Connectez-vous S'inscrire

Ligue - Un nouveau PRÉSIDENT, cette fois c'est sûr !

Mercredi 3 Octobre 2018

On s'était quittés fin juin sur une double assemblée qui restera tristement dans les annales de notre Ligue de Football d’Occitanie. L’une, dans la matinée, qui ne s’était finalement pas tenue, faute de quorum suffisant. L’autre, dans l’après-midi, qui avait mis en lumière toutes les tensions du moment, sans qu’un nouveau président puisse être élu. Sous l’impulsion de la FFF et de la LFA qui veulent fermement tourner la page, un autre candidat vient d’être désigné... et ce n’est pas un inconnu ! (par Gilius Galinierus)


Lors de sa réunion du 19 juillet dernier, le Comité Exécutif (ComEx) de la Fédération Française de Football n’a pu que constater la situation de blocage de gouvernance de notre Ligue. Même si aucun représentant de la FFF ou de la Ligue du Football Amateur n’était présent à Muret ce fameux 30 juin, nos instances fédérales ont été informées dans les moindres détails du déroulement houleux des débats et du rejet de la candidature de Guy Glaria au poste de président de la Ligue de Football d’Occitanie (il n'avait recueilli que 38,74% de suffrages positifs). Le ComEx a donc expressément demandé à notre Ligue de convoquer une réunion de son Comité de Direction avant le 24 août pour « identifier de manière consensuelle un autre candidat que celui déjà présenté et de le soumettre à l’assemblée de la Ligue ». Si cette demande n’était pas suivie d’effet, « l’élection d’un nouveau Comité Directeur s’imposera ». Et de rajouter : « Afin de garantir le bon déroulement de l’ensemble de ces démarches, le Comité Exécutif confie dès à présent à la LFA, en la personne de Vincent Nolorgues, appuyé par les services de la FFF, la responsabilité de les superviser. À partir du moment où la Ligue disposera d’une nouvelle gouvernance, elle touchera les aides et subventions fédérales auxquelles elle a droit ». En d’autres termes, une forme de tutelle sans dire le mot…

Écarté en février dernier, Jean-Claude Couailles revient sur le devant de la scène

Trois mois après la double assemblée de Muret qui va longtemps marquer les esprits, certains diront : tout ça pour ça ! (crédit: footpy)
Trois mois après la double assemblée de Muret qui va longtemps marquer les esprits, certains diront : tout ça pour ça ! (crédit: footpy)
Cette pression financière (NDLR : le gel des subventions fédérales avait déjà été annoncé par Noël Le Graët fin juin) et la menace de provoquer de nouvelles élections ont été efficaces. Malgré un retard de quelques semaines, la désignation d'un nouveau candidat a pu intervenir le 16 septembre, à Narbonne. C’est Vincent Nolorgues, vice-président de la LFA et donc chargé d’une mission de supervision de notre Ligue, qui a pris les rênes de cette réunion du Comité de Direction de notre Ligue. Une seule candidature y a été présentée, celle de Jean-Claude Couailles, président du district de Haute-Garonne. Une autre candidature, celle de Raphaël Carrus, président du district du Tarn, a pourtant été évoquée par Michel Charrançon en début de séance. Mais, problème, il n'était pas présent pour le confirmer et ne s'était pas formellement déclaré avant la réunion... Ce qui a d'ailleurs obligé Vincent Nolorgues, un brin agacé par ce énième rebondissement, d'indiquer avoir été en contact avec le président du district du Tarn et qu’à aucun moment ce dernier n'avait fait acte de candidature alors même qu’il avait été destinataire de la convocation à cette réunion dès le 6 septembre. Cette fois, à l'inverse du vote du 17 février au cours duquel Guy Glaria avait été choisi aux dépens de Jean-Claude Couailles pas d'opposant face au président du district de Haute-Garonne qui réussit à obtenir une adhésion plus grande avec dix-sept voix pour (quatorze en février), douze contre et une abstention. Maintenant officiellement désigné, sa candidature devra être présentée au suffrage des clubs lors de l'assemblée d'hiver, prévue le 3 novembre à Lattes, dans l'Hérault. Et disons-le tout de suite, il sera le nouveau Président de notre Ligue. Pas trop de suspense sur ce point compte tenu des rapports de force dont nous avons régulièrement parlé sur Footpy (et dont la démonstration a été faite à Muret lors des différents votes). Il occupera le poste jusqu'aux prochaines élections de 2020, avec un Comité de Direction inchangé durant cette période (avec l'intégration d'un nouveau membre qui doit être élu en même temps, pour remplacer le poste vacant faisant suite à la démission de Paul-Bernard Soucasse fin 2017). Que feront les uns et les autres à partir de là ? Difficile de le prévoir. On évoque en tout cas de probables démissions parmi ses plus farouches opposants au sein du Comité de Direction. Quoi qu'il en soit, les problèmes de fond ne seront pas réglés d'un coup de baguette magique et il devra y avoir un important travail pour tenter de recoller les morceaux... pour le bien des clubs.

Par GG
giliusgalinierus@footpy.fr

La candidature de Jean-Claude Couailles sera soumise au vote de l'assemblée d'hiver pour qu'il succède à Maurice Martin, décédé l'an dernier (crédit: footpy)
La candidature de Jean-Claude Couailles sera soumise au vote de l'assemblée d'hiver pour qu'il succède à Maurice Martin, décédé l'an dernier (crédit: footpy)

Gilius Galinierus

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :