Connectez-vous S'inscrire

National - Rémy BOISSIER (Rodez) : « On se surprend nous-mêmes »

Vendredi 12 Janvier 2018

Il a marqué un beau coup-franc mais son équipe s’est incliné 2-1 face à Marseille Consolat pour débuter l’année. Il était donc intéressant quel sentiment prédominait chez Rémy Boissier avant d’aborder le choc de cette seizième journée ce soir à 20 heures face à Grenoble. Alors satisfait de sa réussite actuelle ou revanchard après cet accroc à domicile ? Il opte franchement pour la seconde option. (Par Dennis Bergkamp)


On imagine qu’il y avait beaucoup de frustration après la défaite la semaine dernière dans le temps additionnel face à Marseille Consolat…
Oui car on revient au score, on pousse mais on prend les deux buts sur deux de nos temps forts. C’était un match compliqué, pas forcément plaisant mais on avait à cœur de bien commencer l’année. Consolat a été solide et était venu pour prendre des points, ce qu’il a réussi à faire. En tout cas, les matchs en retard ne sont pas notre fort. On n’arrive jamais à gagner.

Personnellement pourtant, vous avez bien démarré l’année. Comment expliquez-vous votre réussite ?
Je réalise une saison correcte. Je fais de bonnes performances en enchainant les matchs. Le coach et mes coéquipiers me font confiance. Pour le coup-franc, je les travaille souvent à l’entraînement. J’étais content de mon match mais déçu que l’on ait perdu. La performance individuelle ne prime pas sur le collectif.

Le regard des adversaires a-t-il changé sur votre équipe ?
Bien sûr. À la base, on était le promu avec un petit budget face aux grosses écuries du championnat National qui disposent d’éléments d’expérience. Beaucoup de nos joueurs n’avaient pas connu ce niveau-là. Le club avait décidé de garder le même groupe avec la même solidarité. Ce choix a été payant jusque-là. Les clubs adverses font donc plus attention à nous car ils ont vu qu’on n’avait pas flanché. Nous, on garde la même ligne en visant le maintien. On lutte pour ça. En étant premier, on se surprend nous-mêmes.

Comme le montre Rémy, c'est avec la tête que le RAF s'en sortira face à Grenoble. (crédit: Pidgey Photographie)
Comme le montre Rémy, c'est avec la tête que le RAF s'en sortira face à Grenoble. (crédit: Pidgey Photographie)
Vous venez de concéder deux revers à domicile après une série de plus de vingt matchs d’invincibilité à Paul Lignon. Y a-t-il une appréhension à évoluer chez vous dorénavant ?
On était l’équipe à battre à domicile. Ce n’est donc pas la meilleure condition pour jouer Grenoble. Mais il faut prendre les points positifs. On est encore premier, on se confronte à une belle équipe grenobloise, du monde va venir nous supporter. Pour l’appréhension, elle y est toujours et ce pour tout le monde. Certains pensent que c’est mieux d’évoluer chez soi mais la pression est toujours plus importante. Il faut être sûr de nous, solidaire. On joue pour notre club. On va essayer de prendre des points pour remplir l’objectif du maintien. On savait que le club attendait depuis longtemps de remonter en National donc les gens doivent comprendre qu’il s’agit d’un autre championnat qui commence maintenant.

Comment abordez-vous cette rencontre face à Grenoble ?
Ce sera le premier match retour face à l’une des grosses écuries du championnat. Grenoble possède de bons joueurs qui ont techniquement du ballon. Il reste aussi solide. Nous, on va jouer sur notre état d’esprit, notre envie, notre esprit de groupe comme au match aller. On prend les rencontres les unes après les autres. Notre pire ennemi, c’est nous-même. Si on n’est pas à cent-dix pour cent pour la même cause, on n’arrivera pas à gagner.

Grenoble est-il pour vous le favori du championnat ?
Non pas forcément. Il fait partie des favoris au même titre que le Red Star. Mais on va voir certaines équipes qui n’étaient pas rôdées mettre le nez à la fenêtre. C’est un autre championnat qui démarre. Et comme tout le monde peut battre tout le monde, il n’y a pas trop de vérité.

Quel sera la clé de la rencontre ?
On n’a pas d’individualité, de génie qui peuvent faire la différence tout seul. On est tous des chiens ensemble. Si on n’arrive pas à tirer dans le même sens, ça sera dur. On est obligé de se donner à fond.

A l'image de ses coéquipiers, Rémy donne tout sur un terrain. (crédit: Pidgey Photographie)
A l'image de ses coéquipiers, Rémy donne tout sur un terrain. (crédit: Pidgey Photographie)
Vous montrez d’ailleurs l’exemple en tant que pur produit de la formation ruthénoise ?
Tout le monde s’arrache pour jouer le week-end. Mais c’est vrai que les joueurs formés au club doivent peut-être plus montrer que les autres. En tout cas, avec la réussite de l’équipe fanion, le club ne peut que bien tourner. Ça attire les joueurs de partout. On le voit avec les jeunes qui tapent au carreau derrière. Rodez veut faire partie de l’élite donc il est important d’avoir de la concurrence pour que le club avance. Une montée de la réserve en National 3 serait d’ailleurs bénéfique. Les jeunes pourraient plus facilement s’acclimater.

Que peut-on vous souhaiter en cette nouvelle année ?
En foot, tout est possible. On veut déjà atteindre le maintien le plus vite possible. Après, pourquoi pas se faire plaisir avec une montée en Ligue 2 ? Sur un plan personnel, j’espère enchaîner de bonnes performances et peut-être avoir des statistiques (il en est à trois buts, NDLR). Et je vais essayer d’aller voir plus haut aussi, en espérant que ce soit avec le RAF. Le plus important reste cependant de continuer à prendre du plaisir tous ensemble. Le discours du coach et des joueurs ne change pas.

Un prono pour ce soir ?
Je n’ai pas envie de paraître pessimiste mais si on peut avoir un nul, ce serait bien. Il ne faut en tout cas pas qu’on doute de nous. Michel (Ramon) va sûrement nous apporter beaucoup. Avec notre solidarité, il nous faudra encore deux victoires pour le maintien. Espérons en obtenir une contre Grenoble.

Recueillis par D.B.

RÉMY BOISSIER
Né le 22 février 1994 à Montauban (82)
Poste : Milieu
Situation 2017/2018 : joueur de Rodez
Parcours : Castel-Moissac, Rodez (depuis 2010)
Diplômes : CFF1 à CFF4

Voici le groupe retenu par l'entraîneur Laurent Peyrelade pour le match de ce vendredi soir face à Grenoble:
NATIONAL
RODEZ / GRENOBLE (vendredi, 20 heures)
RODEZ: Bardy, Basilio, Boissier, Bonnet, Chougrani, Coupin, Daillet, S. Da Silva, Guerbert, Mellot, MPasi, Poujol, Ramon, Ras, Ruffaut, Sanaia.

Billetterie 
- Honneur 12€ / Honneur réduit 8€*
- Populaire 7€ / Populaire réduit 5€*
*Femmes, collégiens, étudiants ((bloc A et E en tribune honneur et tribune populaire)
Gratuit - de 11 ans (bloc A et E en tribune honneur et tribune populaire)

La joie de Rémy après son coup-franc victorieux face à Consolat. (crédit: Pidgey Photographie)
La joie de Rémy après son coup-franc victorieux face à Consolat. (crédit: Pidgey Photographie)

Fabien Calabresi

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :