Connectez-vous S'inscrire

International - La FRANCE a fait mieux que se défendre...

Mercredi 23 Mars 2016

Notre District Midi-Toulousain avait bien fait les choses pour ce premier acte de France/Roumanie, version futsal... Et organisateurs et spectateurs ont été récompensés par la belle prestation des deux formations... Revanche ce soir (par Le Phocéen)


Le District Haute-Garonne Midi-Toulousain avait l’honneur d’organiser la double confrontation amicale entre l’équipe de France et la Roumanie. Si les néophytes pensaient peut-être que ce match était largement à la portée des Bleus, ils ignoraient que le Futsal est une sorte de monde parallèle où la France n’est pas (encore) une nation dominante et dans lequel l’Iran, le Kazakhstan et l’Azerbaïdjan trustent le top dix mondial. D’ailleurs, alors que les joueurs Français n’ont que le statut d’amateur, les Roumains sont quant à eux tous professionnels. Dans un Petit Palais des Sports quasiment plein, les Roumains prouvaient d’entrée qu’ils n’avaient pas fait le déplacement uniquement pour prendre des photos du Capitole. Après seulement trente secondes de jeu, Ferreira ouvrait le score sur une action d’école à une touche de balle. Une entame en guise d’électrochoc pour les Français, qui égalisaient dans la foulée grâce à Ngala. Plus matures collectivement, les Roumains récitaient une ode à la simplicité en reprenant l’avantage sur une action de grande classe (4e). Visiblement dans la réaction, la France égalisait à nouveau grâce à la frappe de mule de Ramirez (7e). Quatre buts en sept minutes, soit un début de match de folie pour les nombreux spectateurs. Esseulé au second poteau, Raducu redonnait l’avantage aux Roumains (13e) mais encore une fois, la France s’arrachait pour rejoindre le banc sur un score de parité (3-3).
 
La France pousse, la Roumanie résiste
 
Pourtant prévenus, les Français craquaient à nouveau dès la reprise de la seconde période. Parfaitement servi par une passe Ligue des Champions de Ferreira, le plat du pied de Szocks faisait mouche (22e). Hormis les têtes savoureuses des Roumains en voyant le gabarit de Coulibaly entrer sur le parquet, le second acte apparaissait plus fermé. Petit plaisir également avec le numéro dix Roumain essayant de déstabiliser les joueurs Français en tapant des mains tout en poussant des cris étranges, de quoi faire naître une suspicion de syndrome de la Tourette. Détentrice du ballon, la France se heurtait au sens du sacrifice des Roumains faisant barrage à chaque frappe sans jamais craindre pour leur appareil reproductif. Plutôt précis, le jeu long s’avérait tout de même une arme intéressante mais à la réception, les reprises se révélaient aussi difficiles que dévissées. D’ailleurs, la mairie devrait rapidement envoyer la facture de la cafetière endommagée. Malgré une fin de match pleine de panache dans laquelle les Français jouaient leur va-tout en remplaçant leur gardien par un joueur de champ, la Roumanie faisait front pour conserver la victoire (4-3). Un résultat encourageant pour les Français qui auront l’occasion de prendre leur revanche dès mercredi soir, même endroit, même heure. 

Par Le Phocéen

LA FEUILLE DE MATCH
Match amical international
Mardi 22 mars 2016, 20h30
Toulouse, Petit Palais des Sports
1500 spectateurs environ
FRANCE / ROUMANIE 3-4
Arbitre : M. Uzan assisté par MM. Hostains et Berg-Audic
Carton jaune : Stoica (27e) pour la Roumanie
Buts : Ngala (3e), Ramirez (7e), Alla (19e) pour la France - Ferreira (1er), Raducu (4e, 13e), Szocks (22e) pour la Roumanie
 
FRANCE : Haroun – Ramirez, Aigoun, Ngala, Gasmi - Mohammed, Boudebibah, Alla, Coulibaly, Durot, De Sa Andrade, Mouhoudine.  Entraîneur : Pierre Jacky 
ROUMANIE : Iancu – Raducu, Stoica, Ferreira, Szocks – Ruxandari, Movileanu, Moldoveanu, Dobre, Calugareanu, Panzaru, Catarama, Covaci, Grigoras. Entraîneur : Robert Lupu. 



Le Phocéen

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :