Connectez-vous S'inscrire

National 3 - MENDE profite d'un TOULOUSE RODÉO en panne d'inspiration et de fougue

Lundi 3 Décembre 2018

Le Rodéo retrouvera-t-il le feu qui lui fait cruellement défaut ces derniers temps ? Ce n'est pas la prestation contre Mende qui peut le faire espérer. Un manque de précision et de pression a fait que l'équipe de Franco Vignola s'est imposée presque sans forcer. Le Toulouse Rodéo commence à regarder derrière lui mais il lui reste de la place pour se mettre à l'abri avant la mi-saison (par Bob Marley).


Quelquefois on est surpris par une rencontre dont on attend pas mal de choses et qui en définitive ne ressemble pas du tout à ce que l'on imaginait. Depuis le début de la saison les Toulousains nous avaient habitués à de belles choses. Même dans ce qui pouvait paraître un jour moins bien ils avaient au moins mis les ingrédients nécessaires et donné des satisfactions. Quand au bout de quarante-cinq minutes le sentiment d'avoir assisté à une rencontre amicale prédominait c'est qu'il manquait vraiment beaucoup de choses, de l’intensité, de l'énergie, des duels, des contacts... Cela convenait très bien à des Mendois appliqués qui sortaient proprement les ballons et faisaient tourner ! Malgré ce déficit de virilité les joueurs locaux parvenaient à se créer trois grosses opportunités dont on se demande comment elles n'ont pas fini au fond. Matumona à ce jeu a la palme de la maladresse ou est-ce le gardien visiteur qui était particulièrement inspiré ? Une seule action visiteuse collective pour se mettre en danger et encaisser un but qui suffira, l'avenir le prouvera. Il est simplement dommage que cette série de passes aient été effectuées au ralenti, comme au tableau noir... Une nouvelle frappe de l'avant-centre local a fait briller Giraud qui n'en demandait pas tant. Puis peu avant la pause c'est Keita idéalement placé qui n'a pas cadré. Il semblait plus difficile de la sortir que de la mettre, mais quand ça ne veut pas...
 
Le Toulouse Rodéo insiste, insiste, mais sans génie !
 
Petite anecdote pour prouver que je suis toujours le même iconoclaste. En me rendant à Pierre Cahuzac je ne m'attendais pas à trouver une connaissance avec qui regarder la totalité de rencontre. Quelle n'a pas été ma surprise de voir arriver Jean-Pierre Bonnet sachant que son programme devait l'amener à jeter son regard technique sur le match du Toulouse Métropole FC ! Et oui JP depuis la fusion c'est au stade des Fontaines que cela se passe !!! Notre brave retraité l'avait oublié.
Le deuxième acte est un peu plus intéressant. Après que Zanina a obligé Morris à une horizontale sur se droite, Keita a lui trouvé la transversale suite à un tir après avoir pivoté... Cette fois 'est la malchance qui est intervenue. Il y a bien plus de mouvements et d'intensité. Une action identique de chaque côté avec l'inspiration de Camisullis pour Mende et Goncalves pour le Rodéo dont les tirs lointains sont venus tomber juste derrière la transversale. Dommage... Il faut noter que malgré la pression locale les Lozériens arrivent à sortir proprement les ballons malgré un gros déficit physique. C'est la patte de Franco Vignola. À noter la mauvaise qualité des centres des joueurs de Mélanie Briche qui étaient bien trop longs. Surprenant de la part d'acteurs de ce niveau ! Ces imprécisions empêchaient les Toulousains de finir des actions plutôt pas mal combinées. Pendant le temps additionnel c'est le remplaçant Diallo qui a eu le ballon du KO qui passe heureusement de peu à gauche .Le Toulouse Rodéo glisse au classement à le huitième place mais n'a plus une grosse marge d’unités sur les suivants. Le match à Blagnac le quinze prend du coup une importance très particulière. 


LES RÉACTIONS 
Mélanie BRICHE (entraîneur de Toulouse Rodé) : "Ce n'est pas fini"
"Peu de duels gagnés par rapport à 'habitude, c'est certain. On a eu quelques occasions quand même on ne peut pas le nier, le poteau des opportunités où on n'a pas fait le bon choix pour donner le ballon. Un erreur de marquage sur notre but avec une magnifique frappe. Déçue, oui déçue par le contenu et par le résultat. cela fait quelques matches où on ne prend pas de point. Nous allons commencer à regarder derrière alors que l'on aurait préféré regarder devant, mais ce n'est pas fini !"
 
 Pierre TEISSIER (capitaine de Mende) : "Si on peut jouer les trouble fêtes on le fera"
"Match très solide et très sérieux. C'est ce que l'on vient de se dire dans le vestiaire, c'est la première fois que l'on fait un match aussi abouti. On se met un peu en danger sur quelques erreurs individuelles mais à part cela nous sommes restés costaud, solidaires quand ça a poussé fort à la fin. Dans le jeu on a réussi beaucoup de passes, beaucoup de chose et de générosité de la part de tout le monde. Franchement nous sommes super contents, avec cette victoire au bout... On fait un bon coup ici, en plus de ça, il nous restent deux matche à la maison avant la trêve. Nous n'avons pas d'ambitions particulières mais si on fait deux résultats positifs on peut se trouver bien classés on va essayer sans aucune pression. Si on peut jouer les trouble fêtes on le fera."

LA FEUILLE DE MATCH
National 3, groupe G, onzième journée
Samedi 1er. décembre, dix-neuf heures
Toulouse, Stade Pierre Cahuzac
TOULOUSE RODÉO / MENDE 0-1 (score acquis à la mi-temps)
Arbitre : M Ludovic Dasque, assisté de MM Thomas Luczynski et Touffik Amghar
Délégué : Antonio Figueiredo
But : Leroux (34e) pour Mende

TOULOUSE RODÉO :  Morris - Slimani, Adjei (cap.), Aggoun, Kassous, Bakayoko, Haraoui, Goncalves, Matumona, S. Keita (Camara,82), Benazza
Entraîneur : Mélanie Briche
MENDEGiraud - J. Fabre, Ramos, De Freitas, Almeras, Teissier (cap.), Leroux (Diallo,72e), Malot, Camisullis, Zanina (Gravil,80e), Belanda (Barbut,85e) 
Entraîneur : Franco Vignola.


Bob Marley (bobmarley@footpy.fr)

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :