Connectez-vous S'inscrire

N3 - Daniel ADJEI (Rodéo) : « Je suis fier de ne pas être parti comme un lâche... ».

Dimanche 23 Décembre 2018

Capitaine du Rodéo, Daniel Adjei apporte une expérience de qualité à l'équipe toulousaine. Passé par les Pradettes, les Fontaines et Tarbes, ce latéral de vingt-sept ans se verrait bien monter en régime avec son club et relever de nouveaux défis.


Les Pradettes, les Fontaines, Balma et le Rodéo, il y a une certaine régularité géographique dans les choix de tes clubs, sauf avec Tarbes. Pour quelles raisons les as-tu rejoins à l'époque ?
J'ai rejoins le Tarbes PF pour intégrer leurs U18 Nationaux. À l'époque, c'était le seul club en capacité de me proposer un tel niveau en U18. À côté j'ai réalisé mes études là-bas. J'ai ensuite intégrer l'équipe de CFA pendant deux saisons.

Donc ensuite Balma puis le Rodéo depuis cinq ans. Comment ça se passe au Rodéo ?
Je m'entends très bien avec le coach, nous partageons les mêmes valeurs, comme avec le président. L'année dernière j'ai récupéré le brassard de capitaine.

L'entente est si bonne que tu as changé de poste au passage, comment évolue ce changement ?
À la base je jouais ailier gauche mais depuis quelques saison au Rodéo je joue également latéral gauche. Au départ ça me manquait de jouer offensivement, mais après, ça ne change pas tant que ça car notre système de jeu nous fait beaucoup monter sur les côtés. Maintenant, je n'ai pas vraiment de préférence. Il y a davantage de travail défensif. Là clairement, je n'ai pas le temps de marcher comme on peut le faire parfois en tant que milieu de terrain. Il faut rester concentrer.

Quelles valeurs essayes-tu de défendre sur le terrain ?
Je pense que c'est important de tous rester solidaires et de travailler l'un pour l'autre. Dans ma tête je me dis que l'on peut passer à côté d'un match, ça arrive, mais pas dans la combativité. Il faut toujours avoir envie de bien faire et se battre. Après bien sûr, ça arrive de manquer un contrôle, un centre ou une occasion. Mais en général si on y est dans la combativité ça peut compenser les erreurs techniques.


Aimerais-tu accomplir des rêves sur le plan footballistique ?
Là, j'ai vingt-sept ans, je suis marié, j'ai une petite fille avec sa sœur qui arrivera en février donc je pense rester dans les alentours. Ça me semble plus judicieux. Après moi, tant que je reste dans la région, ça ne me dérange pas. J'ai fait plusieurs clubs ici, et je connais pas mal de coachs du niveau N3 de la région. Je n'ai pas derrière la tête de quitter la région.

Donc si un club de la région te proposait un défi N1 ou N2 ça te brancherait ?
Oui, tant que le niveau est bon ça me prend. J'aime bien relever les défis. Après, je ne veux pas forcément quitter le Rodéo. Ça ne me gênerait pas de tenter la N2 avec eux. Je reste tout de même un compétiteur et j'aime bien relever les défis. Avec le Rodéo, lors de ma première saison, nous avons connu une décente en DH (R1), j'aurais pu retourner à Balma. Mais je ne me sentais pas de partir après un échec. Je le sentais comme une trahison. Je me sentais redevable de remonter le club en CFA2 (N3). Derrière, nous avons fait une très bonne saison, avec un trente-deuxième de finale de coupe de France. Aujourd'hui, j'en suis fier de ne pas être parti comme un lâche et j'ai la reconnaissance qui suit via mes bonnes relations avec le président et mon brassard de capitaine.

Cette descente n'a-t-elle pas permis un renouveau ?
Oui je pense. Nous avons changé l'effectif à quatre-vingts pour faire une super saison. De là, nous avons gardé l'ossature du groupe et chaque année il nous suffit de la peaufiner pour faire de belles saisons.

Quel jugement portes-tu sur la saison actuelle du club ?
Cette saison, nous l'avons très bien commencée en restant invaincu un bon moment. Malgré les trois points de pénalités infligés au début de la saison, ça ne nous a pas empêché de bien nous classer. Lors du match de Coupe de France contre Canet où nous finissons à neuf, nous avons perdu des joueurs importants de l'équipe. Ils ont été suspendus quatre matchs. Du coup derrière, ça nous fait beaucoup de changements, nous avons tout de même fait de bons résultats en battant le TFC notamment. Mais je pense que nous avons essayé de boucher les trous comme nous le pouvions et nous avons laissé des points en route. Du coup, nous sommes retombés dans le milieu du classement. À côté de ça, nous travaillons avec les deux groupes mélangés aux entraînements équipe réserve et équipe première. L'équipe réserve fait également une belle saison en étant deuxième en R2.


Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :