Connectez-vous S'inscrire

National 2 / Canet en Roussillon : Damien Graves revient au bercail

Mercredi 19 Août 2020

Transfuge d'Auch, le gardien de but évoque sa signature à Canet, son club d'origne, et les objectifs de la saison.


Damien Graves est prêt pour le début du championnat. PHOTO D.R. Lucas O
Damien Graves est prêt pour le début du championnat. PHOTO D.R. Lucas O
Comment s’est déroulé la saison 2019/2020 d’un point de vue personnel ?
À Auch la saison a été en deux temps, après la trêve on a pu se ressaisir. L’équipe vivait bien, nous avions de bons résultats (invaincus en 2020) malheureusement pour nous le COVID-19 vient nous couper l’herbe sous le pied avec l’arrêt du championnat. Nous étions avant-derniers avant le COVID, pas très loin du premier non-relégable qui était le TFC que nous avions battu fraichement. Il me semble qu’on avait réussi à recoller à 3 ou 4 points d’eux, donc rien n’était perdu.
Vous revenez sur vos terres après deux saisons à Auch, qu’est-ce qui vous a amené à revenir ?
Le fait de revenir chez moi, là où tout a commencé, était important. Je ne vais pas vous le cacher, le niveau a pesé également dans mon choix. C’est un plaisir de pouvoir évoluer en N2. On va dire que j’ai pu allier le côté proximité de chez moi et le niveau avec ce retour à Canet. J’avais eu d’autres propositions mais j’ai choisi Canet, c’était le choix le plus intéressant pour moi.
Quelles différences avez-vous pu constater entre Auch et Canet ?
La différence au niveau de la gestion des deux clubs est flagrante. À Auch c’est un club plus familial donc forcément plus amateur même si des efforts sont faits. Il y a de l’ambition mais pas beaucoup de moyens et c’est dommage. Par exemple au niveau des entrainements, c’était 3 fois par semaine à Auch. À Canet, c’est tous les jours. Je cherchais un club plus « professionnalisé » et je suis bien tombé avec Canet. Il se donne les moyens, avec leur complexe sportif, les entrainements tous les jours etc… Il n’y a rien avoir entre les deux clubs à ce niveau-là.
D’un point de vue collectif, quels sont vos objectifs ?
Collectivement l’objectif est de se maintenir. Le club vient tout juste d’être promu en N2, il faut garder la tête sur les épaules et être lucide. La N2 c’est un championnat compliqué, avec beaucoup de bons joueurs, de belles équipes. Donc dans un premier temps se maintenir et on verra par la suite.
Et personnellement quels sont les vôtres ?
Personnellement mon objectif est de m’imposer en tant que numéro un. Il y a une belle concurrence avec mon homologue Maxime Ferrey, qui est un ami et un très bon gardien. C’est une concurrence saine mais je vais tout faire pour m’imposer.

Victor Tramelli

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :