Connectez-vous S'inscrire

National 3 – Jérémy MISSIO (Auch): « Stabiliser le club à sa place »

Samedi 22 Juin 2019

Il évolue peut-être à l'un des postes les plus ingrats (milieu défensif) mais également les plus importants du football moderne. Tous les spécialistes sont formels: un match se gagne dans la bataille du milieu de terrain. Pour cela, Jérémy travaille jour après jour pour être le meilleur. (Par Le Lensois)


Gersois de naissance, vous n'avez évolué que dans ce secteur géographique au final non ?
Oui, j'ai commencé à 8 ans à Auch. J'y suis resté dix ans et suis parti à 18 ans au FCP à Preignan. Pendant une saison j'ai tenté le challenge d'Aubiet, où j'ai suivi un projet pour monter en PL, chose que nous avons fait. Ensuite je suis revenu à Preignan quelques saisons avant de revenir à Auch l'année dernier, en cours de saison.

Qu'est-ce qui a justifié votre départ d'Auch ?
J'avais l'envie de monter d'un poste. À l'époque à Auch, j'étais défenseur central. Je voulais monter en milieu de terrain et le coach ne voulait pas. J'avais déjà essayé avec l'équipe deux et j'aimais vraiment ça. Du coup quand j'ai été majeur je suis parti. On peut se dire que j'aurais pu rester, mais je ne regrette rien. Ça m'a tout de même beaucoup appris d'avoir vu un autre niveau.

Comment s'est passé le retour à Auch du coup ?
Au début c'était un peu compliqué du fait de mon manque d'expérience tactique pour ce niveau. Je jouais avec l'équipe trois, avant de vite monter avec l'équipe une. J'étais avec Alain Rolland qui avait besoin d'une sentinelle devant la défense. Le poste que j'aime. Le projet de jeu était cohérent, mais nous n'avons pas réussi à monter. Je suis resté pas mal de temps en district et en PL et du coup je n'ai pas les bases tactiques qu'ont mes coéquipiers. J'ai bossé avec les coachs et moi également de mon côté pour essayer d'avoir plus de temps de jeu. Petit à petit ça a payé.

Comment avez-vous réussi à palier ce manque ?
Je m'entraînais beaucoup tout seul. C'est que du travail pour en arriver là. Après, j'ai encore de grosses lacunes et ça m'a fait défaut en début de saison. Physiquement c'est autre chose, mais je dois encore élever le niveau tactiquement.


« Je ne peux pas claironner que je jouerais en N3 »

A son poste, Jérémy est devenu le boss. (crédit: J.M.)
A son poste, Jérémy est devenu le boss. (crédit: J.M.)

Et qu'est-ce qui vous a séduit pour revenir à Auch ?
Il fallait que j'ai de la compétition quoi. Ça faisait trois ans que le président m'appelait. J'avais envie de le faire mais j'avais tous mes amis à Preignan. J'avais tout là-bas, c'était royal. Tu es en district, si tu as quelques facilités, tu tournes vite en rond. J'avais besoin d'atteindre quelques objectifs. Je voulais aller là-bas pour jouer en DHR (R2). Je l'avais d'ailleurs annoncé au président. Je ne me suis jamais arrêté de bosser et j'ai réussi.

Vous voulez de la compétition, vous allez être servi avec la montée en N3...
Après, il faut voir comment ça se passe l'année prochaine. Il va y avoir un groupe de vingt-quatre ou trente joueurs. Même si j'ai fait la montée avec eux, je ne peux pas claironner que je vais m'imposer en N3. Je ferais partie du groupe mais je ne sais pas encore comment ça va se passer. J'ai l'impression qu'il va falloir jouer plus avec la tête qu'avec les jambes.

Un nouveau challenge à relever pour voir en quelques sortes !
C'est pour ça que je suis venu, pour faire le maximum. Pour moi le maximum ce n'est pas faire quelques matchs. Je voudrais vraiment prendre ma place et m'imposer au sein du groupe. Après il va falloir bosser pour gagner tactiquement.

Quels sont vos objectifs dans le football pour l'avenir ?
Je suis Auscitain. Même si je suis parti du club, je suis revenu et je ne partirais pas de la ville. Je l'ai dis au coach, j'aimerais aider le club à se stabiliser à sa place. C'est simplement ce que je veux, que nous arrivions à garder le niveau tant pour le club que pour la ville. J'aimerais qu'Auch soit au maximum de ce que nous pouvons faire. Les coachs auront un groupe de vingt-quatre, et le mec qui sera le plus concentré aux entraînements et le plus cohérent dans le schéma de jeu, il jouera. Les coachs feront une tactique par rapport à cela. Il va falloir m'imposer physiquement et voir techniquement.

Du coup vous allez plancher à nouveau sur votre fondamental: le travail non ?
Oui le travail c'est sûr et certain. Il faut travailler également l'esprit de groupe. À partir de là, on peut faire ce que l'on veut.

Par Le Lensois
lelensois@footpy.fr
 


Jérémy espère pérenniser son club en National 3. (crédit: J.M.)
Jérémy espère pérenniser son club en National 3. (crédit: J.M.)

Le Lensois (lelensois@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :