Connectez-vous S'inscrire

R1 - Dans un match tendu, AUSSONNE reste en vie en s'imposant dans le money-time à PRADINES

Mardi 9 Avril 2019

A croire que les calendriers de ces poules Occitanie avaient été étudiés pour... Ce week-end fut l'occasion de nombreux affrontements directs dans la course pour le maintien. Dans cette poule A de R1, c'était au Stade Henri Barrau que Pradines recevait l'Etoile Aussonnaise avec l'ambition de distancer définitivement son adversaire du jour. Mais c'était sans compter le mental des Haut-Garonnais qui l'ont emporté 2 buts à 1.


Il est des entames de match où l'on se dit que l'on risque de passer une mauvaise soirée. C'est à coup sûr ce qui a traversé l'esprit du coach aussonnais, Fred Larrieu, à la neuvième minute de jeu. Pendant un instant on s'était cru revenu à la Coupe du Monde 1998, mais pas le geste le plus glorieux des "Bleus", plutôt la relance ratée de Christophe Dugarry. Mis à mal dans ces premières minutes, les visiteurs tentent de se dégager, mais un coup du sort fait chuter le défenseur rouge et blanc au moment de taper dans la balle. Une aubaine dont profitera Exposito ! Le Lotois expédie un véritable bijou dans la lucarne d'Hellard qui ne peut littéralement rien faire... 1-0 pour Pradines. À ce moment du match, les locaux sont virtuellement quasiment sortis d'affaire. Ils comptent en effet sept points d'avance sur Aussonne à quatre journées de la fin. Un retard digne de celui de l'OM sur les places en Ligue des Champions ! Emportés par cet élan, les Lotois domineront toute la première période. À la demi-heure de jeu, ils manqueront par deux fois en trois minutes la balle de break. Un avantage de 2-0 au moment de rejoindre les vestiaires aurait changé bien des choses. Mais voilà, cet avantage ils n'auront pas su l'obtenir et n'auront pas réussi à profiter de leurs temps forts au maximum. Pire, les dernières minutes de la première période sonnent la révolte des visiteurs qui ne s'avouent pas vaincus et comptent bien vendre chèrement leur peau !

Décisions arbitrales et coups de pieds arrêtés

Le second acte reprend comme s'est clos le premier : avec une domination des Haut-Garonnais. C'est qu'ils vendent chèrement leur peau les Aussonnais, ils y tiennent mine de rien à leur place en R1 ! Multipliant les offensives, ils devront attendre l'heure de jeu pour débloquer la situation. Sur un coup franc magnifiquement enveloppé, le défenseur de Pradines ne peut dégager correctement la balle. Tiens, ça a un goût de déjà vu n'est-il pas ? Ce raté se payera cash lui aussi. Avec la rapidité d'Usain Bolt, Pagnan poursuit l'action, devance la sortie du portier adverse et du bout du pied offre l'égalisation aux siens. Comme quoi les vieux pointus que l'on faisait étant gamins peuvent des fois nous servir. On se dit alors que Pradines va être sonné par ce retour mérité des visiteurs. Au contraire, il se rebelle à son tour. Dix minutes plus tard, Exposito est en passe de s'offrir un doublé mais son ballon ne fait pas mouche. Le tournant du match a alors lieu à un quart d'heure de la fin du match. Les nostalgiques des eighties (années 80) eurent l'impression de revenir à Séville un soir de juillet 1982. Pour les plus jeunes, en demi-finale de Coupe du Monde, le portier allemand, Schumacher réalise une sortie musclée sur Battiston et sèche au passage l'attaquant tricolore. Il ne fait aucun doute que le gardien lotois, Dessertaine n'avait aucune intention de copier le boucher de Séville. Malheureusement, le portier rate sa sortie et percute le jeune Desgarceaux. Il est le premier a essayer d'aider l'attaquant à se relever, mais le Haut-Garonnais, sonné, sera évacué du terrain. La saison est finie pour lui avec une fracture du bras. C'est le coach adjoint Damien Robert qui fait donc son entrée pour finir ce match. Galvanisés par la blessure de leurs camarades (Lachurie et Demier étant aussi sortis sur blessure), les visiteurs obtiendront un penalty à la quatre vingt-quatorzième minute. Le capitaine Marshall s'en charge et offre la victoire aux siens. Le sprint final pour le maintien est lancé, un point séparant les deux formations.


LA FEUILLE DE MATCH
Régionale 1, poule A, dix-huitième journée
Samedi 6 avril 2019, 18h30
Pradines, Stade Henri Barrau
PRADINES / AUSSONNE 1-2
Arbitres : M Alexandre Cournot, assisté de MM Miloud Djidel, Najib Mahfoudhi
Délégué : M Didier Cuniac
Buts : Exposito (9è) pour Pradines - Pagnan (60è), Marshall (94è sur penalty) pour Aussonne

PRADINES : Dessertaine, Tama Abudu, Peries, Da Veiga, Toulza, Choudjaye, Latière, Ramps (cap), Bourdarie, Exposito, Koita. Entrés en jeu : Rochdi, Brunet, Rakba
Entraîneurs :  Philippe Lacharme, Jean-François Barros
AUSSONNE : Hellard, Arbus, Demier, Tchegnon, Diaz, Latrille, Darengosse, Toto, Lachurie, Marshall, Pagnan. Entrés en jeu : Durant, Robert, Desgarceaux
Entraîneurs : Fréderic Larrieu, Damien Robert

Suite à de nombreux blessés, Damien Robert a du faire son retour sur les pelouses en fin de rencontre (photo d'archives).
Suite à de nombreux blessés, Damien Robert a du faire son retour sur les pelouses en fin de rencontre (photo d'archives).

Le Lensois

National/CFA/CFA2 | Ligue | Districts | Foot Entreprise | Jeunes | Futsal/Indoor | Féminines | Coupe de France


Dans la même rubrique :