Connectez-vous S'inscrire

La "Dream Team" de... Jaouad LAQSIL (Blagnac, Fontaines, Rodéo, Beauzelle, Mirail, Girou)

Samedi 11 Mai 2013

A 38 ans, il est le joueur le plus expérimenté encore en activité dans notre élite régionale. Jaouad Laqsil fait encore les beaux jours du Girou et bien des misères aux défenses adverses. Ce fou de ballon rond, actuellement en convalescence n'a pas dit son dernier mot... De Blagnac là où tout à commencer au Girou, il a marqué toutes les saisons et les clubs qui ont la chance de l'avoir sous leurs couleurs. Après un long temps de réflexion, il a réussi à sortir de ces 20 années de carrière son équipe rêvée mais ce fut dur... (Par Dino Zoff)


Jaja n'a pas encore fini de lever les bras pour fêter ses buts...
Jaja n'a pas encore fini de lever les bras pour fêter ses buts...
Jaouad LAQSIL : "Comment voulez vous que je sorte une équipe de ces 20 ans de carrière. J’ai modestement eu la chance de côtoyer pas loin de ce qui se fait de mieux en matière de football dans la région, des joueurs du passé mais aussi quelques joueurs d’avenir. J’aurais pu sortir une équipe rêvée dans tous les clubs où j’ai joué. A Blagnac avec des coaches tels que Didier Salles, Mellano, Barthet, Lugo, Lopez, des joueurs tels que Garrigues, Bernaras, Bouvier, Julia, Bédé, Delplace, Cerutti, Garcia, Cantagrel, Jehanno, Larrieu, Canto Rodriguez, Guirado, Pillon... Aux Fontaines avec des coaches comme Ivansic, Magnoler ou Ouvret et avec des joueurs comme Moins, Gbizié, Bazzo, Bouglé, Cazemages, Steckerman, Mbongo, Montaut. Au Rodéo avec des Lavat, les freres Zaillel, les frères Benallou, Lakehal, Pégot, Messaoudi, Frange, Belqas au Mirail aussi avec les Diakité, les frères Benmimoun, les petits Benyamina et Benfodil, les frères Haouli, les frères Baghdad, Bettayeb, des phénomènes de la création ou au Girou également avec les Braunwart, Tchaggeny, Baux, Tamby, et compagnie y'a du lourd aussi. Sans oublier les autres coaches qui m’ont aussi marqué comme Desrousseau, Stebig et même Darchy malgré sa jeune expérience, ils ont contribué au fait qu’à presque 38 ans j’ai continué à jouer avec passion encore à un bon niveau. J’ai du mettre quatre heures pour composer cette équipe tellement c’est compliqué, désolé pour tous ceux que je n’ai pas pu cité."

LES GARDIENS
- NIFLORE Cédric
(Rodeo-Bulgarie) : "Lui c’est mon pote, qui a accepté de coacher la PH du Mirail avec moi puis qui a rechaussé les crampons pour nous aider à monter, en plus d’être très attachant et très fidèle en amitié. C’est un véritable extraterrestre dans les buts, champion du Monde -17 ans, il est vraiment passé à coté d’une carriere à la Fabien Barthez."
- ELLIEN Romain (Girou) : "Surprenant gardien que ce «Samy ( Scoubidou)» ou «Le Prince de Lu» comme il est affectueusement surnommé au Girou, c’est un gardien qui n’a pas de style particulier, zéro dégaine mais qu'est ce qu’il est impressionnant d’efficacité ! Au début je croyais qu’il avait une chance de cocu monstre mais à force, j’ai du me rendre à l’évidence qu’il était fort tout simplement ."

LES DÉFENSEURS
- DEBU Jean Christophe
(entraîneur U19 TFC) : "Il a débarqué du jour au lendemain à Blagnac en provenance du Bastia d’Antonetti, moi jeune joueur formé à Blagnac j’étais fan. Une grande sérénité sur le terrain, je passais plus de temps à l’admirer qu’à lui proposer des appels tellement il était impressionnant de facilité. Un grand Monsieur qui aimait passer du temps surtout lors des longs déplacements à nous conseiller et à nous canaliser les jeunes fougueux de 20 ans que l’on était à l’époque ."
- MARTY Nicolas (Girou) : "Déjà coéquipier aux Fontaines et maintenant au Girou depuis deux saisons. C’est tout simplement le meilleur libéro du championnat, un sens du placement et de l’anticipation impressionnant, il est complet à tous les niveaux et a vraiment un esprit de compétiteur à en gifler plus d’un !"

"Il aurait du être pro lui aussi sans une expulsion stupide à 25 ans alors qu’il était suivi par Mombaerts dans les tribunes venu pour lui."

- RAHAL Hassan (Blagnac, Fontaines) : "Hassan, c’est l’élégance à l’état brut, sur et aussi en dehors du terrain. Il aurait du être pro lui aussi sans une expulsion stupide à 25 ans alors qu’il était suivi par Mombaerts dans les tribunes venu pour lui. Il a aussi été ensuite un capitaine ! Il a pris le brassard partout où il est passé quelques matches après son arrivée tellement cela s’imposait, c’est l’un des meilleurs défenseurs central de ces dix dernières années dans la région, une preuve : il est dans l’équipe révée Foot31, 8 fois sur 10..."
- ZOLA Giorgio (Rodeo, Castanet): "Giorgio c’est un roc, à l’époque du Rodéo, fallait se lever très tôt pour le bouger sur son coté. L’attaquant n’y restait pas longtemps, et pourtant c’est abusé comme il est gentil."

LES MILIEUX
- GOUAZE Laurent (Fontaines) : "On le surnommait "Monsieur une seconde" . Il voyait le jeu en une seconde avant nous tous, obligé de le citer car c’est le meilleur joueur avec qui j’ai eu la chance de jouer, un grand monsieur en dehors également."
- BENYAHIA Jamel (Mirail) : "1m95 110 kilos ! Si il n'avait pas été très tôt chef d’entreprise, il aurait été professionnel et même il aurait pu jouer au Stade Toulousain tellement c’était un monstre physique de puissance. Je l’ai vu mettre des dizaines de buts à la Jonah Lomu, traversant tout le terrain, balançant tout joueurs venant au contact, un bulldozer qui fait vraiment peur sur un terrain mais qu’est ce qu’il est gentil en dehors."
- RAZOUK Mehdi (Blagnac) : "On a joué ensemble des poussins à la CFA ensemble, il a été un moteur pour moi, doté de qualités naturelles au dessus de la moyenne dans chaque catégorie. Dommage qu’il ait eu un probleme aux genoux l’obligeant à arrêter sa carrière bien trop tôt. Quand il avait 20 ans c’était le Zidane de la CFA associant l’élégance technique à la justesse et l’efficacité"
- MAKOURI Mehdi (Girou) : "Le pilier emblématique du Girou, le meneur d’hommes, le capitaine, le soldat, le raleur, le chambreur, le philosophe aussi avec ses sms. J’ai eu la chance de vivre au quotidien les deux dernières saisons du Girou et je peux témoigner que Mehdi c’est du très très lourd dans la vie de ce groupe, dans ce vestiaire, ce terrain, ce club house, c’est une véritable locomotive infatigable, increvable qui entraine tout l’effectif avec lui, il est impressionnant dans bien des domaines, il faut le dire."
- FADIL Khalid (Rodéo-Foix) : "Lui c’était et il joue encore le Ronaldinho de la région. Quelle classe il avait au milieu de terrain, passements de jambes, flip-flap c’était trop le haut niveau ce joueur. Humainement très attachant, il était d’une rare simplicité dans la vie de tous les jours"
- LAQSIL Morad (Blagnac-Beauzelle) : "Ahmed Ait Ali, Philippe Magnoler et Hervé Desrousseau ses seuls coachs en séniors peuvent en témoigner, mon frère qui a arrêté sa carrière après un vilain tacle à Lunel en CFA à même pas 20 ans avait le double de mes qualités. Une technique, une vision et un sens de l’anticipation largement au dessus de la moyenne, il savait tout faire avec un ballon, un véritable phoque de cirque quand il commençait à jongler, hallucinant de maitrise."

Avec le Rodéo, Jaja et nombreux coéquipiers de son équipe rêvée ont tout gagné...
Avec le Rodéo, Jaja et nombreux coéquipiers de son équipe rêvée ont tout gagné...
LES ATTAQUANTS
- RAZOUK Haffid (Blagnac) : "Mon compère d’attaque à Blagnac de 20 à 25 ans... A presque 40 ans il met encore but sur but en DHR-DH, imaginez donc 15 ans en arrière : çà allait très vite ! Avec son frère Mehdi, on se trouvait les yeux fermés."
- MOKHTAR ZAZOU Abdélah (Rodéo-Carcassonne) : "Alors lui c’est simple, il a joué que deux saisons dans la région et il a violé les championnats de DHR et DH à lui tout seul. Je pourrais dire que j’ai joué au coté d’un phénomène qui nous a fait du 25 buts 10 matchs en DHR et du 25 buts 15 matchs en DH sans compter les passes décisives. Il avait besoin de personne, il se récupérait les ballons tout seul et chevauchées-buts. Il a par la suite monté un club de quartier avec des potes du coté de Carcassonne qu’il a fait monter jusque en DHR avant de fusionner cette année en DH, un véritable phénomène ce type."
- FRECHOU Benoit (Girou) : "Je ne vais pas trop en dire sur Benoit sinon le D.S du Girou va m’en vouloir. Benoit, c’est le niveau au dessus. Il n’a pas encore pris pleinement conscience de son potentiel, il possède une marge de progression énorme notamment mentalement. J’ai kiffé passer ces deux dernières saisons avec lui car c’est quelqu’un de très attachant qui a toujours été à l’écoute de mes modestes conseils."

MES ENTRAINEURS
- AIT ALI Ahmed (Blagnac-Colomiers) : "Le premier coach à m’avoir fait entièrement confiance pour faire de moi son attaquant numéro un en CFA2. J’ai grâce à lui réalisé ma meilleure saison. Il savait analyser et exploiter le potentiel maximum de chaque joueur de l’effectif. Cette année 2001 de CFA2 à Blagnac est gravée dans toutes les mémoires des joueurs et du nombreux public blagnacais qui nous suivait. Félicitations à lui pour sa récente montée en National avec Colomiers"
- KOURAK Aziz (Rodéo) : "Il a crée ce club avec son frère Ali il y a 16 ans pour 13 titres de champion, club atypique qui est comme le Barçà «Plus qu’ un club » avec des valeurs fortes très nobles qui dépassent le cadre du football. Il est le Mourinho de la région, certains peuvent penser qu’il ne connait pas grand chose au football mais je peux vous assurer qu’il en maitrise tous les paramètres. Une gestion humaine et une préparation physique et mentale inégalées dans le monde amateur. Je suis certain que la plupart des professionnels n’ont jamais connu une telle intensité lors de certains speeches d’avant match, mémorables !"

"Il pourrait être consultant «des Spécialistes» sur canal tellement c’est un garçon puant le football"

MES DIRIGEANTS
- SALLES Sébastien (D.S Girou) : "Appeler un joueur de 37 ans pour venir renforcer une équipe en tête de la DHR, beaucoup ne l’aurait pas fait, lui, y a cru . Il pourrait être consultant «des Spécialistes» sur canal tellement c’est un garçon puant le football dans ses analyses d’avant match et à la mi-temps."
- SADKI Adil (Mirail) : "Ex vice président du Mirail, il n’a pas hésité lors de la démission de l’ancien coach en cours de saison à me confier le coaching de la PH alors en mauvaise posture. Une expérience très enrichissante humainement et couronnée de succès avec le maintien à la clé et un titre de Champion PH la saison suivante, un vrai passionné de football à l’ancienne"

MON STADE
- LES RAMIERS (Blagnac) : "Le vrai stade historique du Blagnac FC, situé au cœur du village, prêt du clocher c’était l’âme du club. Celui-ci y a d’ailleurs perdu quelques unes de ses valeurs lors du déménagement à Andromède. J’y ai vécu toutes les émotions du footballeur de 6 à 26 ans, à en pleurer quand j’y repense."

JAOUAD LAQSIL
Né le 29 septembre 1975 à Toulouse
1m82 - 76kg
Poste : attaquant
Parcours :
Joueur : Blagnac, Fontaines , Toulouse Rodéo, H24 Foot Entreprise, Beauzelle, Le Mirail, Le Girou (depuis janvier 2011)
Entraîneur : Le Mirail.


Catégories | Les News | Mercato | Dream Team | Tapis Rouge | Flash Back | Gants d'Or & Buteurs | Arbitres | Immersion/Aparté | FootpyTv | Divers


Dans la même rubrique :