

Vous avez déjà réussi à attirer des clubs prestigieux, comment se fait-il ?
Grâce à mes différents contacts, j’ai pu faire une simple demande à tous. Mais j’ai eu aussi beaucoup de demandes spontanées et malheureusement il n’y avait que seize places. J’ai dû refuser au dernier moment Manchester City par exemple, car le tournoi était complet. Donc on verra à l’avenir s’ils veulent retenter leur chance.

Comment se dérouleront ces deux jours ?
Ce samedi nous commençons par les phases de poule à 9h30 et les phases finales à partir des quarts auront lieu dimanche après-midi à partir de 13h30. Nous ne faisons aucune distinction entre les clubs pros et amateurs qui sont mélangés.

Combien de bénévoles impliqués ? Quels moyens avez-vous ?
Trente bénévoles sont impliqués dans cette aventure. Ce sont des dirigeants, des parents et des sympathisants du club de l’UJS Toulouse ainsi que les familles d’accueil pour les enfants. Et comme les week-ends sont chargés pour tout le monde, je m’attends à ce que l’affluence arrive surtout ce dimanche après-midi et tout le monde est paré pour ça. Nous sommes aidés par des partenaires publics comme la Région Occitanie et quelques partenaires privés qui sont très difficiles à trouver. C’est surtout du don de soi pour mettre en place un tel événement. Ça demande du temps, de l’investissement et de l’organisation. Mais je ne suis pas seul et je remercie tous les bénévoles et les dirigeants du club, même les aides extérieures au club sans qui je n’aurai pas pu faire tout ça.

L’année dernière Yann Bodiger et Alexis Blin notamment étaient présents, cette année vous avez de nouveaux parrains ?
Je ne peux encore rien dire, si ce n’est qu’on vous réserve quelques surprises.

Recueillis par W.H.

International Futsal Cup, phases finales le dimanche 28 janvier à partir de 13h30 au Petit Palais des Sports (4, rue Pierre Laplace - 31000 Toulouse)

Nisrine Daoudi nous parle de son association


WH

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :