Connectez-vous S'inscrire

La "Dream Team" de... Greg SORROCHE (Fontaines, Labége, L'Union)

Vendredi 24 Octobre 2014

A la demande générale elle fait son retour. Qui ? La "Dream Team" de... Dans les semaines suivantes vous pourrez retrouver celle de Romain Ellien, Nicolas Lago-Villar, Oumar Saddaoui, William Bortolucci et bien d'autres mais il en fallait pour rouvrir le bal et qui de mieux que celui ayant marqué de son passage le foot régional comme joueur puis entraîneur Monsieur Greg Sorroche. (par Dino Zoff)


Greg Sorroche a marqué notre football en tant que joueur et entraîneur.
Greg Sorroche a marqué notre football en tant que joueur et entraîneur.
Greg SORROCHE : " Réaliser sa Dream Team est loin d’être facile car j’ai eu la chance de jouer avec beaucoup de joueurs aux qualités footballistiques et humaines hors norme. Quatre groupes pourraient faire partie de cette dream team à eux seul (1999/2000 avec JL Sassus et des joueurs comme Legal, Zanini, J.Péries, Dubos, Castaing, Foltran etc.; 2003/2004 avec Fred Ouvret et les Ajas, Marshall, L.Péries, Soriano, les jumeaux De Oliveira etc.; 2006/2007 avec Steph Durin et les Testas, Bescond, Lafforgue, Godman, Moisset, etc.; 2011/2012 avec David Panis et les Manubin, Anton, Terrisse, Millet, Manach, Adèle,etc). Comme tout entraîneur, il faut faire des choix, alors je me lance en essayant de faire une équipe performante sur et en dehors du terrain (rires)"

MES GARDIENS
- Yohan COULON : " gardien complet qui représentait parfaitement la formation des Fontaines ; des qualités de leader et une capacité à te rassurer lorsque tu l’avais derrière toi ; un super mec sur , et en dehors du terrain."
- Lyes BOUDERRADJI (Rodéo) : " alias le loukoum, il comprendra (rires). Un bourreau de travail en maillot manche courte en plein hiver (jobar complet mais vous le saviez déjà) capable de parades dont lui seul a le secret et toujours prêt à lancer des paris sur un concours de péno."

MES DEFENSEURS
- Willy HOURLIAC : " une valeur sûre au poste de latéral droit, capable de débordement tel un Bernard Mendy face à Roberto Carlos, ce qui en faisait un joueur complet, tant offensivement que défensivement. En pleine reconversion, on a pu le voir chanter cet été la chanson du mondial avec Jennifer Lopez après avoir lâché le poste de directeur sportif de l’OM…plus de sosies Willy"
- Vincent CHANIER : " il débarque à 18 ans dans le groupe à Stéph Durin contre Saint-Alban…55ème minute il s’écroule, on s’inquiète tous, qu’est ce que tu as Vince ? Réponse : j’ai des crampes…18 ans défenseur central, on ne comprenait pas. Fin du match, dans le vestiaire il nous sort du sac une bouteille d’absinthe pour fêter nos premiers points en championnat…on a compris à ce moment là, le phénomène qu’on avait dans le groupe. Son ascension par la suite jusqu’en National avec Luzenac n’est que logique au regard du potentiel qu’il avait."
- Eric LINCETTO (Lagardelle) : " un monstre physiquement , dur sur l’homme et d’une grande efficacité en 1 contre 1 ; il fallait juste lui demander d’arrêter avec son jeu long, car quand tu étais six devant lui, tu avais l’impression de jouer à l’aéroport de Blagnac.  J’ai deux questions pour ses coéquipiers de Lagardelle : Il continue avec son crochet latéral extérieur pied gauche ? Sa femme continue -t-elle à lui amener sa petite poche d’après match avec ses vêtements de soirée ?"

"Il fallait juste lui demander d’arrêter avec son jeu long car quand tu étais six devant lui, tu avais l’impression de jouer à l’aéroport de Blagnac."

- Yohan LACOSTE : " le joueur, élégant à voir jouer. Une main à la place du pied avec des diagonales pied gauche millimétrées et doté d’un placement exceptionnel. Il pourrait expliquer à certains naïfs comment finir un match sans prononcer les R du mot « l’arbitre », juste énorme ,car aucun arbitre n’a jamais pris la décisions de l’expulser pour ça."
- Matthieu FILIOL : " lui c’est la belle histoire. Nos pères ont joué ensemble il y’a plus de 40 ans à l’UST, et on s’est connu lors de la saison 2006/2007 ; aujourd’hui c’est comme un frère, et aussi le parrain de mon fils. Physiquement, il t’arrêtait le CD du Vameval à te dégoûter, mentalement un vrai leader, il ne lâchait rien du début à la fin, et arrivait à faire avancer l’équipe dans son sens, faut dire quand on connaît son père, on comprend mieux pourquoi il a ces qualités. Par contre, sur cette saison là ,c’est vrai qu’on avait eu du mal à marquer sur ses centres avec son 46 et ses pieds en forme de croissant (rires)"

MES MILIEUX 
- Laurent GOUAZE : " c’est juste le plus fort  avec qui j’ai eu la chance de jouer aux Fontaines. Ballon au pied , la classe, là où d’autres auraient paniqué, lui était d’un calme et d’une sérénité incomparables. Le joueur complet, d’ailleurs ce n’est pas un hasard si il a été pro. Et même par rapport à cela, il était au dessus des autres car il était d’une gentillesse et d’une humilité exceptionnelles. Il n’ y’ a qu’une seule fois ou je l’ai vu s’énerver lors d’un match bouillant à Colomiers. Il est allé nous mettre un ippon à Badaracco, juste mémorable."
- Christophe SANSSUS (entraîneur U17 Colomiers) : " on ne présente plus Santa. Footballistiquement son CV parle pour lui. Humainement, fantastique à l’image de Lolo, il m’a apporté beaucoup. Je suis reconnaissant envers lui car il  m’a aidé professionnellement, à une époque ou on ne se connaissait pas encore énormément. D’ailleurs quand tu veux tu passes à la maison avec Willy Pitbull."
- Jérôme JAU : " avec jéjé on a rigolé sur et en dehors du terrain. Jouer avec lui en six était un plaisir car tu savais que s'il devait te mettre un ballon, ce serait une offrande. Il jouait juste et  était très propre dans le jeu. Il ferait du bien à plusieurs équipes de la région, mais il a opté pour prendre la succession à Cruchot dans la gendarmerie nationale et visiter Haiti. Passe le bonjour chez toi."
- Franck CHECARRELI : " les plus jeunes ne le connaîtront pas, mais les anciens savent de qui je parle. Je l’ai connu à Labège Escalquens.S'il avait donné plus d’importance au football, il aurait été surement pro, mais sa simplicité et son humilité ont pris le dessus sur l’ambition. A l’image de mes 3 autres milieux de terrain, tu savais que si' il te donnait un ballon, ce serait un caviar. Un joueur complet."
- William STEFENEL (L'Union) : " encore en activité , il a fait mon bonheur en tant que coach et coéquipier à l’union. Je pense qu’il va continuer à faire le bonheur de ce club car il n’a pas encore montré l’étendue de son talent. Il sait tout faire , à lui maintenant de le faire de manière plus régulière. Je le remercie au passage car c’est un des deux premiers joueurs à avoir accepté de me suivre avec l’Union il y’ a trois ans."

"Ses mollets étaient l’équivalent de mes cuisses. Une force de la nature, tu lui mettais le ballon dans les pieds, personne ne pouvait lui prendre et devant le but un tueur."

Albertini Sorroche et Inzaghi Fontan. De veilles gloires de notre foot régional
Albertini Sorroche et Inzaghi Fontan. De veilles gloires de notre foot régional
MES ATTAQUANTS 
- Vivian FONTAN (St-Gaudens) : " ses statistiques parlent pour lui. Le buteur par excellence, opportuniste, un brin égoiste, et d’un sang froid face au but, énorme. Tu savais qu’il pouvait te débloquer la situation à tout moment. J’espère que tout se passe bien dans ta nouvelle vie commingeoise."
- Stéphane RIVES : " il débarque à Labège en équipe 2, deux mois plus tard il est titulaire indiscutable en une. Il allait à 10000 (oui j’emploie le passé, on sait pourquoi Stéph ), il n’avait pas de rate d’ailleurs plus chiant pour les défenseurs car il te harcelait constamment. S'il avait converti juste le quart des occasions qu’il se créait, il aurait joué plus haut, plus longtemps, mais je suis sûr qu’aujourd’hui il se rend compte que son poste était latéral droit (rires)"
- Léo G'BIZIE (le frère de Jean Marc avec qui j’ai joué, et qui a été mon coach au Toulouse Fontaines) : " je débarque à 17 ans dans le groupe de la DH de Labège Escalquens et je me retrouve à courir derrière lui. Ses mollets étaient l’équivalent de mes cuisses. Une force de la nature, tu lui mettais le ballon dans les pieds, personne ne pouvait lui prendre, et devant le but, un tueur. Je me rappelle d’un doublé qu’il met à Carbonne (centre de la gauche, il nous met une reprise de volée pied droit ; on le lance dans la profondeur, il fait feinte de frappe, petit pont sur le déf central, enchaîne d’un piquet sur le gardien) rien à rajouter."
- Gregory ROBERT : " le mec le plus efficace que j’ai eu à L'Union sur mes 3 ans, et le second à m’avoir suivi avec Will dans ce projet. Merci Grégo et au passage bon anniv. Il ne doute jamais : sa plus grande force. Il fait ce qu’il dit. Il a beau rater un face à face sur un piqué, il le tente à nouveau et le réussit. C’est juste dommage qu’il soit aussi performant sur un terrain qu’en soirée."

MON STAFF 
J’ai appris de la majorité des entraîneurs que j’ai eus, mais là aussi j’ai du faire un choix
- Pierrot DORSINI : " c’est à lui que je dois tout, il m’a fait confiance très tôt et m’a intégré rapidement au groupe senior dès l’âge de 15 ans. Il m’a permis de progresser rapidement avec des supers joueurs notamment à Labège Escalquens, puis il m’a envoyé aux Toulouse Fontaines. Merci pour tout."
- Freddy OUVRET (entraîneur de St-Jo) : " c’est celui qui aux Fontaines a été capable de tirer le meilleur de moi même. Il a cette capacité à te transcender. Je sais que certains n’apprécient pas son discours, car tu peux passer de meilleur joueur du match à un joueur fantomatique , d’ailleurs pour les joueurs de l’union c’est de lui que je tiens l’expression : t’es un mort depuis un déplacement à Onet le Château, il s’en rappellera ; mais son mode de communication m’avait permis de faire enfin une saison complète sans soucis physiques."
- David PANIS (entraîneur de L'Union) : " on n’est pas toujours d’accord sur tout, notamment dans la gestion humaine, mais il m’a fait progresser malgré tout dans ce domaine. Il a relancé ma fin de carrière footballistique en me permettant de prendre à nouveau du plaisir à l’Union tout en me faisant basculer progressivement dans le rôle d’entraîneur. Je lui suis entièrement reconnaissant car il m’a toujours aidé en se fiant à ce qu’il y a derrière la carapace, plutôt qu’en s’arrêtant sur le paraître."

MES DIRIGEANTS 
Je ne peux pas tous les citer, car ils sont nombreux, mais je les remercie car pour une grande majorité bénévoles, ils arrivent à te donner de l’importance le temps d’un match en s’occupant de toi, et en te mettant dans les meilleures conditions pour être performant .J’en ai donc choisi deux :
- Jacquo SUDRIEZ : " je crois que de tous, c’est un des rares qui malgré une contre performance a toujours eu un mot  positif pour les joueurs ou l’équipe. C’est ce qui pour moi le démarque des autres qui pouvaient par moment sortir la tronçonneuse…(rires)"
- Mon PERE : " il m’a transmis sa passion et ses valeurs pour le football qu’il continue de cultiver en accompagnant les U19 du TFC. Je l’en remercie. J’ai essayé de les respecter en tant que joueur, et en tant qu’entraineur. "

Pour finir cette dream team, trois personnes sont parties bien trop tôt et je voulais leur rendre un hommage : Jacky CONCHOU ( président passionné de Labège qui m’a donné l’opportunité de jouer avec des anciens professionnels comme Béto marcico, Jean-Luc Sassus, Laurent Sachy et Bernard Ferrer) ; Georges VAN STRAELEN (coach de la DH de Labège escalquens puis ensuite au TFC) et LULU dirigeant passionné des Fontaines.

La "Dream Team" de... Greg SORROCHE (Fontaines, Labége, L'Union)


Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :