Connectez-vous S'inscrire

PH - JUILLAN profite d’un BEAUZELLE pas encore rodé

Lundi 19 Septembre 2016

Sans être flamboyant, mais diablement investi, Juillan s’impose à Beauzelle 2-0. Dans ce match, on a pu voir à quel point le mental était un élément important dans le football. Les visiteurs sont venus en morts de faim n’ayant jamais lâché leur travail de sape, tandis que les locaux ont trop gambergé, ce qui les a clairement bridés (par W.H.).


C’est le début de saison et il n’y a pas que les écoliers qui doivent encore retrouver les bonnes habitudes. À Beauzelle, pour le premier match de championnat à domicile, on cherchait encore un jeu de maillots de la bonne couleur à quelques minutes du coup d’envoi. Ces petits moments de flottement, surtout quand, comme ici, ils n’entraînent rien de grave à part deux ou trois minutes de retard, sont très amusants à voir quand on est neutre et révèlent une certaine pression et l’envie de bien faire. Cela s’est traduit sur le terrain par une grosse volonté des locaux de mettre leur pied sur le ballon, comme Bandigou Délavéna qui vient contrer Émilian Lika. Le gardien se plaint d’une faute mais l’arbitre laisse l’action continuer jusqu’à Romain Million qui, sous pressing adverse, rate le but vide. Juillan semble s’être fait à l’idée de subir un peu la domination de Beauzelle et pratique donc un jeu plus direct. C’est comme ça que Mathieu Abadie se retrouve seul après un duel gagné à l’épaule contre Palles, face à Manade, mais l’occasion est mal conclue. Retour sur l’autre but et un mauvais contrôle de Lalaque profite à Delavena qui, pourtant à trois mètres de la ligne, croise trop son tir. Ces manqués vont être fatals à Beauzelle qui est de plus en plus pressé par son invité. Le travail est épuisant mais payant car les attaquants sont sevrés de ballons

Maladresses contre efficacité

Aussi le jeu de Beauzelle devient trop lisible. L’équipe penche sérieusement sur son côté gauche et ne surprend plus les joueurs de la JOS. Ces derniers choisissent alors les meilleurs moments pour marquer : juste avant et juste après la pause. Et c’est Marouane Hafsi qui va se charger des deux seuls buts du match. Le premier sur un contre rapide et une finition qui ne laisse aucune chance à JB Manade, le second en déviant légèrement un coup-franc de Florent Abadie. Suffisant pour Juillan qui n’aura ensuite qu’une seule autre grosse occasion, un autre coup-franc d’Abadie qui passera devant la ligne sans être coupé. Et en face, le dernier geste, et même la dernière passe, pèche toujours. Adam Cauret frappe trop au-dessus alors qu’il était parti à la limite du hors-jeu, Pierre Caton centre pour personne au point de penalty, et surtout Théophile Vavala impressionne par sa vitesse mais fait les mauvais choix en frappant sans conviction. Même si Lika est responsable de son dernier échec grâce à un grand écart qui repousse une dernière salve dangereuse. C’est au final la plus calme des deux équipes qui s’est adjugée le match, mais rien ne dit que la confiance ne reviendra pas rapidement à Beauzelle qui a déjà prouvé qu’ils savaient trouver le chemin des filets comme ils l’ont fait à quatre reprises lors de la première journée.

W.H.

LES RÉACTIONS
Philippe SCOLARO (entraîneur de Beauzelle) : « Trop de manques »
« Nous avons manqué d’agressivité, d’envie, de collectif. Il y a eu beaucoup de volontés individuelles qui nous ont fait perdre le match. J’ai des regrets parce que pendant un moment on a fait les efforts nécessaires. À Saint-Simon on a fait un bon match malgré les circonstances, mais là rien. Aucune vraie réaction et un manque de conviction devant les buts mêlés à de l’inefficacité en défense… Trop de manques. Je crois que nous n’avons pas respecté notre adversaire et il nous l’a fait payer. Il faudra travailler sur le mental et la rigueur dans beaucoup de choses. Aujourd’hui deux joueurs suspendus nous ont manqués en plus de l’envie de repartir de bon pied et surtout ensemble. Pour que je sois optimiste, j’attends que certains se regardent un peu moins et regardent plus autour. »

Nicolas COURTADE (entraîneur de Juillan) : « Tout est réuni pour faire une bonne saison »
« C’était un match solide malgré tout. La première victoire c’était de ne pas prendre de but après en avoir pris deux contre Castanet qui est quand même au-dessus de nous. Là c’est une bonne réaction dans la lignée de la Coupe de France. Merci à Beauzelle pour son accueil et surtout de l’était d’esprit du staff et des joueurs. Tout est perfectible donc je demande à ce qu’on fasse beaucoup plus au niveau du jeu produit. On va se contenter pour l’instant de la solidité de l’ensemble pour avancer en championnat et passer un tour de plus en Coupe. J’ai l’adhésion de tout le monde, le groupe a un bon état d’esprit, personne ne dit un mot plus haut que l’autre : tout est réuni pour que Juillan fasse une bonne saison. Ça va monter crescendo et je pense qu’on sera prêts en octobre. »

 

LA FEUILLE DE MATCH
PH, Groupe A, deuxième journée
Samedi 17 septembre 2016 à 18h
Beauzelle, Stade Chamayou
BEAUZELLE AC / JUILLAN OS. 0-2
Arbitres : M. Christopher Magalhaes, assisté de MM. Yohan Bois et Yves Ciutat
Buts : Hafsi (43e et 50e) pour Juillan

BEAUZELLE : Manade – Delpierre, Caton, Hasni (cap.), Malfleury, Palles, Cauret, Million, Delavena, Capraro, Rogir, Aradj, Vavala, Vezin ; Entraîneur : Philippe Scolaro
JUILLAN : Lika – Leonard, Fourtina, Ducourneau, Voutier, De Sousa, Abadie M., Lalaque, Abadie F. (cap.), Betillou, Hafsi, Diandy, Grelon, Tastet ; Entraîneur : Nicolas Courtade



WH

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :