Connectez-vous S'inscrire

National 2 (vidéo) - Paré de son nouveau logo, COLOMIERS ne venge pas l'OM et subit la loi d'ANDRÉZIEUX

Lundi 13 Mai 2019

Colomiers devra encore patienter pour assurer mathématiquement son maintien. Comme au match aller (3-0), les hommes de Patrice Maurel ont chuté face à une solide équipe d'Andrézieux qui a su faire la différence en seconde période. À deux journées de la fin du championnat, l'USC compte cinq points d'avance sur le premier relégable Nîmes. (Par Le Phocéen)


Escortés sur la pelouse par les U13 du club, pour la plus grande joie de Christian Quesada, les Columérins avaient à cœur de se rattraper à domicile après le revers concédé à Nîmes le week-end dernier (2-1). Une ambition accentuée par une certaine rancœur après la gifle infligée au match aller (3-0) par cette même équipe d’Andrézieux qui s’était fait remarquer en éliminant l’OM de la coupe de France. Cinquièmes au classement et encore en course pour monter en National, les Andrézien-Bouthéonnais se montraient les premiers dangereux. Bien servi dans le dos de la défense par Barge, Leonil pénétrait la surface et obligeait Goryl à la parade (8e). Quelques minutes plus tard, 
Leonil, encore lui, chipait le ballon dans les pieds de Kolczynski sur la ligne de touche, s’enfuyait vers le but, mais trouvait une nouvelle fois Goryl sur sa route (21e). En difficulté à la construction, Colomiers ouvrait pourtant le score grâce à une sortie hasardeuse de Markut à la suite d’un corner. Une intervention Mandandesque qui profitait alors à ce renard de Seydi resté à l’affût dans les six mètres (28e, 1-0). Si Milla Makongo Dinh tentait une frappe de loin juste avant la pause (46e), Andrézieux rentrait aux vestiaires la queue entre les jambes.
 
Des erreurs individuelles fatales

Dès le début de la seconde période, Keita était tout près de faire le break grâce à sa « spéciale » qui avait fonctionné contre Saint-Pryvé/Saint-Hilaire (1-0) et Bordeaux (1-0). À savoir une percussion plein axe ponctuée d’une frappe à ras de terre côté ouvert qui passait cette fois de peu à côté du poteau (47e). Intéressant dans bien des compartiments, Andrézieux égalisait finalement logiquement peu après l’heure de jeu sur un penalty provoqué par Kolczynski et transformé par Leonil (65e, 1-1). Obligé de s’imposer pour conserver l’espoir de grimper à l’échelon supérieur, Andrézieux devait inéluctablement s’exposer. Une situation dont raffole les Columérins qui étaient tout près de reprendre l’avantage. De vingt-cinq mètres la superbe frappe de Seydi tutoyait d’abord la lucarne (69e), avant que Quenet, pourtant idéalement servi par Mille et seul aux six mètres, envoie le ballon sur la lune (73e). Un manque d’efficacité qui sera fatal aux hommes de Patrice Maurel puisque Andrézieux raflait finalement la mise grâce à l’inévitable Leonil, qui profitait d’une perte de balle coupable pour partir ajuster Goryl (77e, 1-2). Incapable d’enchaîner les bons résultats lors de la deuxième partie de saison, Colomiers doit donc encore attendre pour assurer définitivement son maintien. Un objectif qu’il espère atteindre dès la prochaine journée sur la pelouse du Stade Bodelais (11e, 37 pts).
 
Par Le Phocéen

Colomiers a profité de l'occasion pour dévoiler son nouveau logo  (Crédit Photo : Footpy)
Colomiers a profité de l'occasion pour dévoiler son nouveau logo (Crédit Photo : Footpy)

LES RÉACTIONS 
Patrice MAUREL (Entraîneur de Colomiers) : « Des erreurs qui nous coûtent deux buts »
« Il y a eu deux matchs distincts. On fait d’abord une première mi-temps convaincante où on ouvre le score logiquement, puis une seconde dans laquelle on a fait de grosses erreurs qui nous coûtent deux buts. On a manqué d’efficacité dans les deux surfaces car on a aussi été imprécis offensivement puisque on aurait pu prendre l’avantage sur deux grosses occasions. On a abordé la seconde période avec un peu moins d’intensité, or ce niveau nécessite une concentration de tous les instants, on ne peut pas se relâcher sur dix minutes ou un quart d’heure. Quelque part c’est ce qu’on a fait aujourd’hui mais aussi un peu trop souvent lors de la deuxième partie de saison. On se dit pourtant les choses, mais les actes ne suivent pas. Il faut relever la tête et aller chercher les points qui nous manquent pour assurer rapidement le maintien. Ce soir on n’a sans doute pas fait assez pour gagner le match car il fallait être décisif dans les deux surfaces. Malheureusement en ce moment on fait des erreurs qui nous coûtent cher. »
 
Francis ROBERT (Joueur d’Andrézieux) : « La victoire est méritée »
« On était venus pour s’imposer et on a réussi à le faire grâce à notre bonne deuxième période. Sur le match je pense que c’est mérité. Cette victoire est capitale car elle nous permet de monter sur la troisième marche du podium. Tout reste donc possible pour nous. »

LA FEUILLE DE MATCH
National 2, Groupe B - 28e journée.
Samedi 11 mai 2019, 18 heures.
Colomiers, complexe sportif Capitany
COLOMIERS / ANDRÉZIEUX 1-2 (MT : 1-0)
Arbitre : M. Jordan Riche assisté de MM. Pierre Canil et Badr Ben Amar.
Buts : Seydi (28e) pour Colomiers - Leonil (65e, 77e) pour Andrézieux. 
Avertissements : Véna (24e), Insou (49e) à Colomiers - Robert (19e) à Andrézieux.
Expulsion : Mille (88e) à Colomiers.

COLOMIERS : Goryl - Véna, Michelet (Pivois, 11e), Léoni, Kolczynski - Seydi, Keita, Insou (cap.) - Mille, Coffi (Fichten, 77e), Cardinali (Quenet, 63e).
Entraîneur : Patrice Maurel.
ANDRÉZIEUX : Markut - Vacheron, Coulanghon, Felder, Loumingou - Robert (Pereira Lage, 90+3), Cabezas (Di Piazza, 60), Milla Makongo Dinh - Djabour (Aguad, 80), Barge, Leonil.
Entraîneur : Jean-Noël Cabezas.


Le Phocéen

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :