Connectez-vous S'inscrire

L'ITW du samedi - Cédric GRAVOUIL (co-président de l’E. Save-et-Garonne) : « Notre génération est exceptionnelle »

Samedi 24 Mars 2018

Dans un couple tout n’est pas toujours rose et il est souvent compliqué de s’entendre. Alors que dire d’un ménage à quatre ? C’est pourtant le pari qu’on fait Launac-Larra, Grenade, le FC Ouest et Merville pour leur formation. Et force est de constater que c’est en cours de réussite puisque l’Entente nommée Save et Garonne se retrouve en huitième de finale de la Coupe d’Occitanie. Les U15 Excellence seront confrontés à ceux du TFC, l’occasion d’une belle réunion qui servira de promotion pour cette formation qui compte sur ses talents du cru (par W.H.)


Vous êtes club de formation, expliquez-nous votre ligne directrice ?
Save et Garonne, c’est une entente de quatre clubs : Launac-Larra, Grenade, le FC Ouest et Merville FC qui a intégré l’entente cette année. Cela regroupe pratiquement neuf cents licenciés. Tous nos joueurs sont issus de l’école de foot et les U15 aujourd’hui sont le fruit de notre travail, il n’y a pas de sélection en détection par exemple. Les coaches sont pour l’instant issus de Launac-Larra, mais l’idée est de concerner tous les éducateurs qui voudront bien nous rejoindre sur le territoire de l’entente. C’est après un trou de génération que l’Entente s’est étoffée progressivement. Nous voulons que ce soit un projet pérenne. La catégorie U19 est nouvelle pour nous cette année. Ils sont beaucoup de première année et on devra réfléchir à la prochaine étape.

Vos villes devaient obligatoirement en passer par-là ?
Se réunir c’est un peu ce qui se passe partout, on n’a rien inventé. C’est essentiel en terme humain et matériel. À l’avenir l’organigramme va évoluer. Nous sommes déjà dans une constitution d’équipe d’éducateurs venus de tous horizons et expérimentés. Notre niveau c’est le District et nous ne voulons pas brûler les étapes en visant la Ligue tout de suite. Il faut prendre le temps de grandir.

Ce n’est que du positif alors ?
Les effets de l’Entente commencent déjà à se faire ressentir sur notre image : les jeunes qui quittaient le club parce que les parents pensaient qu’ils n’auraient pas d’avenir, sont en train de revenir. Certains allaient à Blagnac ou Colomiers et notre nouvelle organisation les convainc de faire le chemin inverse. Le but n’est pas d’attirer en dehors de nos territoires, mais de garder les familles d’ici.

Les jeunes sont prêts à relever leur plus gros défi jusqu'alors
Les jeunes sont prêts à relever leur plus gros défi jusqu'alors


« Une chance unique à saisir »

Un huitième de finale en Coupe d’Occitanie, c’est une performance pour vous ?
C’est une première d’atteindre ce niveau-là et nous étions déjà contents de notre phase de poule où on a gagné un jeu de maillot. Nous avons éliminé le Toulouse Métropole dans notre parcours et c’était déjà bien. Notre génération de U15 est exceptionnelle pour notre niveau. Nous avons potentiellement le talent pour aller en Ligue, mais qu’en sera-t-il dans deux ou trois ans ? Nous restons avec notre ambiance familiale pour l’instant en acceptant tout le monde, sans chercher à nous mettre de pression.

Comment avez-vous préparé vos joueurs ?
L’entraineur Nicolas Alarcon suit ces U15 depuis qu’ils ont six ans. Il les connaît donc plus que bien. L’idée c’était de ne pas jouer le match à l’avance dans les têtes. On les a préparés à ne pas arriver sur le terrain en ayant passé une semaine à l’anticiper au collège ou au moment de dormir. On n’a pas voulu leur mettre la pression et on ne leur a pas vraiment dit que des centaines de personnes seraient présentes pour assister au match. Ils ont déjà assez à penser avec un match à élimination directe face à un club pro qui est LA référence de la région, notamment en terme de formation.

Le TFC est en effet un gros morceau…
Nous n’avons pas les mêmes moyens, mais l’avantage de ce sport c’est que tout peut arriver. Tout le monde souhaite une partie honorable. Nous allons jouer pour gagner et c’est une chance quasiment unique pour eux à saisir. Nous leur avons rappelé que quand ils étaient plus jeunes, ils rencontraient déjà le TFC en U9, et ils les battaient. Alors certes, ce ne sont plus les mêmes joueurs en face, mais c’est toujours bon pour les têtes. Après, nous savons bien que dans les clubs restants en lice, nous sommes l’intrus.

Le projet du président Gravouil est parti pour durer
Le projet du président Gravouil est parti pour durer

« Pourquoi ne pas commencer une tradition? »

Ce sera un évènement pour le club ?
Les séniors de Grenade seront là, les autres catégories de jeunes aussi, et il y a eu pas mal de communication sur les réseaux, donc oui on attend une grosse ambiance. Notre sponsor a été généreux avec nous puisqu’il nous a offert des maillots pour l’échauffement pour l’occasion, sans floquer dessus que c’était spécifiquement pour ce match contre le TFC en nous disant qu’ils pourraient servir pour les quarts de finale, en petit clin d’œil. Les présidents des quatre clubs se sont réunis et ont décidé de faire de ce match une fête pour le club. À ce titre, on va réunir les U6, U7 et U9 en lever de rideau. Cela permettra d’expliquer aux parents ce qu’est l’entente et l’avenir des jeunes dans foot à 11. Le message à faire passer c’est que le foot pour les jeunes dans les environs, c’est Save et Garonne. Pas Launac-Larra d’un côté et Grenade de l’autre. Le résultat ne sera que secondaire.

Ce n’est que le début pour Save-et-Garonne ?
Cette Coupe nous permet d’être mis en lumière alors que nous en avons rarement l’occasion et c’est normal. En préformation nous sommes reconnus, mais nous ne brassons pas énormément de joueurs. Mais c’est elle qui fait qu’on en est là aujourd’hui : c’est le fruit de notre travail. Alors pourquoi ne pas commencer une tradition en atteignant ce tour, voire plus, chaque année ?

Un dernier mot ?
Je peux parler au nom de tous les présidents parce qu’on est tous sur la même ligne : nous sommes contents de ce qu’on a entrepris il y a huit ans maintenant, et nous sommes très heureux du travail fourni alors que certains pensaient qu’on allait droit dans le mur. Mais le fait qu’on soit solidaire nous a amené ici aujourd’hui sous la bannière Save-et-Garonne. Il faut en être fier. Quoi qu’il arrive il y aura beaucoup d’émotion après ce match, et j’espère que ce sera de la joie.

Recueillis par W.H.

L'ITW du samedi - Cédric GRAVOUIL (co-président de l’E. Save-et-Garonne) : «  Notre génération est exceptionnelle »

WH

Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :