Connectez-vous S'inscrire

N3 - BALMA prend son destin en mains aux dépens du RODÉO !

Mercredi 20 Mars 2019

Quand débute la saison fin août on pense qu'on a largement le temps. Puis on s'aperçoit que finalement non on n'a pas le temps puisque mi mars est déjà là et qu'il ne reste plus que huit matches. Y a-t-il une logique ? Si vous la connaissez éclairez ma lanterne svp. On trouve à égalité de points deux formations qui depuis le début du championnat ont un parcours diamétralement opposé.


D'une part Balma qui en six journées n'avait pas connu le succès (sauf erreur de ma part), les Toulousains qui sont restés invaincus pendant très longtemps de l'autre. Quoi qu'il en soit les deux équipes sont au fond du classement luttant pour ne pas descendre. Ce sera compliqué jusqu'au bout parce que les Toulousains n'ont aucune profondeur de banc, un effectif très, très juste mais aussi ne montrent pas une réelle envie de se surpasser les uns pour les autres. Le président Kourak doit regretter que ses joueurs n'aient pas sa hargne et sa grinta. Un dixième de son énergie suffirait amplement mais ce pourcentage ne semble même pas arriver jusqu'à eux. Pour un homme qui s'est investi corps et âme dans le club qu'il a créé (avec feu son frère Ali) qu'il doit être frustrant de constater que certains des joueurs rémunérés ne soient pas capables de se rebeller, de se "battre" !!! Nul besoin de lire dans les cartes pour comprendre que cela devient de plus en plus compliqué et que la rétrogradation est possible. Quant à Balma c'est la régularité qui fait défaut. Si la formation est capable de réitérer le même genre de prestation qu'à Robert Barran l'avenir peut s'éclaircir, seulement si...
Le Balmanais ont globalement dominé la partie. Pratiquement aucune occasion franche, ni d'un côté, ni de l'autre, ce qui fait que les deux gardiens n'ont quasiment rien eu à faire. Avant le début du mach je discutais avec Julien Nat venu observer un des arbitres assistants. Après la réfection de la pelouse et un arrêt d'environ deux ans sur le complexe Robert Barran le terrain est dur, très dur comme l'apprendra à ses dépens Fabien Rodriguez obligé de sortir prématurément après une chute au cours de laquelle sa hanche a "rendu l'âme". À part beaucoup de mouvements vains  pas grand chose à se mettre sous la dent. Peut-être une tête de Laubier trop croisée ou un centre de Reda Aouada facilement captée à deux mains par Antony Rivière qui a purgé sa suspension ubuesque suivie d'une autre tête de Bakayoko Messemo un poil trop haute. Un nul sans but à la pause tout à fait naturel.

Balma prend le taureau par les cornes

En même temps sans grand mal tant les Toulousains ne donnent pas de signes de rébellion. Diaby frôle le poteau gauche puis un tir de Matumona est lui aussi trop enlevé. Une faute de Aouada sur Braggiotti déclenche un penalty et un deuxième carton jaune synonyme d'expulsion qui provoque la colère du président : "offrez leur la victoire, on est faibles." Transformation aisée de Mamadou Camara. Toujours aussi peu d'opportunités franches et d'intérêt pour être obliger à être vraiment attentifs. Alors que les locaux poussent d'une manière totalement anarchique, faible et stérile Laubier perd un face à face devant Morris qui maintient un semblant de suspense. Dans le temps additionnel à l'issue d'un contre rapide, Camara clôt tout angoisse en s'offrant un doublé facile et décisif. À l'issue d'un match qui n'a pas soulevé l'enthousiasme Balma fait une belle opération qui conjuguée au succès de la réserve du TFC à Mende lui permet de revenir dans la course au maintien, dans laquelle on est fort surpris de trouver le Touloue Rodéo. Tarbes est maintenant distancé de cinq unités. Sept formations séparées de seulement six points (TFC B, Fabrègues, Agde, Beaucaire, Balama, Mende et Toulouse Rodéo) cela augure une fin de championnat stressante pour tous pendant laquelle la prise de la moindre miette va revêtir une importance cruciale.

Par BM


LES RÉACTIONS 
Mélanie BRICHE (entraîneur de Toulouse Rodéo) : "pas un joli match en soi"
"Au niveau des occasions de part et d'autre on ne peut pas dire que les gardiens aient fait.... ils n'ont pas eu de travail. Le penalty, honnêtement de là où je suis je n'ai pas vraiment de réponse là dessus, bref il y a penalty. On se retrouve avec un joueur en moins, on essaie de revenir au score au plus vite,et, soit c'était un à un soit deux à zéro. On s'est mangé un contre. C'était un match assez rugueux des deux côtés, pas trop de jeu de part et d'autre non plus. C'était vraiment une rencontre couperet de maintien entre deux équipes qui venaient chercher la victoire. Pas un joli match en soi."

Fabrice DUBOIS (entraîneur de Balma) : "c'est difficile d'être à fond tous les weeks-ends"
À ma remarque : "Au delà des trois points et de la bouffée d'oxygène je suppose que c'est le comportement de ton groupe qui a dû te plaire ce soir" a répondu : "c'est uniquement ça, On ne peut pas se permettre d'être à cinquante pour cent, à soixante pour cent, même à cent pour cent cela ne suffit pas quelquefois cette année.  Donc si on ne fait pas plus d'efforts à chaque fois, si on n'est pas irréprochables tout le temps et si notre état d'esprit n'est pas au maximum, il faut le tenir maintenant. C'est difficile d'être tout le temps comme ça, à fond tous les weeks-ends il a des moments où on le paie. Nous étions sur deux matches joués à dix on fait beaucoup d'efforts pour tenir deux zéro/zéro contre Alès et à Mende puis on l'a payé en première période contre Blagnac. On doit remonter le degré d'exigence et on aller chercher la continuité. De toute façon on a huit finales." 

Les joueurs de Briche plongent dans la zone rouge
Les joueurs de Briche plongent dans la zone rouge

LA FEUILLE DE MATCH
National 3, groupe H, dix-huitième journée
Samedi 16 mars, dix-neuf heures
Toulouse, stade Robert Barran
TOULOUSE RODÉO / BALMA 0-2 (MT 0-0 )
Arbitre : M Nicolas Huguet, assisté de MM Mathieu André et Bernard Laybats
Délégué : M Fabrice Ponchel 
Buts : Camara (67e sp, 90e+1) pour Balma
Avertissements : Aouda (35e), Viltard (80e) à Toulouse Rodéo - Laubie (78e) à Balma
Expulsion : Aouada (67e, deuxième jaune) au Rodéo

TOULOUSE RODÉO :  Morris - R. Aouada, Adjei (cap), Aggoun, Viltard, Bakayoko Messemo, Mediene, H. Matumona, Slimani, S. Keita, Rémil (Asamoah,86)
Non entrés : Bou Korbaa, I. Sidibé 
Entraîneur : Mélanie Briche
BALMA : Rivière- Hatime, Cavallié (cap.), Delheure, Cherfa, Barthie Fortassin, F. Rodriguez (Laubier,17), M. Camara, Braggiotti, O. Diaby S.Cissé (61), Ed Dahabi
Non entrés : Fauqué, Nzé 
Entraîneurs : Fabrice Dubois, Christian Gachassin


Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :