Connectez-vous S'inscrire

N3 - Face à TOULOUSE RODÉO trop fautif, MENDE s'offre un bol d'air

Mercredi 8 Mai 2019

Dans le cadre de cette vingt-troisième journée de National 3 de la poule H, c'est un match de football des mille peurs que se promettaient Mende et le Rodéo. (Par Le Lensois)


En entrant sur la pelouse du Stade Delmas, les deux formations avaient une certaine pression sur les épaules. Elles sont en effet les deux malheureusement favorites pour accompagner Tarbes en Régional 1 la saison prochaine. Face à un concurrent direct, il s'agit donc de ne pas perdre la face et de casser cette spirale négative qui accompagne chaque groupe dans le vestiaire. À la lutte pour le podium à Noël, les Haut-Garonnais ont connu une année 2019 cauchemardesque avec dix matchs d'affilée sans victoire. Heureusement pour les hommes de Mélanie Briche, le groupe toulousain reste sur un joli succès contre l'ex-leader Alès fin avril (2-0). Du côté des locaux, les victoires sont présentes mais trop irrégulières. Pour un bon résultat à l'extérieur, Mende enchaîne avec des matchs nuls ou des défaites à domicile. Ce n'est pas le top pour viser mieux que la course au maintien. Les Lozériens le savent, il y a urgence, il faut marquer des points à domicile, qui plus est contre un concurrent direct. Tout le monde connaît l'adage des matchs à six points, surtout à quelques journées de la fin du championnat. Désireux de renouer avec le succès à domicile (dernière victoire le 20 octobre contre Beaucaire 2-0), les locaux entament tambour battant cette rencontre. Ils se montrent très entreprenants et poussent les Toulousains à la faute. Si le premier coup-franc de Gourmat est capté par Morris, le portier visiteur, le capitaine des "bleus et Jaunes" aura très vite une deuxième chance. Fauché dans la surface avant même le quart d'heure de jeu, Robert obtient un penalty précieux pour ses troupes. Gourmat se charge de le transformer et conclut logiquement la domination de son équipe (1-0, 13e). Il la termine en effet car ce penalty réveillera la fougue des "noirs et blancs". Piqués à vif les visiteurs vont mettre petit à petit le pied sur le ballon et prendre le match à leur compte. Ils enchaînent les corners et assiègent littéralement la cage de Blanchon, lequel s'emploiera au mieux pour empêcher le cuir (enfin le synthétique) de franchir la ligne. Mais il viendra à craquer sur un nouveau corner. Un peu éloigné du premier poteau, Mediene profite d'un caviar de sir Haraoui pour placer une volée et remettre les compteurs à zéro (1-1, 36e). C'est sur ce score que les deux équipes reviennent aux vestiaires.

Dix minutes où tout a basculé

Au retour de la pause, ce sont une nouvelle fois les Toulousains qui portent le danger sur la cage adverse. Les supporters se disent alors qu'ils vont assister à un scénario trop récurrent depuis des mois et voir leur équipe s'incliner. C'est vrai que le retour des vestiaires aurait pu être tout autre si Gourmat n'avait pas buté sur un Morris impérial juste avant la mi-temps. Se faisant quelques frayeurs les locaux vont s'en remettre à leur capitaine pour sortir de la panade. Ce même Gourmat, que l'on peut nommer homme du match, est dans tous les bons coups. Il redonne même espoir à ses troupes en frappant notamment deux jolis coup-francs qui manquent d'un rien de débloquer la situation. Il obtiendra finalement un penalty pour une main malheureuse, penalty que se chargera de transformer Diallo cette fois (2-1, 72e). On entre alors dans dix minutes de folie. Les locaux mènent 2-1 mais manquent de peu de se faire une nouvelle fois rejoindre par les Toulousains. Ces derniers ratent littéralement la balle de match. Cinq minutes après avoir repris l'avantage, l'AFL profite d'un contre avantageux pour creuser l'écart avec un doublé de Diallo qui vient achever une action menée rapidement par Bourguet et Ramos (3-1, 77e). Seulement deux minutes plus tard, le capitaine local, Gourmat vient parachever cette victoire et mettre le Rodéo à terre en offrant un quatrième but à son équipe (4-1, 79e). Profitant de l'avantage suite à une faute à l'entrée de la surface, Diallo offre une passe digne des plus grands à son capitaine qui finit le boulot et donne une victoire étincelante et précieuse à son équipe. À trois journées de la fin, les dés ne sont pas encore jetés et il faudra corriger des erreurs d'un côté comme de l'autre pour espérer se maintenir.

Par Le Lensois
lelensois@footpy.fr


Mende s'offre une bouffée d'oxygène avec cette victoire contre un concurrent direct. (crédit: LNV / Footpy - archives)
Mende s'offre une bouffée d'oxygène avec cette victoire contre un concurrent direct. (crédit: LNV / Footpy - archives)

LES RÉACTIONS
Franco VIGNOLA (entraîneur de Mende): "Une victoire importante"
« Dernière ligne droite, c'était donc un match à enjeu avec une victoire importante face à un concurrent direct qui était jusqu'à présent difficile à prendre en défaut. Nous avons ouvert le score rapidement mais nous sommes devenu fébriles au fur et à mesure de la première période et le Rodéo a égalisé logiquement. La seconde période est plus aboutie de notre part avec trois buts qui nous ont permis de gagner. Il reste trois matchs dont un très difficile dés samedi à Muret où nous devrons essayer de prendre des points contre l'équipe en forme du moment. Chaque point va être important jusqu'à la fin. »

Mélanie BRICHE (coach du Rodéo): "Difficile de contrecarrer la spirale négative"
« Quand une équipe offre deux occasions franches en penaltys à son adversaire direct pour le maintien, c'est difficile de contrecarrer la spirale négative. Il nous reste trois matchs avec un maximum de points à prendre, tout reste à jouer. »

LA FEUILLE DE MATCH
National 3, poule H -  23ème journée
Samedi 4 mai 2019, 18h30
Mende, stade Jean-Jacques Delmas
MENDE / TOULOUSE RODÉO 4-1 (MT: 1-1)
Arbitres : M. François Cislo assisté de MM. Thomas Luczynski et Corentin Billy
Délégué: Patrick Auge
Buts : Gourmat (13e sur penalty, 79e), Diallo (72e, 77e) pour Mende - Mediene (36e) pour le Rodéo.
Avertissements: Keita (57e), Ocal (59e) pour le Rodéo.


MENDE : Blachon, Ramos Silva, Teissier, De Freitas, Fabre, Camisullis, Gourmat (cap), Sacko, Belhanda, Robert, Leroux. Entrés en jeu : Mauffre, Bourguet, Diallo.
Entraîneur : Franco Vignola
TOULOUSE RODÉO: Morris Solomon, Tongo Tali, Adjei, Chadli, Viltard, Haraoui, Mediene, Matumona, Ocal, Keita, Slimani. Entrés en jeu : Rabehi, Aouada.
Entraîneur : Mélanie Briche


Le Rodéo peut lever les bras au ciel, rien ne leur réussit en cette année 2019. (crédit: LNV / Footpy - archives)
Le Rodéo peut lever les bras au ciel, rien ne leur réussit en cette année 2019. (crédit: LNV / Footpy - archives)

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :