Connectez-vous S'inscrire

International - Le BISON et l'OCCITANIE terrassent l'ILE DE MAN !

Mercredi 31 Décembre 2014

Grâce à la présentation de cet événement il y a deux jours sur Footpy vous savez tous pourquoi une telle manifestation a lieu. Dans la vie il y a quelquefois des moments que l'on peut qualifier de privilégiés. Oh ce n'est pas toujours vraiment quelque chose d'exceptionnel, mais cela fait partie des ces heures rares, dont on se dit que l'on a eu la chance d'y assister, d'en être le témoin.
Hier soir le TOAC a eu le privilège d'accueillir une rencontre de qualité, vive, intéressante, avec du rythme, des duels, d'un très bon niveau. Le niveau du football produit par deux équipes composées de joueurs qui n'évoluent jamais ensemble a été supérieur à ce que l'on a l'habitude (à de rares exceptions près, pour ne pas me fâcher avec tout le monde) de voir dans notre région. D'après les observateurs, digne de CFA2, mais du haut de tableau ! (par Bob Marley sur des photos de Laurent Pagnon)


International - Le BISON et l'OCCITANIE terrassent l'ILE DE MAN !
L'organisation acceptée par David Subra a été une réussite. En son absence, Jérôme Baldy (entraîneur de la une) et une partie de l'effectif senior se sont chargés de la logistique, avec brio. La fin d'après midi, avant le match a été consacrée à un cours d'histoire sur l'Occitanie par le sélectionneur Didier Amiel (ancien enseignant à la retraite). Pour en avoir discuté avec lui j'ai compris son attachement à le culture occitane, et son désir de la défendre. Pendant ce temps les borborygmes produits par les anglais qui passaient détonnaient par leur tonalité.... L'Occitan est une langue tellement chantante, il suffit de regarder et d'écouter Jean de Nadau sur You Tube pour être converti, ce que je suis en train de faire en rédigeant cet article, d'ailleurs. L'attachement que j'éprouve pour ce troubadour est partagé entre autres par Didier Amiel et Ronald Rodas. Si au bout d'une demi heure de jeu on m'avait annoncé le score final, j'aurais été sceptique, tant il paraissait difficile d'entrevoir autant de réalisations. En effet malgré une entame rapide, les deux groupes étaient trop bien en place pour laisser des espaces, et la lutte du milieu de terrain prédominait. Mais quand même, un petit détail observé par les spécialistes du poste, dont le créateur de Footpy à mes côtés, laissait entrevoir des possibilités : les prises de balle du gardien visiteur étaient typiquement britanniques, c'est-à-dire peu académiques, voire même bizarres. Une première grosse alerte déjà, quand Moussi à trouvé la base du poteau droit, ballon revenant sur Angulo, dont le corps placé trop en arrière sur la reprise l'expédiait dans le ciel pur et glacé. Il faut vous dire que nous avons bravé un froid quasi polaire. Les deux équipes vous le verrez étaient parées de superbes tenues, l'Occitanie dans ses couleurs originelles , offertes par Xavier Bedos avec sa société Bus Sport Pro. À noter que Trans Mas Occitan est également partenaire de la sélection occitane. Alors que le jeu est toujours aussi vivant, les changements effectués à la demi heure de jeu vont s'avérer payants.Les Auscitains vont faire la différence. C'est Gabriel qui d'une vingtaine de mètres place une mine qui lobe le gardien, pas décisif sur ce coup. Puis juste avant le repos, Delpech centre en retrait pour Fitte qui creuse l'écart. À la pause, excellente initiative de deux joueurs du TOAC, dont le beau gosse Clément Héllard, avec des boissons chaudes.

Une très belle soirée...

Il est à noter la cacophonie qui règne sur le synthétique avec des Anglais très volubiles et bruyants. Dire que l'on se plaint quelquefois du bruit qu'il y a dans notre région ! La deuxième période recommence avec le même élan que les dernières minutes de la précédente, et un échange de bons procédés puisque cette fois c'est Fitte qui offre le ballon de but à Delpech. Il n'y a pendant quelques minutes qu'une seule équipe sur le terrain, puis les visiteurs se montrent dangereux, mais comme on l'a constaté depuis la touche, que de maladresse dans le dernier geste, que ce soit devant le but où ils vendangent tant et plus, que dans le dernier geste qui ne permet pas de conclure certaines belles actons.  Rodas prouve que sa frappe de balle est encore d'une puissance rare, mais ne trouve que l'équerre gauche. C'est Delpech "le taureau" qui s'offre un triplé, avant que Callum Morrissey ne sauve sur penalty un honneur perdu depuis longtemps. Belle et impressionnante victoire qui a fait dire à un supporteur mannois, restaurateur espagnol sur l'île : "una carniceria" (une boucherie, NDLR).  Malgré un engagement physique important, le match a été tenu de main de maître par l'excellent trio arbitral. Il est vrai que MM Tourèche et Nguessan font partie de notre élite de l'arbitrage, et ils ont été bien secondés par le local de l'épreuve, M Fendri. Un bon match, de bons arbitres, de bons joueurs = une superbe soirée. Mais cela ne s'est pas fini comme ça, il y avait une réception, avec un repas servi par le président Nicolas Desachy, qui nous a gratifiés d'un discours trilingue, français, occitan et anglais de qualité. Il a été aidé par les bénévoles arbusiens présents. Heureusement que les joueurs de l'île de Man ne jouent pas au football aussi bien qu'ils animent les troisièmes mi-temps, ils auraient été invincibles, tant ils sont forts pendant cette troisième période. Il a fallu deux chansons occitanes festives pour essayer de les contrer, mais non ils sont vraiment très performants dans ce domaine.

Par BM

LES RÉACTIONS
Didier AMIEL (entraîneur de la sélection d'Occitanie) : " je suis satisfait surtout les deux premiers tiers temps parce qu'on a joué avec des compositions dont on n'a pas l'habitude. Les jouers ont vraiment tout donné, tu vois dans leurs yeux qu'ils ont envie de faire miexs que ce qu'ils font d'habitude. En plus il n'y a pas la pression des clubs, il n'y a pas d'obligation de résultat, c'est un match amical, ce n'est que du bonheur. J'avais onze nouveaux sur les dix-sept, ils ont répondu présent, se sont bien intégrés, ont respecté les consignes. Il faut dire que ce sont tous des joueurs de CFA ou presque, ou qui y ont joué, et même plus haut. Une fois que tu leur donnes un schéma tactique ils savent ce qu'ils ont à faire. C'est agréable d'avoir fourni autant de jeu contre une équipe loin d'être mauvaise, et qui était en condition physique. C'était serré, ils ont la première occasion du match où ils auraient pu ouvrir le score, derrière on met deux poteaux, qui pouvaient faire la différence, on ne les lâchait pas. Puis on a enchaîné trois buts dont un dès le retour des citrons, ce qui a fait la différence. Bon match de préparation pour la coupe d'Europe, j'ai vu les joueurs, s'ils sont satisfaits, s'ils ont envie de revenir, s'ils sont libres. ils ont des familles, s'ils perdent dix jours de vacances, il y en a beaucoup qui ne peuvent pas. Les employeurs ne les lâchent pas facilement. On vit en groupe, on parle occitan, et quand on se revoit dans l'année, ils lâchent des mots, des phrases. Je ne prétend pas en faire des occitans, mais au moins qu'ils aient la flamme, qu'ils sachent d'où ils viennent, qui ils sont."

Simon DELPECH dit "le Bison"   (joueur de la sélection d'Occitanie) à qui j'ai posé sur le ton de l'ironie la question : " c'est parce que tu ne vas pas jouer tout le mois de janvier que tu as été aussi bon aujourd'hui ?" (pour rappel il a pris quatre matches de suspension après son expulsion au Girou, NDLR) : " oui c'est ça (rires) j'étais en forme pour ce soir. (puis plus sérieusement) ça fait plaisir de retrouver certains des copains avec qui j'ai fait la coupe du monde, et voilà c'est sympa, ça joue au ballon, on prend du plaisir et en période de fête on ne pense qu'à jouer, on s'est bien amusé. On ne s'est pas entraîné ensemble, et ce ne semblait pas évident de se trouver mais on a fait de bonnes phases de jeu, on a bougé, on s'est trouvé. Pas mal pour un premier match, et normalement je serai à la coupe d'Europe."

Lee DIXON (co-entraîneur de l'île de Man), avec l'aide d'un joueur qui m'a servi de traducteur : " déçu oui, mais vraiment très bonne équipe on ne peut que les applaudir, quand on joue une équipe de cette qualité. Lors du premier acte on a eu des opportunités, ça n'a pas marché. Quand ils ont posé leur jeu ça a été difficile. Nous sommes venus avec cinq joueurs titulaires laissé à la maison pour blessure ou raison familiale dont les deux attaquants centraux ce qui a expliqué nos maladresses devant le but. Huit autres joueurs ont disputé la finale de la coupe de l'île de Man il y a deux jours, et ils ont senti la fatigue lors du deuxième acte quand ça a accéléré en face, après quatre à zéro, devant je le répète une belle équipe. "

LE FEUILLE DE MATCH
Rencontre internationale, sélection d'Occitanie / Île de Man
Mardi 30 décembre, 18h
Toulouse, complexe sportif Airbus 1
SÉLECTION D'OCCITANIE / ÎLE DE MAN 5-1
Arbitre : M Karim Tourèche, assisté de MM Olivier Nguessan et Philippe Fendri
Buts : Gabriel (40e), F. Fitte (44e), Delpech (50e,62e,76e) pour l'Occitanie - Morrisey (75e,sp) pour l'Ile de Man

SÉLECTION D'OCCITANIE : H. Baqué; Doris, Nassiet, Farras, Dubois, Mazoyer, Villanueva, Déat, Angulo, Masaré (cap.), Moussi, Fitte, Dazzan, Rodas, Gabriel, Delpech, Gasc. Entraîneur : Didier Amiel.
ÎLE DE MAN : Tomas; Harrison, Boyle, Mc Vey, Quaye (cap.), Sharkey, F. Jones, Ridings, Cowir, Daries, Quirk, Skillacorn, Caing, R. Richardson, Morrisey, Mc Stey, A. Perry. Entraîneurs : Chris Bass et Lee Dixon


L'investissement en dehors et sur le terrain de Ronald Rodas pour la tenue de cet événement a été récompensé
L'investissement en dehors et sur le terrain de Ronald Rodas pour la tenue de cet événement a été récompensé

Bob Marley, Laurent Pagnon

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :