Connectez-vous S'inscrire

National 3 - BILAN avant la reprise ce week-end

Jeudi 9 Janvier 2020

Après douze journées soit un peu moins de la moitié du championnat, deux semaines de repos vont permettre aux joueurs de récupérer physiquement et aux blessés de bénéficier de temps pour se soigner. C'est l'occasion également pour les entraîneurs de se pencher sur quelques faiblesses et de tenter d'y pallier lors de ce mercato hivernal qui imite malheureusement à mon grand dam celui des pros... (Par Bob Marley)


La poule H de la Ligue d'Occitanie regroupe les représentants de Midi-Pyrénées et de Languedoc Roussillon. Comme moi beaucoup de personnes pensent qu'il aurait mieux valu s'approcher plutôt de l'Aquitaine. Les vidéos conférences lors des tirages de coupes placées à des heures indues qui laissent à penser que les membres de là-bas tels de bons fonctionnaires ne veulent pas revenir chez eux trop tard empêchent les clubs d'envoyer leurs délégués. Sans vouloir avoir des réactions de vieux réactionnaire je trouve dommage que, à cause de ces horaires bizarres et du "progrès" des moyens de communication qui permettent à chacun de consulter en temps réel grâce au live de Footpy, on ne puisse plus retrouver épisodiquement les clubs qualifiés et échanger avec eux. Autre temps, autres mœurs mes bons messieurs. 
En pensant à la fusion de deux ligues dont certainement les buts ne sont pas forcément les mêmes, des interrogations subsistent. Le président Couailles si compétent et efficace soit-il doit son élection au Languedoc Roussillon. Nous sommes nombreux à espérer que cet appui n'avait pas des visées plus lointaines et absconses. L'avenir le dira !
À noter que dans cette division il n'y a qu'un seul match de retard qui verra s'opposer Aigues Mortes et Auch. Cela n'aurait rien d'exceptionnel sauf si on compare avec les autres où les reports ont fleuri comme plante au printemps. J'ai déjà eu l'occasion de parler de ces arrêtés de complaisance distribués par les mairies au bon vouloir d'entraîneurs peu scrupuleux profitant de cette possibilité pour faire remettre une rencontre pour cause de blessés ou d'absences trop nombreux. Et la chantilly sur la cerise quand on fait remettre un match alors qu'on a un synthétique dans son village ! 

Canet, un leader logique

Alors cette poule H a déjà délivré quelques vérités. Un championnat comme souvent à plusieurs vitesses avec un leader (Canet) qui possède un petit matelas de quatre points d'avance sur un trio de suivants à égalité (Balma, Fabrègues et Muret qui ont tous vingt-deux points). Derrière un autre trou de trois points sur Blagnac et cinq sur Alès. Les huit autres formations (Agde, Rodez II, TFC II, Beaucaire, Aigues Mortes, Béziers II, Toulouse Rodéo et Auch) se tiennent en cinq points et vont lutter pour ne pas faire partie des deux relégués (et plus si malheur il y a plus haut). Il semble que les clubs résidant côté Languedoc Roussillon sont plus riches que la plupart des nôtres, y compris dans des divisions inférieures. 
Canet est donc premier et cela semble logique tant les qualités de cette équipe sont évidentes. Un bémol toutefois : la profondeur du banc. C'est apparu évident lors d'une rencontre de coupe de France à Toulouse Rodéo où, en raison de l'absence de deux-trois titulaires et certes la grosse production locale, des limites sont apparues. Deux nuls et deux défaites surprenantes sachant que trois sont survenus à la maison et pas forcément face à des grosses écuries. Le nul à Agde n'est pas une grosse contre-performance, par contre le nul à la maison devant Béziers mal classé si. Ensuite les deux revers face à Muret et Rodez entrent la catégorie des occasions perdues. D'accord Baba Alla a arrêté deux pénaltys et livré une partition globale de qualité XXXL.
Ensuite, Rodez a marqué puis Canet n'a jamais su ou pu déborder le mur visiteur. Donc peut-être quelques lacunes dans la finition et la gestion. Il n'empêche que les Canétois sont favoris logiques.
 


Des arrivées décisives

Derrière trois groupes ex aequo. D'abord le seul invaincu Balma qui a sept nuls à son actif ne faisant comme chacun sait pas trop avancer. L'arrivée de Sébastien Mignotte a apporté un changement de philosophie en même temps qu’une défense très difficile à battre (troisième de la division). Relativement peu de changements mais de qualité. Capitaine Kolczynski n'y est pas pour rien.
Fabrègues est en embuscade avec la meilleure attaque mais une défense assez perméable.
Le troisième larron est l'AS Muret qui tutoie le haut de tableau dans la continuité de l'année précédente. La mise à l'écart tôt dans la saison de Sébastien Lasserre qui avait pourtant tiré la substantifique moelle de son groupe, puis celle de Jean-Louis Fauré ont bouleversé la donne. Là il y a eu beaucoup de changements. Entre les mises à l'écart et les départs volontaires de ceux qui ne comprenaient plus rien dans la gestion du club il a fallu reprendre beaucoup de choses. Pari tenu pour Wilfried Niflore qui manage un groupe vraiment juvénile avec réussite. Muret a presque tout pour progresser, j'écris bien presque ! Pour ne pas envenimer encore plus certaines relations très tendues je n'irai pas plus loin. D'ailleurs mon credo ne doit concerner que le sportif même si je n'y connais vraiment pas grand-chose, mais p*** que j'aime ça !
Nous avons ensuite Blagnac qui a connu des hauts et des bas mais qui a bien fini l'année. L'arrivée de Alain Bénédet issu du milieu professionnel a été un changement radical. Avec lui pas de cris au bord de la touche, une attitude feutrée déstabilisante. Il m'a un jour donné l'impression de quelqu'un de lisse, peut-être trop effacé. Mais au final c'est certainement la bonne attitude à condition que les joueurs soient à l'écoute. Eux aussi m'ont étonné par une absence par moments d'énergie et de collectif donnant l'impression de jouer chacun sa partition. Et puis cette fameuse mayonnaise qui revient dans la bouche de tous a pris. Le boulot de chacun laisse augurer une deuxième partie de saison intéressante.

Un promu auscitain dans le dur

On arrive aux huit formations qui vont lutter pour le maintien. Parité parfaite avec quatre de chez nous, quatre de là-bas. Agde et Rodez au coude à coude. Les Ruthénois ont connu un début un peu compliqué puis se sont repris au point de finir sur un nul à Muret avant d'aller battre Canet chez lui.
La réserve toulousaine vraisemblablement la plus jeune équipe de la poule est toujours dans l'apprentissage. Il faudra vraiment un travail fabuleux aux jeunes pousses pour franchir les paliers qui mènent au professionnalisme. Sur ce que j'ai vu certains ont déjà les mauvaises attitudes des pros, se regardant jouer et ne faisant pas tous les efforts défensifs. Je sais que Jean-Christophe Debu a les compétences pour les faire progresser mais quel travail il a ! Il y a du danger derrière.
Beaucaire et Aigues Mortes vont souffrir jusqu'au bout.
La réserve de Béziers est à égalité avec Toulouse Rodéo. Que dire des Biterrois ? Ben rien parce que je ne les connais pas.
Toulouse Rodéo a la plus mauvaise attaque ce qui est surprenant compte-tenu des éléments qui la composent. Des changements sont à prévoir car sauf erreur Edderaoui est reparti dans son pays. Si je ne m'abuse il y a au moins deux recrues issues de Toulouse mais j'attendrai le feu vert du président Kourak pour vous en parler. Cette équipe pose problème parce que sur ce qu'elle avait montré devant Canet on lui prédisait beaucoup mieux. Des difficultés internes, des titularisations parfois contestables, des changements en cours de rencontres quelquefois aussi discutables. La démission de Fabrice Dubois qui a cru pouvoir travailler les mains libres n'a pas contribué à de la sérénité. L'avenir est sombre.
Auch ferme la marche. L'accession en National 3 cherchée depuis pas mal de temps montre l'écart entre le R1 et le dernier niveau national. Il est compliqué d'attirer des pointures là où il n'y a pas trop de sous. Comme il sera difficile pour les Auscitains de se maintenir.
Le 11 janvier retour aux affaires courantes avec des rencontres qui impacteront directement les deux zones. D'abord un au sommet à Canet qui reçoit une de ses dauphins Balma l'invaincu.  Blagnac/Fabrègues est aussi alléchant et peut se révéler très important. Muret en recevant la réserve du TFC peut faire une bonne opération. Alès/Agde uniquement pour les prises d'unités.
Le reste concerne le bas de tableau. Béziers/Auch, Rodez/Toulouse Rodéo et Aigues Mortes/Beaucaire ou malheur aux vaincus...
 
Par Bob Marley
bobmarley@footpy.fr

Dernier représentant de la poule en Coupe de France (éliminé par le Paris FC), Fabrègues reste bien placé en championnat. (crédit: ASF)
Dernier représentant de la poule en Coupe de France (éliminé par le Paris FC), Fabrègues reste bien placé en championnat. (crédit: ASF)

Bob Marley (bobmarley@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :