Connectez-vous S'inscrire

L'ITW du Président - Thierry ANEL (Grenade), le foot dans le sang

Jeudi 16 Avril 2020

Cette semaine place à un nouveau venu à la tête d'un club même s'il est loin d’être arrivé du jour au lendemain, loin de là même ! Président de Grenade, Thierry Anel est né (ou presque) avec un ballon au pied et en connaît toutes les facettes comme vous allez pouvoir vous en apercevoir. Je me suis régalé, savourez comme moi... Je souhaite pour lui que le confinement cesse bientôt (vous verrez pourquoi dès sa présentation) et lui souhaite en mon nom et en celui de l’ensemble de Footpy tous nos vœux de bonheur.


Pouvez-vous vous présenter ?  
Thierry Anel, je ferai 50 ans en août, je me marie 3 jours après mon anniversaire si la situation sanitaire le permet. Marie (21 ans) et Jules (13 ans et demi) sont mes enfants. Je travaille chez Navblue, une société du groupe Airbus qui vend des logiciels et des services aux compagnies aériennes. J’y suis en charge d’une équipe qui assure le développement de logiciels et de services qui permettent de préparer la documentation nécessaire aux pilotes, pour une consultation à bord des avions sous format électronique.
 
Quand et comment êtes-vous arrivé à ce poste, et quel est votre parcours dans le monde
du football ?

Depuis tout petit, je suis le football. En jeune, j’étais à l’AS Muret, mais je me suis ensuite orienté vers la musique au conservatoire de Toulouse, puis la Fac, les études d’ingénieur, un brevet de pilote privé… Le foot n’était donc plus ma priorité mais il est toujours resté en « tâche de fond ». Je jouais avec la fac, l’école, et j’ai enfin repris une licence en senior au PSG (Portet Sur Garonne). Je jouais aussi avec Francazal pendant mon service militaire et en foot loisirs avec l’équipe créée par le parrain de ma fille et père de ma filleule Hervé Palos aujourd’hui président du Rugby Tag Frontonnais et de la Fédération Française de Tag Rugby. Rapidement, l’envie d’entraîner me trotte dans la tête et, travaillant à proximité du président du TOAC de l’époque, je commence avec les espoirs du TOAC en 2000-2001. Ensuite les seniors 2 à Aussonne avec une montée, puis la PH des Izards avec un septième tour de Coupe de France contre Nîmes Olympique, L’Union avec Nico Ledru et David Panis, la PL de l’ASPTT, Beauzelle avec Hervé Desrousseaux et une montée en PH… Je suis ensuite retourné à Aussonne où j’habitais pour entrainer l’équipe à mon fils en U10 et U11, avant de venir à Grenade avec les U12/13 lorsque j’y ai déménagé il y a 3 ans. Et puis l’année dernière, je voulais laisser mon fils s’épanouir sans être son coach, et j’avais entendu que Gianni (Massarutto) souhaitait prendre du recul. De mon côté, j’avais envie d’arrêter mon rôle de coach mais de continuer à apporter ma contribution au football amateur. Je suis tombé amoureux de la ville de Grenade, et le GFC est un club qui avec de fortes valeurs humaines dans lesquelles je me retrouve. Je pose la question à Gianni Massarutto : « il parait que tu veux arrêter la présidence ? ». Je n’ai pas eu fini ma phrase qu’il me dit : « oui oui oui, si tu veux prendre ma place elle est à toi » ! J’ai réfléchi quelques jours et c’est comme cela que c’est arrivé. Je reste toutefois très en contact avec Gianni pour qu’il m’apporte son vécu du club afin d’assurer la meilleure continuité possible.
 
Pouvez-vous nous présenter le club ?
Le Grenade Football Club couvre toutes les catégories de débutant à Vétérans en passant par les seniors. A ce jour, nous gérons seuls les catégories U6 à U11, Séniors et Vétérans. En U12/13 cette saison nous étions en entente avec l’AS Launac-Larra pour bâtir une équipe élite, et de U14 à U19 nous faisons partie de l’Entente Save & Garonne avec l’AS Launac-Larra, FC Ouest et FC Merville. Au final ceci permet d’assurer une continuité sur toutes les catégories, entre les U13 et les seniors. Le GFC cette année ce sont 298 licenciés, total jamais atteint auparavant. Nous avons commencé à mettre en place le Programme Educatif Fédéral, et avec l’arrivée de Denis Pierchon comme Responsable Technique de l’école de foot, nous développons un projet sportif sur l’école de foot, dont l’objectif est de fournir les moyens nécessaires à nos éducateurs pour faire progresser les jeunes de la façon la plus efficace, au travers de programme et planning technique d’entrainements, de formations internes et du District, ainsi qu’un suivi permanent. Nous avons d’excellentes catégories chaque année et nous nous devons en permanence d’améliorer le cadre éducatif pour que nos jeunes puissent bien progresser au GFC plutôt que de les voir partir dans les clubs phares voisins. Grenade ce sont 10000 habitants donc nous pouvons mettre en place des structures qui vont améliorer notre préformation et notre formation, pour prétendre au niveau régional en foot à 11 dès les U14, en gardant nos meilleurs jeunes. Cela ne se fera pas du jour au lendemain, ce ne sera pas facile, mais je ferai tout mon possible pour progressivement développer le club dans cette optique. Et évidemment je souhaite que tout cela débouche sur des seniors au niveau Régional. Les seniors sont notre vitrine et ils doivent nourrir l’ambition des catégories de jeunes.

"Je ne vois pas comment le tournoi pourrait être maintenu"

L'ITW du Président - Thierry ANEL (Grenade), le foot dans le sang
Je suppose que le club n'a pas de gros moyens financiers, quelles sont vos recettes si vous acceptez de les révéler sans livrer les méthodes aux autres ? 
En effet, nous avons un petit budget. Evidemment le budget est un paramètre clé pour booster l’évolution du club. La mairie nous aide beaucoup, ainsi que de nombreux commerces de la ville. Ceci, ajouté aux revenus des licences et des événements tels que vide-greniers, stages, tournoi, calendriers, nous permet de boucler notre budget… difficilement. Hélas l’année prochaine, avec le contexte économique lié au virus, on s’attend à ce que ce soit beaucoup plus compliqué, mais on est optimiste, le football est socialement très important et on va s’en sortir. Jessie Moreno notre trésorière et vice-présidente et Julien Rossignol notre responsable sponsor vont avoir du boulot… et moi aussi !
 
Quelles sont les actions que vous renouvelez chaque saison pour récolter des fonds qui permettent au club de vivre ? 
Le démarchage pour du mécénat, les vide-greniers, stages de foot, calendriers et tournoi. Et nous réfléchissons en permanences à de nouvelles idées.
 
Organisez-vous un tournoi de fin d'année ?
Oui, cette année il est prévu le 13 Juin. Pour l’instant nous ne l’avons pas encore annulé, nous attendons les directives et nous laissons encore une quinzaine de jours. Mais honnêtement je ne vois pas comment il pourrait être maintenu. Cependant, si par chance il pouvait avoir lieu, tous les jeunes seront heureux de se retrouver pour jouer et nous serons contents de revoir du foot à Grenade avant les vacances. A défaut nous ferons sans doute des événements sportifs différents au cours de la saison prochaine.

C'est une véritable bande de copains qui se retrouve sur le terrain à Grenade. (crédit: T.A.)
C'est une véritable bande de copains qui se retrouve sur le terrain à Grenade. (crédit: T.A.)

"Les réseaux sociaux sont aussi un excellent moyen de donner de la vision à nos partenaires"

Votre club est certainement un des plus actifs (voire le plus actif) sur les réseaux sociaux. Vous multipliez les interviews, les conseils d'entretien... Est-ce pour le faire vivre, pour faire des bonnes actions ? Ou est-ce dans ses gênes ?
Particulièrement en cette période où nous ne nous voyons plus, la base est de continuer à exister en apportant quelque chose aux membres du club. Certains sont seuls, en appartement, c’est difficile. Donc garder les gens connectés socialement et liés au club est important et je pense que cela fait partie de notre rôle associatif. Nous relayons des informations utiles liées à la situation, des exercices sportifs quotidiens à faire chez soi sans matériel, du soutien scolaire de Puissance Foot et des interviews pour rigoler un peu mais également pour se connaitre davantage à tous les niveaux du club. J’en apprends d’ailleurs beaucoup sur les gens qui sont interviewés ! Aussi, je pense que les réseaux sociaux sont aussi un excellent moyen de donner de la vision à nos partenaires. C’est du donnant-donnant : nos partenaires nous aident et en contrepartie, nous les citons, partageons certaines de leurs publications, afin que les gens connectés à nos réseaux sociaux les connaissent d’avantage et aillent chez eux. Enfin, évidemment, nous donnons de la vision aux joueurs, éducateurs et aux équipes, ce qui permet à tous de voir la contribution qu’ils apportent au club, car ce sont eux qui font le club. A ce jour, nous avons plus de 1400 abonnés à notre page Facebook, plus de 400 sur Instagram, et notre site Grenade-fc.footeo.com fait partie des plus visités du département avec bientôt le million de visiteur. Réseaux sociaux et site web doivent être des vitrines du club.
 
La convivialité est-elle une simple idée ou une réalité à Grenade ?
C’est une réalité que nous devons conserver et améliorer pour qu’elle soit présente dans toutes les catégories. Les seniors mangent au club house après chaque match et nous faisons partie des rares clubs à offrir à boire et à manger à nos adversaires… même en cas de défaite ! Avec les vétérans, les seniors sont la référence dans ce domaine des après-matchs, mais nos jeunes ont droit à un gouter après chaque plateau ou match. Cette année nous avons pu organiser une petite fête de Noel où l’ensemble de l’école de foot s’est retrouvé avec parents, éducateurs et même M. le Maire, et nous avons offert un petit cadeau à tous. Nous essayons aussi de nous retrouver pour la diffusion de matchs importants tels que la Ligue des Champions Ensuite, les joueurs du club se connaissent depuis très longtemps. En senior cette année, plusieurs jouent ensemble en ayant commencé le foot au GFC. Vous avez peut-être lu l’interview de Loic Dupeyre qui fait sa vingt-sixième saison au club… Et beaucoup d’autres suivent comme Mathieu Massarutto, Gaëtan Negro, Alex Boulanger, Jeoffrey Moutoussamy… Et même ceux qui sont partis à moment donné sont revenus comme Diego Bompa, Jordan Mbala et les autres. Et ils sont très attachés au club, ils sont amis dans la vie et sont une force sur le terrain ! C’est une belle génération qui doit véhiculer et maintenir cette convivialité qui fait partie de l’ADN du club. Seule condition importante : avoir une bonne machine à pression !

"Nous voulons absolument développer les féminines à Grenade"

L'ITW du Président - Thierry ANEL (Grenade), le foot dans le sang
Pour coller à l'actualité (malheureusement), quelle solution préconiseriez-vous en cas de non reprise du championnat ?
Il n’y aura pas de solution qui satisfasse tout le monde. La saison blanche est à notre niveau une option raisonnable car l’impact financier n’est pas majeur en cas de montée ou descente. Cependant si on fait monter les premiers sans finir, j’imagine la déception des seconds… Il faut accepter que le temps se soit soudainement arrêté : socialement, économiquement et sportivement. Sur une saison il se passe tellement de choses que rien n’est plus représentatif que le classement final. Donc considérer le classement actuel ou à mi-saison serait aussi pour moi une aberration.  Si c’est faisable, je proposerai de finir la saison 2019/2020 par exemple fin octobre et pour la saison 2020/2021 supprimer des coupes pour que le championnat puisse se faire entre novembre 2020 et juin 2021… en faisant davantage de poules par niveau avec moins d’équipes par poule, ce qui réduirait le nombre de matchs. J’ai vu que d’autres avaient le même type d’idée.
 
Qu'a-t-il manqué à votre équipe fanion classée au milieu du classement pour faire mieux ?
De la stabilité. Je pense que le groupe a eu du mal à évacuer les départs de deux personnes clés la saison dernière : Julien Duzac qui était LE buteur du club pour qui l’équipe jouait, et Luigi Patragnone, à qui les joueurs étaient et sont toujours très attachés. Malgré un bon parcours en coupe de France, l’arrivée des nouveaux coachs n’a pas pris comme prévu, et la mise en place d’un système de jeu sans Julien a été longue à venir. C’est finalement en interne que la solution s’est trouvée avec le capitaine Diego Bompa qui a pris la fonction de coach. Les joueurs se sont retrouvés pour finir sur 4 victoires consécutives dont celles à Aussonne et Cornebarrieu classé troisième lorsque nous les avons rencontrés. Finalement, on a enfin pu voir de beaux matchs et des victoires. L’équipe s’est retrouvée en se prouvant qu’elle était capable de faire des prestations abouties sans Julien ni Luigi.
 
Qu'avez-vous envie de nous faire partager au sujet de votre club ?    
J’ai déjà partagé pas mal, mais je souhaite parler du fait que nous voulons absolument développer les féminines à Grenade. Nous y travaillons actuellement pour avoir une ou plusieurs équipes l’année prochaine. Je lance alors un appel à vous mesdemoiselles et mesdames : si vous souhaitez jouer au foot ou encadrer au foot dans un club sympathique, contactez-nous ! Ensuite, nous réfléchissons aussi à proposer du football loisir afin que toute personne qui aime le ballon rond mais ne pouvant s’entraîner en semaine puisse quand même jouer quel que soit son âge et son niveau. Pour mettre en œuvre tout cela, nous avons toujours besoin de davantage de bénévoles passionnés par le football et ayant envie de s’inscrire dans le développement du club. Certes nous ne pouvons proposer de salaire, mais la satisfaction personnelle de faire évoluer le club et d’y apporter du plaisir à ceux qui jouent ne rend-elle pas riche ? Nous espérons que grâce à toutes nos actions nous pourrons obtenir une meilleure reconnaissance régionale et être récompensés d’un label. Ce serait un bel accomplissement pour tous ceux qui œuvrent dans le club depuis des années, qu’ils y soient encore ou qu’ils l’aient quitté. Pour terminer, je souhaite remercier nos partenaires qui sont nombreux car sans eux le club ne serait pas. Avec une mention particulière à la Mairie de Grenade qui cette année nous a couvert les tribunes, clôturé tout le complexe Carpenté et offert un but mobile… tout en assurant quotidiennement l’entretien des installations. Je n’oublie pas les dirigeants, les éducateurs, les joueurs le public et les parents qui sont tous la #TEAMGFC !

Recueillis par J.J.E.

Thierry Anel est à la tête de Grenade depuis cette saison. (crédit: T.A.)
Thierry Anel est à la tête de Grenade depuis cette saison. (crédit: T.A.)

J.J.E.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :