Connectez-vous S'inscrire

National 3 – TOULOUSE RODÉO laisse passer sa chance quand le TFC la saisit

Mardi 28 Janvier 2020

L’affrontement était de bon niveau pour ce derby toulousain. Si Toulouse Rodéo a pris d’entrée l’ascendant, le TFC a relevé le challenge physique au cours de la partie et a mis à profit ses atouts techniques pour marquer ce but supplémentaire dont rêvait Aziz Kourak (par W.H.).


Toulouse Rodéo a un léger avantage physique et leurs attaquants sont généreux dans le pressing. Le bloc est très haut et empêche de subir trop d’occasions. Leur milieu cherche le chemin le plus court pour porter le danger dans la surface et ils obligent le TFC à commettre pas mal de fautes en ce début de rencontre. C’est ainsi que Salim Baghdad atteint Viltard sur coup-franc et que le défenseur trouve la barre sur sa tête en cloche. Larry Viltard aura une nouvelle chance sur un corner joué en retrait puis tiré en force à ras de terre dans le paquet. À la limite du hors-jeu le numéro cinq en hérite avec un peu de réussite et il crucifie Himeur à bout portant (0-1, 23e). Mécontents de s’être fait avoir de la sorte les Violets font le même coup moins de dix minutes plus tard à la différence que Soudani, resté en retrait sur le corner de Bangré, choisit la délicatesse pour lober Maamouch, surpris (1-1, 31e). L’engagement du Rodéo s’estompe beaucoup et permet aux locaux de mieux maîtriser le jeu. Les débats sont alors plus équilibrés mais la précision fait défaut chez Corredor d’un côté et Faty de l’autre.

L’énervement l’emporte sur la concentration

Les hommes de Djamel Sekkak cèdent trop de terrain et reculent sans monter sur le porteur du ballon après la mi-temps. Le Tef’ en profite pour se balader tranquillement dans les couloirs. Malgré ça Daniel Glao trouve le moyen de plonger dans le dos de la défense sur un contre et de servir parfaitement Yusuf Ocal au deuxième poteau. Ce dernier gâche l’offrande et le regrette encore plus une minute plus tard quand Taoui artille Yanis Maamouch et que Janis Antiste reprend victorieusement le cuir repoussé (2-1, 52e). Toulouse Rodéo s’énerve contre lui-même et cet état d’esprit profite à son adversaire. Déjà très bon, Adil Taoui est monté en puissance, avec l’excellent Bangré, il dynamise son équipe et oblige le gardien à deux arrêts importants. Les milieux violets sont cependant plus en difficulté et laissent la défense s’occuper de Glao et Keita toute seule. Sans les ratés d’Asamoah notamment, l’égalisation serait une réalité. La fin de partie est très animée mais les poussées de Toulouse Rodéo sont stériles. Ils ressassent trop leurs erreurs et ont perdu le fil du match depuis longtemps. Le club du Stadium finira par enfoncer le clou dans les dernières secondes grâce à deux entrants : Stéphane Zobo sur la droite trouve Dylan Cardoso dans un trou de souris et, sur son premier ballon, l’attaquant inscrit le but du 3-1 (90e + 3). Les garçons de Jean-Christophe Debu peuvent avoir le sourire : ils prennent un bon bol d’air au classement grâce à cette victoire sur leur voisin encore plus mal en point.
 
par W.H.

Les individualités du TFC ont fait la différence (crédits : Footpy / WH)
Les individualités du TFC ont fait la différence (crédits : Footpy / WH)

LES RÉACTIONS
Jean-Christophe DEBU (entraîneur du TFC) : « Le scénario ne tient qu’à un fil »
« Jusqu’à la fin le Rodéo aurait pu égaliser avec un jeu très direct et une densité importante qui pesait sur notre ligne défensive. Nous n’avons pas pu concrétiser nos actions plus tôt. Le tournant du match c’est le ballon loupé à deux mètres de la ligne du Rodéo qui peut inverser la tendance. Le rapport de force s’inverse alors en notre faveur parce qu’on marque juste derrière. Comme quoi les scénarios de match ne tiennent qu’à un fil. Le résultat est ce qu’il est parce qu’on a fait le match qu’il fallait. J’ai vu des joueurs qui avaient gagné en maturité et en combativité par rapport au match aller où certains avaient peur du duel. Le Rodéo était au-dessus de nous dans le combat à cette époque-là. Nous sommes très satisfaits de prendre les trois points même si, je le répète, ça ne tient à rien : si le Rodéo marque sur sa grosse occasion, mon discours serait moins heureux à cette heure-là. J’espère que le Rodéo s’en sortira aussi parce qu’on a besoin de compétition de ce niveau dans la région. »

Djamel SEKKAK (entraîneur du Rodéo) : « J’ai de bons espoirs pour la suite »
« Le match nul aurait été mérité pour les deux équipes. Nous avons frappé la barre transversale, puis nous avons la balle du 2-1. Il y a un problème de finition et il faut continuer à travailler pour le résoudre. Mais on a montré une bonne qualité de jeu avec de très bonnes actions et une domination nette par moments. Ça viendra ! Les résultats ne resteront pas négatifs toute la saison. Au vu des deux derniers matches, j’ai de bons espoirs, j’ai vu beaucoup de positif. Si on joue tout le temps comme ça et qu’on s’améliore, je suis confiant pour la suite de la saison. Dans le fond de jeu, on n’est pas ridicule. »

LA FEUILLE DE MATCH
National 3, poule H – Quatorzième journée
Dimanche 26 janvier 2020, 15 heures
Toulouse, Stadium, pelouse naturelle
TOULOUSE FC / RODÉO FC 3-1 (MT : 1-1)
Arbitre
 : M. Jean-Guillaume Dasque assisté de MM. Yacoub Ben Amar et Damir Karaman.
Buts : Soudani (31e), Antiste (52e), Cardoso (90e+3) pour le TFC - Viltard (23e) pour le Rodéo.
Avertissements : Corredor (19e) au TFC – Matumona (25e), Faty (79e) au Rodéo.

TFC : Himeur – Cazenave, Goncalves (Gau, 86e), Cachart (cap.), Rouault, Rapnouil, Taoui (Cardoso, 90e), Soudani, Antiste (Zobo, 83e), Bangré, Corredor. Non entrés en jeu : Batelli, Woto.
Entraineur : Jean-Christophe Debu.
RODÉO : Maamouch – Aggoun, Adjei (cap.), Cherfa, Viltard, Faty, Sliman (Ocal, 46e), Matumona, Glao (Aouada, 75e), Keita, Baghdad (Asamoah, 67e).
Entraîneur : Djamel Sekkak.

Le Rodéo était trop fragile mentalement (crédits : Footpy / WH)
Le Rodéo était trop fragile mentalement (crédits : Footpy / WH)

W.H.

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :