Connectez-vous S'inscrire

National 3 - JOUAN frappe vite et juste pour donner la victoire à BALMA

Dimanche 9 Septembre 2018

On ne changera pas cette équipe efficace et solide qu'est Balma. Encore une fois, un seul but lui a suffi pour s'arroger les trois points. En marquant tôt, l'équipe de Fabrice Dubois a eu tout le loisir de pratiquer son jeu comme elle l'entendait pendant quatre vingt-dix minutes. Décidément intraitable à domicile, c'est la deuxième victoire en autant de match dans son stade cette saison (par Bob Marley).


Comme il y a quinze jours contre Beaucaire, Balma s'est contenté du minimum syndical au niveau du score. Quelque peu traumatisés par la claque reçue à Alès les locaux n'avaient pas envie d'une nouvelle déconvenue. Comme de plus les visiteurs, à l'instar de ceux d'il y a une quinzaine présentaient une bien belle formation avec des individualités peut-être supérieures, il ne fallait pas laisser d'espaces. Jouan dès la quatrième avec une inspiration (du talent dira son coach, voir sa décla) venue d'ailleurs a parfaitement lancé les débats répondant avec opportunité à la domination territoriale globale des Mendois. Un ballon récupéré à plus de trente-cinq mètres pour tenter (et réussir) le lob parfait sur un gardien qui a mis un temps fou pour reculer. De la belle oeuvre ma foi ! Cette réussite précoce a certainement enlevé un poids dans les têtes. Misère (dont je parlerai plus bas) échouera ensuite sur Muzi puis un de ses centres en retrait ne trouvera pas preneur. Balma a alors reculé, pour deux raisons : d'une part parce que cette situation lui convient avec la possibilité de pratiquer par contres, mais aussi, et peut-être surtout parce que la bonne formation lozéroise comme je l'ai écrit plus haut a pris possession du ballon avec autorité et talent. mais s'expose à des déconvenues sur contre attaques pas forcément bien finies. Le capitaine Gourmat nous gratifie d'un geste technique contrôle/pivot et frappe de grande qualité, malheureusement pour les siens sur Rivière bien placé. Balma lâche alors quelques passes dans le vide surprenantes.La pause arrive bien pour des locaux dominés en fin de première période.
 
Gordon fait la misère à ses adversaires !
 
Désolé celle-là il fallait que je la fasse. J'avais d'ailleurs prévenu mon pote Sébastien l'excellent réalisateur de Korner qui nous distille des vidéos aux commentaires avisés que j'allais la préparer.  J'étais obligé pour deux raisons :
- primo, Gogo a multiplié les cassages de reins de ses vis à vis par ses inspirations louvoyantes et sa vélocité perturbante. Il a été le dynamiteur de son groupe appuyé dans son couloir par Hatime  performant lui aussi dans cet exercice. Le (très) petit bémol concerne sa propension épisodique à en faire un peu trop. Mais peut-on brider les artistes ?
- Deuxio : dans l'article de le rencontre contre Beaucaire je vous ai parlé du fan club de Gordon actif dans la tribune avec enthousiasme certes, mais aussi politesse et respect. Ce groupe qui vient uniquement pour voir son "idole" était encore présent, un peu en retard mais, bon..... J'ai mené ma petite enquête pour découvrir que la plus active vocalement s'appelle Lydie, sœur de Gordon et maman d'une poupée nommée Julie, belle comme un cœur. D'accord la petite se fiche royalement de son footballeur de tonton sur le terrain... Merci à l'ancien joueur de Portet qui m'a gentiment apporté à la pause une boisson diurétique. Pardon de ne pas vous avoir demandé votre prénom ! 
Du foot, du foot !!!  Et oui il y en a eu avec un Balma qui a en un quart d'heure a proposé autant de jeu que pendant les quarante-cinq initiales. Puis Mende a repris sa domination toujours aussi stérile faute à une défense solide y compris Anthony Rivière qui voulait reprendre sa course au gants d'or Footpy. L'entrée en jeu de El Dahabi a équilibré les attaques et les contres qui jusqu'alors penchaient nettement à droite. Pas de réussite ou de réalisme de part et d'autre, donc plus de but ! Dommage parce que Mende pouvait éventuellement rapporter un petit quelque chose de son déplacement, tandis que Balma pourra regretter de ne pas savoir mettre le second qui faciliterait quand même sacrément les choses. 

C'est ce même Gordon Misère qui s'est joué de Mende (crédit photo : CB)
C'est ce même Gordon Misère qui s'est joué de Mende (crédit photo : CB)


LES RÉACTIONS 
Fabrice DUBOIS (entraîneur de  Balma) : "On était un peu dans le doute"
J'ai attaqué par la phrase : "Fabrice vous avez le bonheur ou la réussite de marquer vite..." Il m'a coupé :"ou le talent, celui d'Antoine Jouan ! (rire). On recule parce qu'on était un peu dans le doute, on en a pris quatre la semaine dernière en voulant jouer alors que Alès n'a eu que cinq occasions. On s'en était pris un peu pour d'autres. Dans ce championnat il faut avant tout être solides et efficaces. Il faut essayer de jouer plus haut mais à domicile ce n'est pas facile avec l'équipe en face qui nous a beaucoup gênés avec son 3/5/2. Le deuxième acte a été plus abouti parce que nous avons une formation qui joue bien les contres, on sait être solides, on sait ne pas prendre de but et quand on joue bien les contres on est dangereux sur chaque situation, mais il faut mettre le second, par contre. Tous les matches vont ressembler à ça tant qu'on ne met pas le second. C'est pour cela qu'il faut être solides, on vient d'en prendre quatre et on l'a mal vécu."
 
Franco VIGNOLA (entraîneur de Mende) : "Je pense que nous avons fait le match qu'il fallait."
Quand je lui ai rappelé avoir dit à l'entraîneur de Beaucaire :"dominer n'est pas gagner" m'a répondu : "je crois que tu as entièrement raison. Je pense que nous avons fait le match qu'il fallait. On a pris ce but d'entrée qui nous a un peu pénalisés. C'est vrai que ces derniers matches on donne beaucoup de situations à l'adversaire que l'on paie cash. Je n'ai rien à reprocher a mes joueurs qui ont fait le nécessaire. Il nous a manqués juste, peut-être le dernier geste dans la surface de vérité. C'est comme ça, on va continuer. C'est ma philosophie, de faire jouer l'équipe. Pour l'instant ça ne paie pas, mais à un moment ça payera. Je pense que c'est un état d'esprit, mais il faut être à un moment plus méchant dans la surface de réparation, ce que l'on n'a pas réussi à faire, on a manqué de lucidité dans le dernier geste. C'est comme ça chacun a sa manière de voir les choses même si bien jouer au football c'est de gagner les rencontres."
En off il a ajouté : "l'équipe de France ne nous a pas aidés."

LA FEUILLE DE MATCH
National 3, poule H, quatrième journée
Samedi 8 septembre, dix-huit heures trente
Balma, stade municipal 1
BALMA SC/MENDE AV. FOOT LOZÈRE 1-0 (score acquis à la mi-temps)
Arbitre : M Frédéric Cabardos, assisté de MM Thomas Luczynski et Benoit Orives
Avertissements :  Péchart (46e), Rivière (72e)  à Balma -  Almeras (78e), Bouasla (80e)  
Buts : Jouan (4e) pour Balma
 
BALMA SC : A. Rivière-  Hatime, Cavaillé, Delheure, J. Joseph (cap.), Péchart, Jouan (El Dahabi,71e), Ettien, Misère, Braggiotti (S. Cissé,59e), Ettien, F. Rodriguez. Non entrés : Barthié Fortassin, Cherfa, Castro
Entraîneur : Fabrice Dubois
MENDE AV. FOOT LOZÈRE : Muzy- Ramos, Bouasla, De Freitas, Alméra, Teissier, Gourmat (cap.), Camisillis, Y. Robert, Zanina (Leroux,64e), T. Diallo (Mauffre,64e). Non entrés : Gharbi, Malot, Giraud 
Entraîneur : Franco Vignola.

Bob Marley

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :